De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Mardi

Dommage …aujourd’hui que je me sentais en pleine forme avec une bonne respiration profonde, le couloir 1 était occupé du début de ma séance jusqu’à la fin, avec beaucoup de monde dans les lignes ... j’ai donc nagé dans le portnawak, avec les portnawakais, et ils étaient trop nombreux ..;.. 😛 😀

Au début, en brasse (il est difficile de nager autre chose dans cette partie, ou alors il faut faire de la planche), je sens un gars derrière moi qui se hâtait pour me doubler , et qui essayait en crawl, alors qu’avant il faisait de la brasse … ce qui m’énervait, car qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire, si j’allais plus vite ? j’étais obligée de me mettre en mode crawl pour rester devant, et en plus il y avait du monde, que j’évitais tant bien que mal ...

Je voulais rester devant, parce que je savais que si je le laissais passer, il recommencerait à nager en brasse, et qu’il n’avancerait pas, épuisé par l’effort …son problème c’est le sempiternel problème de quelques garçons : ils n’acceptent pas de se faire doubler par une femme  ... 🙂

En arrivant au bout , (avant lui) ce cr..tin  qui me fait une remarque comme quoi je ne nageais pas droit, et puis je ne sais pas quoi de bien dépréciatif (encore un épisode de la guerre des sexes ... 🙂

et qui repart sur les chapeaux de roue, de peur que je ne reparte avant lui, en bousculant une vieille dame qui faisait de timides mouvements sur sa gauche ... je l’ai traité de « gros c … »…non, pas « gros c », j’ai dit le mot en entier ... 🙂

Un peu plus tard, à l’autre bout, je vois le même c… adossé , en train de dire à 2 nanas (je surprenais la fin d’un échange) « …et vous n’êtes pas le centre du monde » …je ne sais pas ce qui s’était  passé, mais en voila un qui doit en vouloir à toutes les dames du monde … (à part sa mère ? ou à cause de sa mère ?)

Les 2 filles se sont tapé la temps de l’index, et on s’est souri ... 🙂 😉 😛

On devrait commencer à concocter un plan pour se débarrasser de tous les keums, j’ai bien dit « tous » … sauf ceux qui ne pensent qu’à b… oui, parce que ceux qui ne pensent vraiment qu’à ça, ils ne sont pas en train d’élaborer des plans pour mettre sur la figure des autres …enfin, on espère … 😀 😀

Ce serait pas mal : plus de garçons, plus de terrorisme …plus de guerre (moins, en tous cas) …plus de viols ... plus rien … que du tricot, du sucre et de l’amour … Voui, je sais, c’est pas possible …surtout parce qu’on s’embêterait terriblement ... les vestiaires de berlioux, par exemple, coté femmes, sont des hâvres de tranquillité , toutes les nanas ne s’occupent que d’elles, leurs sourcils, leurs cheveux, leur corps, etc ...

Coté hommes, ce n’est pas du tout pareil, à Berlioux … les garçons se préoccupent énormément des autres garçons, au point de se retrouver groupés à plusieurs dans de mêmes petits endroits trés exigüs, tels les cabines,... ou les W.C… Ah, c’est beaucoup plus convivial, du coté hommes …je devrais me déguiser un jour, et y faire un tour ...

J’ai donc nagé comme je voulais, en évitant tous ces corps partout, et puis, après avoir discuté avec ce monsieur qui a le même métier que moi, je suis partie en me disant que je pouvais toujours aller compléter à Baker le soir, car il y avait nocturne ... 😉

Mais j’avais trop de travail, je n’y suis pas allée, par contre j’ai beaucoup marché dans les rues, avec toujours le même spectacle :

De la police et des soldats partout,(les jeunes soldats et policiers sont mignons…j’ai remarqué qu’il y en avait qui étaient vraiment trés petits en taille, même parmi les paras)…  

De garde devant les lieux de culte ou les lycées et centres culturels  (ça, c’est nouveau ...)

Et même devant une charmante petite maison nichée dans une petite rue entre la Seine et le carrefour de l’Odéon …Qui peut bien habiter là ?

… 😀 😀

les vélos et les motos sur les trottoirs, les gens allongés dans la rue, certains avec des tentes, d’autres avec des sacs de couchage, plusieurs avec des chiens, une famille entière avec un bébé, sur des couvertures, et le lot habituel de personnages grossiers qui te passent devant partout, c’est la nouvelle mode, personne ne cède sa place, au contraire, on se hâte pour te passer devant à un croisement ...juste devant, à 1 cm … sans s’excuser, bien entendu … comme si on ne t’avait pas vue, et j’ai noté que les virtuoses de ce truc sont les nanas entre 20 et 30, habillés fashion, mais sans génie ni même talent, demoiselles dont on sent qu’elles sont dans la vie active, avec des visages bien maquillés , sitôt croisées sitôt oubliées , des lectrices de Cosmo (politan) je dirais ..

. je suis certaine qu’elles appliquent là l’état d’esprit qui prévaut aussi dans le travail, au bureau, c’est-à-dire « pas de quartier, moi d’abord »

C’est un phénomène relativement nouveau, ce truc… je dirais … 2 ans …

On ne peut le sentir que si on marche beaucoup ...

Bye bye, folks … 🙂 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation