De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Vendredi

P1180269Photo J. Mascolo

Je n’ai passé qu’une quarantaine de minutes dans l’eau, mais ce fut intense J’avais la pêche, et j’ai enchainé crawl, dos, brasse  et pap ... 🙂

Tout marchait bien, il n’y avait pas de nage faiblarde, mais le top aujourd’hui, c’était la brasse et le pap …Le pap était glorieux, on peut dire ça ... 😛 😛

Je m’envolais, je ne me sentais plus

Il faut dire que quelques minutes avant, j’avais expliqué le mouvement à la seule cabinière qui nage… une petite bonne femme sympathique qui se transforme en capiteuse déesse des eaux quand on la voit dans le couloir 2, avec son bonnêt et ses palmes

Son rêve est de nager le pap, et elle me mime, dans les vestiaires, ce qu’lle appelle l’ondulation, et moi je lui fais part du secret que j’ai découvert il y a peu : c’est improprement qu’on appelle ça « ondulation »c’est de nature à induire en erreur ... les gens croient que leur pensée positive doit se déplacer au creux des reins (de quoi se les chtarber ..; 🙂 … mais non … Je lui mime le mouvement des jambes (et les jambes, c’est à dire la partie au dessous du genou + pieds sont terriblement importants dans le pap), je lui mime ce mouvement avec le bras … 😀 😀

Le mouvement c’est (en rythme) :

tchac TCHAC —- tchac TCHAC — tchac TCHAC etc …

c’est à dire 2 battements rapprochés, le premier sert de détonateur, si on veut, et le 2ème doit véritablement être puissant et s’appuyer suffisamment sur l’eau pour permettre la sortie des bras sans effort ... là est le secret … depuis que j’ai découvert ça — j’ai quand même passé plus de 10 ans, beaucoup plus, je n’ose pas dire combien, en essayant de faire une ondulation minable qui épuisait mes forces et ne menait à rien ... 🙂 😉

Ensuite , une fois qu’on a le mouvement des jambes, il s’agit de faire attention à ce que l’on fait avec les parties supérieures … le secret , pour passer les bras correctement, c’est de baisser la tête et le cou … ces parties doivent être plus bas que les bras ... en passant les bras, on plonge sous l’eau , voyons, à un angle de … je ne sais pas dire l’angle ... faut pas plonger verticalement, évidemment, pas trop profond non plus, mais il faut plonger quand même, les mains, les bras alignés , loin devant, sous l’eau, et la tête , qui ne moufte pas, plus basse, suit le mouvement ... 🙂

Et c’est à ce moment là aussi qu’on donne de la puissance au pap, on a glissé avec les bras tendus et la tête rentrée loin devant —pas trop se presser de refaire surface, et juste après la glisse, on ramène les bras sous l’eau, les 2 bras en même temps, comme si on prenait un VERITABLE APPUI sur un muret, de manière à se hisser , pour moi les mains se rejoignent presque , à la manière de Phelps ... 🙂 … et cela, en plus du 2ème battement, me hisse hors de l’eau, avant la phase où je replonge ..;

Et quand ça marche bien, que je suis pas fatiguée, que j’ai mangé un peu, qu’il n’y a pas trop de monde, que j’ai une étendue lisse devant moi, et que j’ai envie de nager le pap et rien que ça , eh bien ça fonctionne trés bien et on me dit que je le nage bien ... 🙂 … 🙂

Que c’est zoli à regarder …oui …pas peu fière … alors je dis « oh, vous croyez … oh, non, c’est pas encore ça », ou n’importe quoi …mais on me dit « si si, c’est bien..; etc … 🙂

J’ai dit à H. la cabinière de Berlioux qu’elle devrait demander une pause plus étendue pour nager (elle n’a que 40mns, et stresse à l’idée d’être en retard... elle est la seule à nager, les autres ne s’intéressent pas à ça, et elle ne veut pas se faire remarquer … ce n’est pas dans leur culture, contrairement aux MNS qui ne s’embarrassent pas de tels scrupules , et ils ont raison … Même d’autres MNS que je connais se permettent de nager sur leur lieu de travail, mais trés rarement le personnel d’entretien ... 🙂

je ne vais pas pouvoir m’empêcher d’insérer un paragraphe revendicatif ici, à propos des machines installées maintenant un peu partout dans les bibliothèques … on peut enrégistrer ses livres sans passer par le personnel humain … Je leur ai demandé …ils savent qu’à terme, cela est fait pour réduire encore les employés …moins d’embauches, pas de renouvellement des gens partis à la retraite … plus de machines, tout est automatisé… l’argent va à des sociétés qui, certes, emploient elles aussi du personnel, mais dont les bénéfices, à mon avis, ne doivent pas profiter autant à la collectivité … tout est une question de choix  ...

En théorie, c’est trés bien que les machines remplacent le travail humain, mais ce qui ne va pas, c’est que le fruit de ces avancées n’est pas réparti ... Crée seulement du chômage, alors que ça devrait libérer des forces vives pour d’autres emplois …ceux que ne peuvent assurer les machines, justement ... peut-être le mouvement est-il irréversible … plus je pense à tout ça, plus je me dis que les propositions d’un parti tel que « nouvelle donne », animé par le fameux économiste aux yeux bleus Pierre Larrouturou (pas le temps de vérifier l’orthographe de son nom, il me pardonnera), notamment celle d’un véritable partage du travail, sont pertinentes … partage du travail offert par l’état, par exemple …Tous les emplois administratifs … réduits petit à petit à des mi-temps, payés comme des 3/4 de temps …les partager jusqu’à ce que toute personne voulant occuper un de ces emplois puisse être satisfaite … les aventureux ou ceux qui veulent gagner plus pourront faire autre chose …on pourrait obtenir un tel emploi le temps qu’on veut, le temps de trouver autre chose, ou de créer son propre emploi , sa propre activité … 🙂

Plancher là-dessus …ca ne sert à rien de pleurer sur le chômage et de détruire des emplois à tour de bras par ailleurs ... 😉 😀 😀 …

De toutes façons il faudrait absolument une réserve d’emplois pour les personnes non qualifiées, ce sont celles qui ont le plus besoin de bosser … des petits emplois pas  difficiles, réservés à des gens de bonne volonté, mais dont le niveau d’instruction ne leur a pas permis d’accéder à quoi que ce soit de valorisant … comme les emplois des cabinières de Berlioux … les cabinières font ça extraordinairement bien … elles sont géniales, en fait … 🙂

Je termine avec ce que j’ai vu en fin de séance : dans la ouane, au T, il y avait un gars avec un bonnêt qui couvrait à peine ses cheveux trés longs , qui s’agitait à faire je ne sais quoi, et qui gênait tout le monde ...

Et puis en regardant bien, je me suis rendu compte qu’il était à peu près comme Philippe Croizon, le nageur amputé des 2 bras et des 2 jambes ...

Ce gars-là n’avait plus de jambes, ça s’arrêtait un peu au dessus des genoux, il avait 2 moignons de cuisses ...

Du coté des bras, ce n’était guère mieux … il n’avait pas de mains, juste un morceau d’avant-bras … il essayait de se hisser sur le bord et je lui ai demandé s’il voulait de l’aide, mais non, m’a-t-il dit, je pense qu’il voulait tout faire par lui même …

Il est sorti de l’eau je ne sais comment et s’est mis à ramper comme un ver (je suis désolée de dire ça comme ça, je ne voudrais pas lui manquer de respect, mais c’était juste terriblement émouvant, et on se demande quoi faire pour aider … Juste se changer un peu soi-même, prétend mon Cheval, mais c’est trés difficile ... 🙂

En plus la jeune fille handicapée était là aussi, de l’autre coté, à nager avec ses poids, et, non, maintenant je suis sure, je n’ai pas rêvé, elle est beaucoup plus vigoureuse qu’il y a 3 ans, au début où je la voyais ... 😉 🙂 j’en suis sure ! … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation