De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Jeudi , août 1914 … Pardon, 2014 …

announette 2 (Photo P.A.M. droits réservés)

Je revois la France de 1914 … J’étais trés jeune alors, quand j’ai vu mon père partir à la guerre … Il était naif, il pensait que ça allait durer quelques jours … Que les allemands seraient défaits trés vite … Son père avait fait la guerre de 70 … C’est comme cela, une guerre par génération … Mon père avait 22 ans quand il est parti … Quand il est revenu, il semblait en avoir 50 … Il avait laissé sa tête dans cette guerre … sa jeunesse ne revint plus jamais, mais nous, les enfants, nous étions pleins de force et de vigueur, et j’avais 29 ans quand cela a recommencé … Entre temps, des tas de bouleversements s’étaient produits, les jupes des femmes avaient raccourci, en 1925 elles étaient même au dessus du genou … la sale guerre, avec un autre visage a recommencé en 39 … les soldats allemands s’étaient transformés , de guerriers ils étaient devenus la Mort même, avec l’aide de civils en imperméables noirs … Je me suis cachée près de Grenoble avec une bande d’amis , et nous bougions beaucoup, nous étions jeunes, nous buvions du café lorsque nous arrivions à en trouver, et nous fumions des cigarettes, et lorsque nous sûmes que les alliés avaient débarqué, nous sommes descendus tranquillement de notre montagne … ce fut la pagaille un instant, et puis tout le monde se mit au travail, et à se marier, et à faire des enfants … Et voila, mes enfants n’ont pas connu la guerre sur leur sol, ils en ont eu des échos de pays étrangers, mais ils s’en fichaient … Ils menaient une autre guerre, contre l’ordre établi, ils voulaient changer le monde … En dansant et en écoutant du rock’n roll, de la pop, les Beatles, les Stones, Jim Morrison et Donovan …  et les chansons de Léo ferré chantant Aragon, et Barbara, et ils ont mis le Quartier Latin à sac, au mois de mai , 23  ans après la fin de la guerre … et puis ils sont partis en bus, en train, en avion, en voiture, à Katmandou, à San Francisco, à Bali et Sumatra, ou alors à Rome et à Londres, avec des vêtements fleuris et de gros pétards qui leur donnaient le regard vague … certains ne sont jamais revenus … beaucoup, même … les autres se sont remis en costume 3 pièces,  et ont fait de l’argent et des enfants en se mariant après … Et voila … Maintenant ce sont mes arrières petits enfants , qui n’ont pas plus connu la guerre, sauf par oui-dire, et excepté ceux qui sont correspondants de guerre, qui fleurissent ma tombe de temps à autres … Ici, il n’est plus question que de guerre économique, et quand je vois cette abondance, ces couleurs, partout, ces milliards de vêtements, cette nourriture qui finit dans les poubelles,je pense à ma jeunesse,et aussi celle de mon père,  ou nous étions souvent habillés de noir ou de gris, et où un cardigan et des chaussures se gardaient des années …

C’est terrible … je voulais juste écrire un petit truc sur ma séance de natation de to-day, parce que je n’aspire qu’à aller au lit, et voila que je ponds un truc comme si j’étais née avec le siècle dernier …

C’est à cause de notre Président François  (notre président français …) … Je ne sais pas où nous allons, économiquement parlant, mais il faut avouer qu’il n’est jamais aussi bon que dans les discours commémoratifs … Et nous avons été servis, cet été … Toutes les guerres … ca a commencé avec la commémoration du débarquement … Le discours en présence de la Reine Elizabeth (j’adore la Reine Elizabeth), fut un chef- d’oeuvre … A tirer des larmes … Ensuite il y eut plusieurs autres discours, notamment un à Liège (même Merkel avait déclaré forfait, partie sagement en vacances, remplacée par le président de la république allemande, mais pas François, notre président français )… Un excellent discours , où j’ai appris que Liège, la ville, avait sauvé la France, quelque part ! … (je ne m’en doutais pas …) … dans un autre discours, à propos de la guerre de 14, celui-là, voila notre président qui refait l’histoire … Oui … Il nous donne un cours d’histoire … Il raconte l’attentat de Sarajevo, l’archiduc Ferdinand, et comment ça a déclanché la guerre mondiale … J’imagine tous les cancres dans mon genre qui n’en croyaient pas leurs oreilles … 🙂

Et puis il ne s’est pas arrêté là … Entre 2 commémorations, on a eu tous ces avions qui sont tombés … le président a réuni des cellules de crise pendant près d’une semaine, à chaque fois qu’un avion se  démantibulait, entre 2 commémorations de la guerre , avec un discours à la clef à chaque fois … Au point qu’à un moment je me suis demandé si je ne devais pas aller me crasher au Mali  pour qu’il s’intéresse à moi …

Je ne sais toujours pas pourquoi je raconte tout ça … je suis allée nager au Port Marchand, au nocturne … C’était pas mal du tout … Un MNS m’a prêté son pull buoy, et j’ai utilisé mes plaquettes … j’ai regardé la piscine d’un oeil neuf, j’en profite, car lundi, terminé, les entrainements reprennent, les clubs, tout ça … ca va être coton pour nager …

En sortant, j’attends le bus qui démarre devant la piscine (le dernier, à ne pas rater), et enfin, je le vois ce bateau , au bout de la rue … On aurait cru un immeuble qui se déplaçait, avec plein de lumières … Départ pour la Corse … Arrivée demain matin … 🙂 La vie est belle et les voyages en sont les atours … 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation