De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Vendredi

NMS_2302 photo P.A.M. : exposition de peinture du pauvre, devant la Samaritaine …

Bonjour,

Je m’amuse d’un fil de conversation sur un site de nageurs du public que je continue à regarder parce que ça m’intéresse , connaissant pas mal de piscines en région parisienne ... par ailleurs j’apprécie le style de quelques uns des intervenants, qui me font marrer, des fois …

Là, il est question d’un MNS harceleur dans une piscine municipale où je suis allée autrefois ...

Pour tout vous dire, cette piscine était connue pour abriter non pas un MNS harceleur sexuel, mais un fou total, qui avait été exilé là-bas par la hiérarchie, et, avant cela, j’avais moi-même pu rencontrer un autre MNS qui passait sa vie à faire des cabrioles et se mettait souvent sur la tête au bord du bassin … l’atmosphère de cette piscine sans doute ... 😀 😀

Je ne mets pas en doute la parole des demoiselles, mais quelques petits trucs m’interpellent : d’abord l’une des demoiselles harcelées dit que le gars lui a envoyé des sms avec invitations sexuelles … il fallait donc qu’elle lui eût donné son N° de portable au préalable … 🙂 on peut s’en étonner … ensuite une autre demoiselle (42 kgs pour 1,67m, elle serait interdite de défiler sur un podium de mode avec la nouvelle loi, peut-être le MNS est-il branché par les squelettes ?)

(la demoiselle est-elle anorexique, ce qui suppose aussi de gros problèmes relationnels par ailleurs, et peut-être des interprétations un peu faussées de sa part … il est étrange aussi qu’elle se choisisse pour pseudo, sur ce site que je ne nommerai pas, un nom de pâte à la noisette et à l’huile de palme particulièrement calorique, alors qu’elle pèse ce poids-là … )

raconte que le monsieur ne cesse de lui faire des propositions ...

A-t-elle vraiment tout essayé pour faire cesser ça ? je vous donne les trucs que j’employais, plusieurs fois par jour lorsque j’étais plus jeune, et de temps à autres encore maintenant dans la rue ... 🙂

prendre son ton le plus vulgaire et gueuler « casse-toi , pauvre m…  » ou alors « Lâche-moi, duc …  » pire encore « va te faire …, conn …  » …etc, etc …   c’est radical … le gars, qui pense avoir à faire à une pauvrette effarouchée (surtout lorsque vous marchez seule à 3h du matin du coté de La Chapelle, si si, ça m’est arrivé …), se demande si la virago qu’il a devant lui (il est bien de montrer les dents dans un rictus, en plus ...  🙂  va lui casser la figure ou lui mettre un coup de pied quelque part … 🙂 , et comme ce genre de type est tout sauf un courageux chevalier, en général, il se défile la queue basse … ainsi en va-t-il des maitres-nageurs entreprenants...

Une légende urbaine raconte même que les maitres-nageurs pensent tous à la même chose, et personnellement je ne trouve pas ça désagréable, surtout s’ils sont bien de leur personne ...

Je pense notamment à un qui prenait des risques terribles en faisant voir une partie trés intime de lui-même, en plein sur le bassin, mais en se cachant derrière quelque chose, il y a prescription …c’était il y a trés longtemps ... )on ne savait pas s’il plaisantait, ou pas , mais moi ça me faisait toujours beaucoup rigoler ... 🙂

Autant ça peut me casser les pieds, de la part de quelqu’un que je ne connais pas, autant je ne prenais pas ça au sérieux avec lui ... 😉

J’ai eu moi-même à faire avec plusieurs MNS assez obsédés, dans ma vie, et je me suis bien amusée ... 🙂

J’ai eu aussi à faire à quelques MNS trés bêtes,autrefois, (il y a prescription), dont une petite minorité s’est permis de m’insulter gratuitement … parce que simplement leur mal-être cherchait à s’accrocher à ce qui passait d’original  (ouais, moi … 🙂  dans leur piscine ... besoin de se défouler …

dans ces cas-là, ne pas chercher midi à 14h, c’est exactement comme lorsqu’un gars avec qui vous sortez se permet, sans crier gare, de vous frapper (ça m’est arrivé une fois, je l’ai quitté le jour même … ), eh bien il faut réagir de suite, et ce que j’ai fait , moi, c’est que je me suis immédiatement plainte au chef de bassin en le prévenant que si les choses ne se normalisaient pas DE SUITE, c’était le courrier au directeur de la piscine, et si ça ne suffisait pas , c’était la plainte à la ville de Paris, voire la plainte tout court … ce n’était pas tolérable une minute ... 🙂

J’ai eu à souffrir aussi des assiduités d’un des locataires de mon immeuble, et il était particulièrement pugnace, parce qu’il me faisait suer justement quand il n’y avait personne, dans le couloir de l’immeuble, voire en me suivant dans la rue + des mots dans ma boite à lettre ... comme il ne comprenait pas,(je ne voulais même pas lui parler, ni lui dire bonjour tellement il me cassait les pieds), j’ai déposé une main-courante au commissariat, après lui avoir envoyé un recommandé … Pour terminer, comme ce n’était pas suffisant, et après avoir averti son propriétaire, j’ai fait comme plus haut, lorsqu’il avait le malheur de me parler, et bien que je n’entende rien parce que j’ai perpétuellement un walkman aux oreilles dans le couloir de mon immeuble , je prenais ma voix la plus trash pour lui balancer quelques petits noms d’oiseaux dont vous n’imagineriez pas qu’ils puissent sortir de mon frêle corps de dame ... 🙂 😉

Ben, maintenant, c’est terminé … 🙂

Il fait comme s’il ne me voyait pas … 🙂

Pour vous donner une idée de l’individu : il a un nom trés ordinaire, mais il en a fait figurer un autre, en plus, sur sa boite à lettre (je ne donne pas le prénom…, pour pas qu’on le reconnaisse  :-d ) : untel de Saint Amand … lol … oui … Un nom fictif, mais qui sent bon son conte à l’eau de rose … Delly et compagniela demoiselle seule qui voit arriver l’Homme, ils se détestent au début, et puis elle tombe dans ses bras … d’un seul « pouah », elle tombe dans ses bras ... 🙂

Je prends tout ça à la blague, mais comme les autres bonnes-femmes, j’ai été la cible des hommes qui se croient tout permis … Ca s’est calmé, pour moi, parce que je n’ai plus 20 ans, et que je suis maintenant habillée à la diable, pas maquillée ou trés peu, mais il me suffit de me rappeler ce que c’était ...un harcèlement continuel, une pression de tous les instants lorsque j’étais hors de chez moi et seule … A une époque, je passais mon temps à donner des coups aux types … parce que je ne voulais rien laisser passer … c’était l’époque des mains aux fesses, toujours et partout ...j’avais une technique bien rodée, tellement j’étais furieuse : le gars me croisait, dans la rue, et je sentais une main aux fesses ... je me retournais un petit peu après, et lui courais derrière, sans faire de bruit, et un grand coup de pied dans les jambes ou au c.., et puis les jambes à mon cou … en sautant au milieu des voitures , parce que ça les rendait furieux ... la belle époque … le harcèlement était partout, et y compris  en petit comité … je pensais toujours que les gars allaient s’intéresser à moi, mon esprit, ce que j’étais, voire m’aimer …làs … ils voulaient tous la même chose, avec une certaine obstination, je dois dire  … 🙂

Sauf bien sur les amis, qui étaient des amis, qui ne cassaient pas les pieds, et qu’on aimait pour ça ...

🙂

il me semblait que c’était quand même un peu moins, maintenant pour les jeunes filles ... qu’on leur fiche plus la paix …

Eh bien, moi, today, non seulement j’ai nagé à Berlioux, (trés mal, j’ai de la peine à respirer en ce moment, le chlore et l’angoisse qui accompagne la venue de la nouvelle saison ... 🙂 …, mais encore je suis allée dans une autre piscine, après, dans les confins d’un autre arrondissement, et j’ai discuté une petite heure avec un maitre-nageur trés séduisant (et pas mal obsédé aussi, en vérité … 😛  ), et nous avons hardiment et  rapidement parlé de choses intéressantes qui allaient bien avec la venue du printemps … j’ai découvert une personne dans sa simplicité, si je puis dire ... j’ai apprécié qu’il me parle avec sincérité, et il a apprécié aussi la conversation  … 🙂 … je lui avais apporté une petite part du gâteau que j’ai fait hier, et qui était délicieux, et dont je vous livre séance tenante la recette :

Gâteau compact au chocolat, aux amandes et au miel :

Ca démarre comme une mousse au chocolat :

Dans un saladier, mélangez plusieurs jaunes d’oeufs (mettons 6), avec du sucre et du miel .

Mettez les blancs à part dans un autre saladier.

Dans une petite casserole, faites fondre doucement (sans que ça cuise, il faut mettre un peu d’eau) une grosse plaque de chocolat de ménage de 200 grammes, voire une plaque et demi ...

Rajoutez un gros morceau de beurre,dans le chocolat, laisser fondre en tournant pour que le mélange devienne lisse . attention à ne pas cuire

versez la préparation au chocolat dans le saladier avec les jaunes d’oeuf et le sucre.

Ensuite, rajoutez de la farine, jusqu’à obtenir une pâte homogène, mais un peu dure à tourner ...

battez les blancs en neige et incorporez  à la pâte , comme pour une mousse au chocolat (sans « casser » les blancs d’oeuf).

Rajoutez les amandes pelées et effilées (sachets tout prêts … on peut remplacer par des noix).

le four aura été préchauffé … Laissez cuire à feu doux …surveillez la croute, qui doit être noire, mais pas noircie …une bonne odeur soit s’échapper .

dans le moule, au préalable, vous aurez mis un papier sulfurisé …

laissez reposer, refroidir, mettez au frigo jusqu’au lendemain, (mais vous avez le droit de finir ce qui reste dans le saladier), et apportez à un maitre- nageur,(ou à une maitre-nageuse) il(elle) sera ravi…

En fait ça fait 15 jours environ que je fais des gâteaux au chocolat, et que j’en apporte à des copains, tout le monde trouve ça délicieux ... 🙂

Ca me prend de temps à autres … 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation