De Paris en piscine Le blog de Papillonista

vendredi

Envie de sortir de chez moi et d’aller nager, en passant par le soleil … je me suis rendu compte que c’était la poussière et les saletés des voitures qui m’occasionnaient ces problèmes chaque automne…

Toujours aussi dégueu… la rue à Paris, et spécialement vers la fin de l’après-midi …Le nombre de gens seuls dans leurs voitures …Ca n’a pas changé , ça … Sommet développement durable, je ne sais où, mais partout des exemples de gens pas concernés, mais alors pas du tout …Quant à la ville, elle ferait mieux de regarder le cailloux qui dort dans ses propres chaussures …

Un exemple entre mille : La MJC (quel que soit le nom qu’on donne à ces centres maintenant), 4 rue Mercoeur dans le 11ème, près de la place Voltaire  : le dimanche, la nuit, tout est fermé, mais le système de ventilation fonctionne 24h/24 … De plus cette MJC est un bâtiment d’un étage 1/2, voire 2,  à peu près, uniquement ou presque composé de vitres, de baies … qui ne s’ouvrent jamais … La bêtise monstrueuse d’une telle conception … Et le système de ventilation qui fonctionne en permanence … Quels sont les esprits tordus qui ont imposés ces conceptions au point de les rendre obligatoires … Le développement durable, c'(est aussi revenir à des trucs basiques … peut-être peut-on imaginer une ventilation l’hiver, ne pas ouvrir les fenêtres et faire marcher le chauffage ..;(et encore, je trouve ça c…) … mais en été et au printemps, à quoi ça peut servir … ? laissez, comme autrefois, les fenêtres ouvertes … ouvrez les … fermez-les … Oui, il faut actionner les bras, ce n’est pas moderne … Et les économies d’énergie qu’on ferait, je n’y pense même pas …La ventilation, même si elle doit être permanente, peut être naturelle … Il suffit de voir la force d’un courant d’air pour s’en convaincre … elle n’a pas besoin d’être mécanique et controlée pour être efficace … 🙂 …mais ça ne leur vient quasiment pas à l’idée , aux architectes, aux énarques concepteurs des réglements et des codes de la construction … Ne pensez pas, surtout, ne remettez rien en cause … perpétuez les dogmes … persévérez dans les rails de l’habitude …

Ca faisait du bien d’être à Berlioux, même si je ne suis restée qu’une 1/2 h … Pas trop de monde, tandis que les nanas se trémoussaient sur les vélos …Le vent commence à tourner, en ce qui concerne les nanas dans les piscines … le magazine Elle annonçait il y a peu que maintenant, l’aquagym c’était ringard, il fallait remplacer par un autre truc dans l’eau qui, lui, n’était pas ringard … et mieux encore, dans un N° précédent, c’était la boxe pour femmes qui avait le vent en poupe … oui, allez-y, chères dames, adeptes du « cher coeur » et du « cher corps » (ces expressions ne sont pas de moi, mais d’un poète français qui faisait l’objet d’une petite exposition aujourd’hui à la bibliothèque du 4ème)…

le jour où tout le monde décidera que le journal « Elle » est ringard, sera un grand jour, je vous le dis …

J’ai vu le papillonneur japonais, habitué des lieux, à qui j’essaie desespérement de présenter un autre papillonneur japonais assidu des lieux … Ils ne se rencontrent jamais, c’est trés curieux… Je suis leur seul lien … je suis, en la matière , un pont entre 2 forces invisibles …ces 2 japonais, également affables et courtois, bons nageurs et sympathiques, terriblement sympathiques, gravitent autour de moi et de Berlioux, et je gravite autour de Berlioux, et Berlioux gravite aussi … Nous ne nous rencontrons VRAIMENT jamais …

Une nana qui nageait pas mal (assez vite) dans le couloir … Et 2 ou 3 garçons tous en bonne santé … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation