De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Lundi, adieu M. Cupertino

P1170425Photo J. Mascolo

La petite piscine est chauffée à 31°, parce qu’il y a eu les bébés nageurs le matin, et malgré le toit qui est ouvert, on étouffe. C’est une petite pistoche de 25m avec 4 couloirs, et 2 lignes brise-vagues. l’un des cotés est pour les gosses qui s’amusent (un MNS donne aussi une leçon groupée), et le reste, c’est pour nager, mais c’est rempli de branquignols, tous sympathiques cependant … Un échantillonnage des gens d’ici… souriants, oh, ça change de la grande ville où hélas je retournerai trés trés bientôt …juste une parenthèse de bord de mer ...

Une mère et un père passent 30 minutes à expliquer à un garçon d’une quinzaine d’années comment fixer un tuba sur un masque, 2 énormes dames souriantes se mettent des palmes et avancent à reculons, et trés lentement, et moi, je suis obligée de sortir le buste de l’eau tous les 25m pour arriver à respirer … je nage sur le dos, en slalomant…il n’y a pas vraiment beaucoup de monde, mais comme chacun fait n’importe quoi, c’est un peu difficile …C’était ça ou le Port Marchand, ou la mer …

Une dame et un monsieur essaient de faire la course avec moi, mais je nage plus vite et je double en dos, comme d’habitude(j’aime bien mettre une accélération en dos)… 🙂 🙂 🙂

Ils se sont décidés, dans cette ville, à mettre quelques signalisations satellite dans les abri-bus, et ça change la vie … 🙂

J’ai des nouvelles du petit monsieur de 80 et quelques années dont je parlais l’année dernière …Il est parti en février … je pense que c’est juste après la dernière fois où je lui avais téléphoné...

Il y a 3 ou 4 ans, il était en pleine forme …Il a passé un examen de routine… on lui a dit qu’il devait se faire changer un bout d’artère (lui se sentait trés bien, mais on lui a dit qu’il risquait l’infarctus, un truc comme ça). il s’est donc fait opérer, confiant … et puis il a pris des médocs , plusieurs chaque jour, et voila…au bout de quelques mois, un an, deux ans, il a eu de plus en plus de mal à respirer ...ses poumons se remplissaient de collagène… personne ne savait ce qu’il avait … moi je pense que c’est l’association des médocs … ensuite il ne pouvait plus marcher, on lui a donné une bouteille à oxygène qu’il portait avec lui en permanence..;et puis il n’a plus quitté son lit, et voila…

Tout le monde et lui-même s’était habitué à l’idée qu’il avait fait son temps , c’est ça le plus terrible…A la fin, il avait encore plus de médocs …10 spécialités …

Ma conclusion, à part la peine que j’ai pour lui, c’est qu’il vaut mieux être la Reine d’Angleterre pour qu’on se soucie réellement de vous ... 🙂

Un petit vieux, comme ça, il y en a des centaines de milliers … Il avait une famille (j’ai vu sa petite fille aujourd’hui), mais c’est l’ordre des choses ... 🙂

A demain, alors … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation