De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Samedi

j’ai assisté à une scène intéressante, mettant en scène un gros corbeau, et ça se passait au coin de la rue des Ecoles et de la rue Monge, dans le 5ème arrondissement : j’attendais pour traverser au feu quand un corback de belle taille, à la plume bien lustrée,et à l’oeil bien vif,  arriva droit sur une poubelle de rue et commença à essayer de tirer un sac en papier de boulanger, à petits coups de bec …en faisant ça, il surveillait les mouvements alentours, et j’étais à peu près à 2m de lui, je ne bougeais pas ...

Il était partagé entre l’envie de jouir de sa prise légitime, et la trouille intrinsèque qu’il a de tout ce qui est vivant et plus gros que lui …je suis sure qu’il m’apercevait à travers un brouillard, et qu’il essayait d’anticiper mes mouvements ... 🙂

Il fit tomber le sac sur la chaussée (les voitures passaient un peu plus au large), et se mit à le déchiqueter à secs coups de bec … Il réussit à en extraire un morceau de quelque chose qu’il se mit à becqueter directement comme s’il n’avait pas bouffé depuis 3 jours ... 🙂

Mon Cheval se mit à lui parler, en l’appelant gros goulu, et s’approcha tout doucement, dans le but de lui passer une caresse de sabot sur les plumes , tout en sachant d’avance que c’était une vaine démarche Le corback s’envola en emmenant encore un autre morceau, et se percha au dessus du feu rouge de l’autre coté de la rue … je  traversai moi aussi, et me postai du même coté, pour voir ce que le zoziau  allait faire : Ca n’a pas raté, dès que le Cheval et moi-même changeâmes d’endroit , nous éloignâmes du sac éventré et nous rapprochâmes de son feu rouge, le corback repartit sur le sac, le piochant avec énergie, et retirant un autre gros morceau qu’il emmena sur l’autre feu rouge du carrefour , dès que je retraversai pour m’approcher…(je caresse, tout comme mon Cheval le rêve secret d’apprivoiser un corback) , où il se mit à le déguster en regardant ce que j’allais faire …

Pendant ce temps, un trio amoureux de pigeons, la tête dans le giron les uns des autres, regardait la scène, juché sur l’enseigne d’un magasin de pianos … 🙂

Ce qui m’intéressait, c’était de voir ce que le sac contenait, eh bien c’était une grosse crêpe fourrée à quelque chose de  gluant, que quelqu’un avait jetée sans la manger en entier, et il en restait un gros bout ... 🙂

C’est un paradis, cette ville, pour les animaux qui arrivent à ne pas se faire écraser … quasiment pas de prédateurs, de la nourriture en quantité, et pour les oiseaux, la côcagne, car il y a quantité de perchoirs inaccessibles aux vils humains rase-mottes … Hélas, nous ne pouvons pas voler, sauf en rêve, encore que les prévisions futuristes  des urbanistes nous annoncent des drônes en libre service pour rallier nos demeures de plus en plus en hauteur (genre 3 fois la Tour Triangle ! ! ! lol …

j’ai vu un petit pinson, aussi, il y a peu, qui vivait sa vie perché tout seul sur le haut d’un magasin, engoncé dans un repli de tôle peinte, juste à sa taille… si …  ...

Les plus heureux sont sans doute les rats, qui deviennent obèses et qu’on peut confondre avec des gros chats, ou des furets ..; 😀 😮  … les souris aussi sont omniprésentes, on en voit grimper sur les murs , comme si elles couraient sur du plat, c’est hallucinant … 🙂

Les jardins sont habités par toutes sortes d’animaux qui, le plus souvent, se cachent… (ils ont adopté la devise « pour vivre heureux, vivons cachés » … ) Dans le jardin de Berlioux, coté sainte Moustache, il y a un panneau qui énumère tous les bris-bris qui courent dans le coin, on n’imaginerait pas qu’il y  ait autant d’espèces diverses ... Et je ne compte bien sur pas les nombreux chiens et chats dans la ville, ainsi que la poule (enfin, maintenant elle a changé pour un lapin) de la dame de l’est qui trime ses 10 heures par jour sur le trottoir devant le coté nord de l’église près de chez moi … 🙂

Il s’agit de l’église des intégristes catholiques parisiens : (je parie qu’ils ne l’ont pas laissée, la dame de l’est, s’installer du coté noble, car ils ont leurs pauvres accrédités, c’est le genre à n’admettre que les pauvres de langue française ... 🙂 …)

Le coté pile de l’église , celui par lequel on entre, est orienté sud, à coté du palais de la Mutualité … Du coté nord, ou du coté ouest, sortent parfois des hommes d’église en soutane, comme dans l’ancien temps des curés dans les campagnes …on voit aussi parfois des pères blancs trés affairés, et le dimanche, il y a tout un étal de produits des campagnes, qui ne sont pas donnés (pâtés, miels), et aussi un personnage avec une longue barbe, toujours le même depuis des années, qui propose des vieux bouquins écrits tout petit, imprimés en 1940, et aussi folichons que « la vie et l’oeuvre du Maréchal Pétain », « Laval raconté par ses proches », ou l’ « Histoire commentée de Rivarol », la collection presque complète de « Minute », et encore, je ne parle pas de certains trucs ahurissants auxquels je ne pensais pas que qui que ce soit puisse s’intéresser … 😉 … Lors des fêtes religieuses catholiques, une foule de gens se rassemble devant l’église, tous trés affairés à discuter, comme si le sort du monde dépendait d’eux, ce sont des messes basses à n’en plus finir (mon Cheval passe, l’air de rien, et essaie de saisir des bribes, mais on se méfie de lui …ce n’est pas tant qu’il a toujours une tête de gros Cheval pas facile à dissimuler, mais c’est sa vêture pas catholique, un jean à trous, par exemple, qui le font repérér … j’envisage de lui mettre des guêtres écossaises, assorties aux jupes plissées des dames habituées du trottoir devant l’édifice , pour enfin savoir ce qui se dit à quelques encablures de chez moi ...

🙂

il y avait eu une polémique, il y a des années, parce que cette église sonnait toutes les heures, les demi-heures, les quart d’heures mêmes, et carillonnait à chaque fois qu’il était question d’aller à la messe, c’est-à-dire normalement plusieurs fois par jour … et à des horaires de moines qui n’ont que ça à faire … 🙂 ce qui énervait quelques riverains, réveillés le dimanche à l’aube, etc … l’affaire était allée jusque devant l’arbitrage du maire, d’autant plus que l’église, qui autrefois était une bonne vieille église sans affectation particulière, venait d’ être prise par surprise par les preux chevaliers intégristes ..; comment s’appelait-il, déjà, ce Monseigneur, ah oui, Lefevre, qui ne voulait que dire la messe en latin, le français étant profane… L’affaire alla même jusqu’au Vatican, où elle fit quelques bulles (papales ?), et finalement, malgré les exhortations peu motivées du pape, le clergé abandonna cette église en gage aux cathos intégristes, renonça à rendre les lieux à un directeur d’église (je ne sais pas comment ça s’appelle) paisiblement moderne, dans la norme de l’air du temps, et nombre de processions à la gloire du Saint-Coeur ou de Jeanne d’Arc, ou de la Grande Croix, (j’invente, évidemment, je ne connais rien des rites cathos), remplirent alors le quartier à intervalles réguliers (on les entendait parfois jusqu’à l’autre bout du 5ème arrondissement, braillant leur foi en choeur...

Je regarde le programme de l’église, (après avoir contemplé les va-et-vient du corback, un peu plus loin), car en ce moment l’église est beaucoup ouverte,et il s’y tient des manifestations à cause des fêtes religieuses de mai …

Des panneaux d’avertissement un peu partout, sur les portes , en anglais, en français : « You are entering the house of God » « vous entrez dans la maison du seigneur », et ensuite toute une série de recommandations pour être digne du Trés-Haut : pas question de lui montrer son c…, même pas question qu’il se doute qu’on en a un, et pas question non plus de se mettre en short ou bermuda, ou mini-jupe, les bras mêmes doivent être couverts, et si l’on assiste à la messe, les dames et demoiselles, disent les panneaux , doivent avoir la tête couverte ... 🙂

Je ne sais pas ce qu’ils ont tous, à vouloir couvrir les femmes tout le temps … Non mais … 🙂 toutes les religions leur collent un truc spécial  sur la tête, sur les fesses, sur le ventre, sur les jambes, sur les genoux … dans certaines religions, on leur rase la tête pour leur mettre une perruque …(les cheveux seraient lubriques) …  dans d’autres, on les transforme en momies …on les transforme en nonnes, en pommiers, en statues de sel, en automates à faire de la descendance, en boites à plaisir, en serpillières bonnes à éponger, en punching-ball, en bonnes à tout faire, en masseuses expertes, en Geishas dévouées, en épouses décorées comme arbres de Noël, en trophées d’arrivage social, etc …  … En Chine on leur atrophiait  les pieds en les collant dans des chaussures trop petites … ailleurs on leur coupe le zizi, et puis après les keums se plaignent  qu’elles ne sentent rien et du coup se trouvent fondés à prendre une maitresse … qu’est-ce qu’ils ont tous, avec les meufs , ces demeurés ? et qu’est-ce qu’elles attendent, les meufs, pour vivre seules et leur balancer le mode de vie ,les frusques et le saint frusquin,  et la Sainte Famille et le reste dans la figure, prendre le large, et leur faire un bras d’honneur , pour des relations enfin normalisées , moi j’dis ... 🙂

je m’approche du programme de la semaine sainte que nous vivons actuellement, et je vois les festivités prévues, dont plusieurs choses organisées avec un groupe d’ultras extrêmes, sectaires , etc … qui figure toujours en bonne place dans les manifs genre mariage  pour la seule famille normalisée, et qui ne sont pas les derniers à manier discrètement le  gourdin envers les impies …

mais le truc le plus étonnant, que me fait remarquer mon Canasson, c’est la manière dont est orthographié le mot « ascension » … (la fête de l’ascension):

il est écrit : » ascencion » ! alors là ! ..;je me perds en conjectures … apposée sur la porte de l’église intégriste, par un homme d’église, forcément, peut-être le prêtre principal … et pas capable d’écrire ce mot correctement …Ca fait rêver …un chouette signe de déclin, j’interprète … 🙂

« peut-être que le rédacteur arrive d’un séjour au Paraguay », hasarde mon Cheval, qui a toujours une hypothèse pour tout, « où il a rencontré les derniers vieux nazis attendant la fin sous perfusion dans une clinique d’Asuncion » ... 🙂

Quoiqu’il en soit, nous nous hâtons pour ne pas rater la rouverture de Sainte Berlioux, la grande cathédrale, le temple des Néréides urbaines des Légendes …En effet, Berlioux, qui était fermée ce matin pour cause inconnue, est maintenant ouverte, depuis midi … 🙂

Pas trop mal nagé, peu de monde, ça allait, on se serait attendu à plus de foule … une leçon, à un moment, mais la MNS laissait les nageurs nager dans le couloir …elle n’avait qu’une petite ado de 12/13 ans,  qui s’appliquait bien aux mouvements et s’est essayée tour à tour aux 4 nages ...

On pouvait nager dans le même couloir, mais peu à peu, les autres  sont partis dans les  lignes à coté, on ne sait pas pourquoi, et je suis restée toute seule avec la leçon, durant 1/2 heure … evidemment, c’était le pied, et je ne me suis pas privée de faire toutes sortes d’éducatifs, bien tranquille que j’étais … des éducs de crawl (doigts surface) et bien sentir le roulis ,des éducs de dos, principalement axés sur le roulis, aussi, des éducs de brasse, qui marchaient moyennement, et des éducs de pap, que je ne sentais pas trop … Quoiqu’il en soit, ce fut royal …

Juste avant que je commence, il y avait une nana avec un bonnêt rose, dans le couloir, qui filait plutôt bien, sans s’arrêter ..;je crois que je la connais, elle appartient à un club du nord ouest de Paris …mais elle est partie quasiment au moment où je commençais ma séance ..;dommage. elle nageait mieux que moi, ç’aurait été   un stimulant de la suivre, enfin d’essayer … 🙂 😉

So long, folks … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation