De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Mardi, sous les pins d’Alep et l’orage

Je suis retournée dans cette petite piscine ( de grands pins derrière la baie vitrée, des nuages d’orage, 4 couloirs, dont 1 ou 2 consacrés à l’entrainement des petits minots. ils ont tous le bonnêt du club de la ville. Ils ressemblent à tous les gosses des écoles de natation. il y a même une petite qui est trop grosse, mais je ne me fais pas de soucis pour elle, puisque ses parents l’ont mise à l’école de natation. A 14 ans, elle sera magnifique).

Je cherche des chemins de plus en plus rapides, des RACCOURCIS  pour arriver jusqu’à la piscine, quitte à marcher à pieds un moment … 😉

Il faut se méfier, avec les bus et les arrêts de bus, dans cette ville, car sur la carte, ça a l’air trés loin, mais en fait on peut tout faire à pieds… On a donc intérêt à marcher, plutôt que d’attendre les correspondances des bus …Parfois je suis en train d’attendre, car je vais trés loin sur la ligne…Je vois des gens qui attendent, attendent en même temps que moi…et puis, quand le bus arrive et qu’ils le prennent, je m’aperçois qu’ils descendent après 1 ou 2 arrêts, c’est à dire à 200 m … 😉 😉

😉

Il y a des systèmes de bus bizarres : Tout un quartier, sur les pans de la montagne … 2 lignes de bus seulement , qui se côtoient en parallèle, à quelques centaines de mètres l’une de l’autre, pendant plusieurs kilomètres, et il y a peu de bus (rien à voir avec Paris), eh bien les 2 lignes sont synchrones, elles démarrent au même moment de leur terminus … Tu rates l’un des bus , inutile de courir pour rattraper l’autre, tu l’as raté aussi … plus bas, il y a une petite place où passent les 2 bus, eh bien , les arrêts sont dans 2 rues différentes, à 10 mètres … 🙂 … étrange … moi, je les aurais décalés, les bus … à 1/4 h l’un de l’autre … 🙂

Mais ce n’est pas désagréable de marcher en attendant les bus , ou plutôt en essayant qu’ils vous rattrapent aux arrêts, surtout quand on écoute la radio, malgré cette station qui m’énerve et qui couvre tout …Vous écoutez un truc raffiné, intéressant, et voila 2 crétins avec des grosses voix et un accent du terroir, qui cassent les pieds avec le prochain match de foot, j’en ai déjà parlé hier et avant … de toutes façons, c’est totalement absurde, cette histoire du foot …ca semble sans fin … On gagne, et puis on gagne pas … et puis on gagne, et puis on perd … en fait, il ne se passe jamais rien qu’on ne connaisse déjà par coeur, et dont on ne connaisse la fin …reste la dentelle des mouvements, quand on regarde les matchs (mais pas moi, merci…)

Quand je marche en écoutant la radio, il y a des poches ou l’audition est claire, mais pas pour longtemps, le mélange pénible revient trés vite, les voix qui se chevauchent, ou alors des chansons niaises qui distillent de l’ennui …

Par exemple, il y a 2 ou 3 soirs, on avait Julia kristéva et P. Sollers dans une émission du soir, car ils ont écrit un livre à 4 mains, « du mariage considéré comme (l’) un des beaux arts »…ils sont mariés tous les 2 depuis presque 50 ans … Ils  se sont rencontrés une année où ils étaient trés jeunes, et il y a une photo de l’époque, en couverture du livre (parait-il), où ils portaient le même tee-shirt …  l’une est psychanaliste et écrivain, l’autre écrivain et, je crois, directeur de collection, et l’une des figures du Paris littéraire, il connait tout le monde … ELLE est moins connue que LUI en France …

C’est leur vision du mariage … Kristéva a une voix trés attrayante, que je n’imaginais pas aussi sexy, avec une toute petite pointe d’accent ( elle resserre imperceptiblement certaines voyelles, c’est vraiment mignon, elle est bulgare d’origine)… Sollers,  (entre les crachotements sur le foot de la radio RMC—qu’elle aille au diable—)disait qu’en somme lui et Kristéva représentaient la thèse et l’antithèse… Il y a une vision du mariage de la dame, et lui le monsieur en a une autre, radicalement différente … j’entends ce qu’on entend souvent, et que je pense moi-même, c’est qu’il s’agit de 2 mondes différents, qui n’ont pas grand chose à voir l’un avec l’autre, le monde des femmes, le monde des hommes…Autrefois, quand on me disait ça, je rajoutais en moi-même : oui, ok, mais si on veut que ce soit différent, on peut ) …

Je ne comprenais pas grand chose à la vision de kristéva à propos du mariage, de l’amour,  mais il me semblait tout de même que c’était , présentée de façon délicatement ouvragée, la bonne vieille vision de l’Amour classique, éternel féminin … 😉 Quant à Sollers, il affirmait que de toutes façons c’était la guerre, ce serait toujours la guerre (l’amour, c’est la guerre,  entre les sexes, c’est la guerre …je me demande si quand les 2 personnes sont du même sexe, c’est aussi la guerre , ou bien est-ce que c’est plus facile ? et quand il y a 3 personnes, puisque c’est la mode maintenant, est-ce la guerre, ou y a t-il des alliances ? 2 contre 1, ou les 3 contre les 3 ? ), et il ne pouvait rien y avoir d’autre que la guerre(toujours d’après Sollers) , sauf de temps à autres des armistices, ou plutôt des trêves … entre 2 épisodes de guerre … J’étais assez d’accord avec lui, et même complètement d’accord …

le problème, pour moi, c’est que s’il y a une guerre, c’est moi qui doit la gagner… de toutes façons, on n’a pas le choix, si on veut survivre  … Donc pas de trêve …quand on fait la guerre au roi des enfoirés, à supposer qu’on ait eu la faiblesse de tomber amoureuse de lui, eh bien il ne peut être question de trêve, ou même de paix armée … et le mieux, pour gagner une guerre, c’est de se placer sur un autre plan, un plan où la guerre n’existe pas … donc où l’amour n’existe pas (puisque l’amour c’est la guerre) …Ah, ça, c’est fort … je réfléchissais à ça, en dévalant les pentes de la montagne, parce que c’était de nouveau la radio RMC qui cassait la baraque, rien que des commentateurs mariés et trompant leurs femmes sans états d’âme(des femmes qui les trompaient en rêvant d’amour),  en train de parler de footballeurs mariés et trompant leurs femmes sans états d’âme( on s’en fiche…)

J’ai repris le fil de l’audition du coté du Chemin des 4 routes …Kristéva était en train d’affirmer qu’il fallait réinventer quotidiennement l’amour pour se battre contre la routine (elle disait ça beaucoup mieux que je ne l’écris ici, mais c’est cette idée-là que j’ai captée …elle l’a d’ailleurs exprimée, cette idée,  plusieurs fois …Le problème, pour moi, c’est que je n’ai pas envie de « réinventer » quotidiennement  quelque chose en « amour »… il me semble que tout doit être donné … (ou pas)…pas question de faire des efforts(rien que l’idée…)  … ou on est amoureux, ou on ne l’est pas …si on est amoureux, les efforts se font tout seuls … on n’y pense même pas …on est plein d’énergie …on décrocherait la lune sans effort … ça devient magique, et encore plus si on a confiance… Comment avoir confiance si on a quelqu’un qui fait la guerre devant soi ?

Comme disait Léonard Cohen « there is a war between … between the men and the women … I did not even know there was a war … (je cite de mémoire)…

Moi j’ai une chance que beaucoup n’ont pas : je tombe amoureuse ! ! !  et ce n’est jamais moi qui m’en vais la première ! ! !  je suis toujours partante pour tout ! ! ! j’en suis arrivée au point où, quand je rencontre un candidat qui serait partant pour une aventure ensemble,  😮 😮 😮 …), sans même faire quoi que ce soit,  ou c’est OUI, ou c’est NON, pour moi, je sais tout de suite …si c’est non, je sais comment décourager le candidat (gentiment)avant que ça ne prenne des proportions…Rien de plus terrible que de laisser espérer à quelqu’un … Si c’est oui, je le sais aussi tout de suite, eh bien on peut décrocher la lune, et ce n’est pas moi qui renoncerai la première !

Mon Cheval , qui est connecté à ce blog au fur et à mesure que je l’écris, me demande pourquoi dans ce cas « ça ne marche jamais »… 😉 🙂 😉 🙂

Je lui dis que ça ne marche pour personne, en fait … ca ne peut marcher que si on accepte que ça ne marche pas …je soupçonne les gens qui se présentent comme un couple qui dure et qui s’aime, d être avant tout des amis trés proches …avant tout … Prenez l’écrivain  et la psychanaliste que j’évoque …ca ne « dure » que parce qu’ils sont mariés et n’ont pas divorcé…Ca dure aux yeux du monde … Ils ne sont pas fidèles sexuellement, c’est impossible … (notez que je n’ai pas lu le livre, mais je ne suis pas sure qu’ils parlent de ça, cela dit, on sait comment ça se passe) …

Personnellement, je me fiche de l’Amour, il n’y a que la fidélité qui m’intéresse …  et l’amitié, justement … Ah, on est bien partis … 🙂 …

En bref, chacun fait comme il peut, et c’est trés bien … Je me rappelle , alors que j’étais trés trés jeune, avoir un jour aperçu Aragon et Elsa Triolet à la terrasse d’un café (c’était le grrrand Amour entre eux, de notoriété publique, célébré par tout le monde, etc … )… je n’avais rien remarqué qui me donne envie … je pense que la passion qu’on peut avoir pour une autre personne est une force et une arme terribles, qu’elle doit être cachée au monde, qu’elle existe déjà dans les personnes à leur naissance, qu’il n’y a rien de mieux, qu’elle est rare, c’est du diamant, et qu’elle est exclusive, évidemment, sexuellement exclusive …

C’est pourquoi on ne la rencontre pas souvent … 🙂

le mariage, évidemment, c’est autre chose …plus vivable, certainement …

🙂

Au fait, j’aimerais beaucoup savoir ce qu’est devenue Patricia Finaly …Impossible de retrouver sa trace … je ne la connais pas, mais j’en avais entendu parler … C’est une dame qui était tombée amoureuse folle (c’était de notoriété publique) de quelqu’un qui est trés âgé maintenant, et assez connu, critique de cinéma, écrivain, etc … Sa passion l’avait rendue complètement déglinguée , et elle avait écrit 2 ou 3 livres, l’un à propos de son enfance, et un autre à propos de cette passion … Les journaux (il y a longtemps) lui avaient consacré quelques articles, et puis plus aucune nouvelle, jamais … Rien sur Internet …on ne sait même pas si elle est toujours vivante, toujours en France, ou peut-être à Los Angeles …j’aimerais vraiment savoir comment elle a résolu cette passion qui la brûlait … 😮

J’ai dû faire 2 petits kilomètres, dans cette piscine, aujourd’hui, bien tranquilles … je nage le dos de mieux en mieux … Ca repose de nager en 25m , après le 50m de Berlioux …

Dans le quartier de la piscine, grosse collection de grosses dames …je ne sais pas ce qu’elles ont … Mariées, surement … leur mariage durera tant qu’elles feront la cuisine, comme disait la chanson de J. Gréco (… Vont apprendre, dès aujourd’hui …la cuisine… qui retient les petits maris…qui s’débinent…) et dans les bus, ici, plein de petites lolitas mignonnes, les ongles peints, maquillées, minces, rondes, alertes, cherchant l’amour ? l’amour suivi du mari … 🙂

Encore des orages …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation