De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Sam’di

Quelques centaines de mètres à Berlioux, et puis j’ai laché l’affaire, car du monde arrivait, et une leçon s’est installée dans la ouane, ce qui a eu pour effet de réduire drastiquement la place …

Dans mon couloir, une jeune fille pleine de vigueur, qui nageait le crawl, et ensuite s’est mise au papillon, à l’exemple d’une autre qui faisait des 50m pap (je suis admirative) … mais aucune ne le nageait vraiment bien … celle qui faisait des 50m à répétition, avec retour en dos, le nageait lentement, mais son ondulation était défectueuse, elle était trop raide , dépensait beaucoup d’énergie, et n’avançait pas .

L’autre jeune fille , plus petite, pleine d’énergie aussi, le nageait en envoyant les bras en l’air, en V (beaucoup de nanas qui le nagent comme ça) … Mon Cheval m’a envoyé un message dans l’oreillette : Montre-leur ton pap …mais je n’ai pas eu le courage …J’avais commencé trop fort, j’ai cané au bout d’un km (un peu + …), et je suis partie, heureuse de retrouver l’extérieur …

Maintenant ce sont des parties de foot en continu, entre le jardin et la Bourse du Commerce …Les gosses avaient délimité des buts, et il y avait plusieurs équipes et plusieurs ballons …Comme les pelouses sont condamnées, on est obligé soit de contourner par le nord (ça rallonge beaucoup), soit de passer au milieu et de se recevoir le ballon dans la poire (c’est ainsi que j’appelle mon visage lorsqu’un ballon le frappe … 🙂 … ca y était presque, ce coup-ci … J’ai une tête à ballon, je vous dis …Pour mon malheur … 🙂 😉 😛 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation