De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Mar et mer

Mar,mer , jeu, ven sam dim lun

Hier et today, Berlioux … Je sors de Berlioux avec les cheveux mouillés, je prends l’ascenseur, je ne sors même pas de l’ascenseur, en voyant la pluie qui noie le jardin, je redescends aussi sec … Appuyer sur le bouton ..;

Hier et aujourd’hui, me suis retrouvée en compagnie du papillonneur japonais… Rien de plus plaisant que de nager en sa compagnie … Il fait des longueurs de pap, s’arrêt un moment au bout, et recommence … Il cède la place, engage les autres à passer avant, et on échange des « voulez y aller ? » avec des « non non, allez-y » … 🙂

En plus il est beau (visage agréable, équilibré, large, avec des pommettes) et bien fichu, grand pour un japonais et agréablement musclé … de temps en temps on discute un peu, l’air de rien , et puis on s’ignore, on nage … C’est trés agréable, comme relation … j’ai de bons atomes crochus avec cet individu … Il m’a dit qu’il retournait bientôt au japon, mais qu’il préférait la France …

Ca doit être une question de place … J’ai l’impression permanente d’être coincée, en France, surtout à Paris, mais ce n’est rien à coté du Japon et de Tokyo … C’est pour cela que les japonais sont si cool et calmes, parce que s’ils étaient moitié aussi excités que les français, leur pays deviendrait un enfer

Une nouvelle zique de piscine : A Berlioux, au T, retournez-vous, coté grand bain, et passez votre doigt (mouillé) sur les barres chromées de départ de dos … En lissant les barres horizontales, vous obtenez un son d’instrument … génial … Plusieurs tessitures … On pourrait faire un concert …

Ce qui serait chic, ce serait d’organiser un concert à Dunois … La goulotte fait un bruit de percussions (coté grand bain, goulotte au bout à droite), et je suppose que la barre chromée de départ de dos, au T, a les mêmes propriétés qu’à berlioux … On aurait les percussions (automatiques, pas besoin d’intervenir), et ce qu’on peut jouer sur la barre chromée … Il faut absolument que j’essaie … je ne suis aps allée à Dunois depuis longtemps, et le dimanche c’est peut-être fermé …je vais retourner voir les copains, et organiser un mini concert rien que moi toute seule, au T coté grand bain …

Hier j’avais eu une journée pénible, avec un crescendo dans le pénible dans l’après-midi, et je n’ai eu qu’une idée, celle de gagner Berlioux le plus vite possible …La mise à l’eau fut comme une mise à mort (à petite mort, comme on dit, c’est-à-dire un grand pied) … 😉

Je ne me rappelle même plus de la séance, et où ça s’est passé, dans quel couloir, je veux dire, mais j’en suis ressortie comme neuve, et après j’ai bossé toute la nuit …Aujourd’hui, même journée de fou, et de nouveau à Berlioux où il y avait un peu de monde pour laver les batailles de la journée

De plus il y avait une tapée de beaux garçons de tous les cotés, mais vraiment agréables , mêmes s’ils ne nageaient pas extra…Ah, bah, c’était des garçons des cuvées des années 80, ce qui leur faisait une trentaine d’année, et on voyait qu’ils avaient bien profité d’une enfance heureuse dans une contrée prospère … C’était un festival de belles g… avec des ombres de barbe, de charmants nez busqués, de poitrines musclées bien larges où se blottir (oui, quelques fois mon Cheval me rappelle qu’il y a des poitrines pour se blottir, mais bien évidemment il n’a aucune idée des emmbêtements que ce simple geste peut générer par la suite) Bref, c’était plein de beaux gosses, et ça m’amusait de les suivre (tandis que le papillonneur japonais mettait des points d’orgue dans ce festival), ou bien de les précéder, et ils n’arrivaient pas à me rattraper, car ils avaient le niveau nageur moyen que l’on voit maintenant partout …Beaucoup de vigueur et des pointes de vitesse, mais le style c’etait pour moi (et pour le papillonneur) ...

J’en ai fait aussi (du pap) … Ca revient bien, je ne me suis pas encore démonté le bas du dos, et j’ai retrouvé le niveau d’avant les vacances, mais j’aimerais pousser un peu plus loin … 50 pap, allez …50!

Alors que je me vautrais dans l’eau (non, ,il n’y a pas d’autre mot, tellement c’était agréable), je pensais de nouveau à ce truc comme quoi l’eau était une extraterrestre … ca ne m’étonne pas, finalement … C’est tellement bizarre, cet élément qui t’enveloppe et se glisse partout … Savez-vous qu’une fissure absolument minuscule peut causer de gros gros dégats ? l’eau s’infiltre partout, les plombiers le savent bien (je suis moi-même plombier, à mes heures perdues) … Il suffit de sentir, sur une canalisation (sauf condensation, il faut savoir reconnaitre ce qui ressort de la condensation), une légère humidité, pour savoir que ça ne nous laissera pas tranquille, et que assez vite ça va se transformer en torrent qui va tout noyer …

Après ça, en faisant de la planche, je pensais aux 4 éléments fondamentaux (tant qu’on n’aura pas découvert le 5ème …) : l’Eau en premier : désaltère, mais peut noyer … Ensuite le Feu : réchauffe mais peut brûler … La Terre : nourrit, produit, fait pousser, mais (défaut ) : ? peut vous ensevelir , vous retenir, vous étouffer … On retourne à la terre (bien qu’on n’en ait pas vraiment envie) … Et l’Air ? l’air permet de respirer … mais pour le pire, rien n’est attribuable à l’air (je cherche, je cherche)… C’est en manquer qui est terrible …

Une nouvelle , vue dans le journal gratuit du métro : Bientôt un cristal pourra remplacer la bouteille à oxygène pour les plongeurs (ou les gens qui ont des poumons déficients, comme le petit monsieur de Toulon, qui m’a semblé avoir la voix meilleure depuis qu’il a changé ses médocs … ) ce cristal emmagazine de l’oxygène et le restitue (grosse concentration d’oxygène pour petit volume …terminé la ggrrrooossse bouteille de plongée …Dorénavant on descendra dans les abysses avec un petit cristal dans son maillot, qui aura emmagasiné plein plein d’oxygène …par contre, je n’ai pas bien compris comment on fera passer tout cet oxygène dans les poumons … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation