De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Vendredi et samedi matin et samedi après-midi

OLYMPUS DIGITAL CAMERA (photo Jean Mascolo)

Bonjour le blog …

Hier je suis allée à la mer, grand bleu, le ciel, la mer foncée avec la ligne d’horizon trés marquée… Ce qui indique une mer froide à cause du Mistral (rappelons-nous qu’il y avait 17° la veille)

En arrivant sur la plage, j’interroge les life-guards, qui ici sont les pompiers du Var : 18°, la mer, mais invasion de méduses , me disent-ils …

Frustration, j’écris ton nom … J’y vais quand même, eh bien, autant la mer était glaciale la veille, à ne pas y rester, autant ça va aujourd’hui, c’est même délicieux, et je commence à envisager des allers-retours, d’ailleurs il y a des enfants qui se baignent, et peut-être les méduses ont-elles disparu (elles ne faisaient que passer … ), etc…

Je fais peut-être 300m, lorsque j’aperçois une première méduse, mais je crois que c’est juste un petit sac en plastique, hein … Tout petit, transparent, qui flotte au dessous de mes lunettes …

Et puis j’en vois une autre, et une autre … Et je me casse avant d’être piquée … La barbe … Discussion avec l’un des pompiers … Il me dit qu’en arrivant, le matin, ils ont vu des méduses tout le long du chemin(ils arrivent en canot à moteur, un gros canot marqué « pompiers » en rouge … Ils ont suivi la côte depuis leur Q.G. de Toulon (je suppose), et les méduses flottaient entre 2 eaux, toutes violettes … Les transparentes, sans couleur, piquent moins que les violettes , me disent-ils (c’est celles-là que j’ai vues, donc en théorie j’aurais pu continuer à nager, mais les violettes étaient présentes aussi)…

Les médusent se déplacent au gré des courants, là elles étaient poussées par le Mistral … Si ça se trouve, demain, y en aura plus … Tu parles d’un fléau … Je me rappelle mes lectures de l’an dernier … Il n’y a pas de prédateur pour les méduses, sauf je crois les tortues … Va trouver suffisamment de tortues ici … 🙂 😉 🙂

Au téléphone, aujourd’hui , mon Cheval a commenté l’affaire … je suis d’accord avec lui : Pour être sans rivale, la prédation devrait venir de l’Homme (et de la Femme, évidemment, sa principale associée, et pourquoi pas de l’Enfant , si on arrive à le mettre dans le coup ) :

Pas de raison qu’on n’arrive pas à faire aux méduses ce qu’on a réussi à faire à des populations entières, beaucoup plus coriaces que ces pauvres bestiaux sans défense , quand même …

Il suffit juste de trouver une raison … Les manger, voila … Leur trouver une raison de les manger … Les pêcher (à la place des thons rouges ou autres habitants des mers en voie d’extinction) et les accommoder … Recettes succulentes … Il doit y avoir des protéines … les réduire en poudre et les acheminer en Afrique (des milliers d’emplois …) ou bien développer la pêche des méduses en Côte d’Ivoire et au Nigéria …

Faire des recherches pour déterminer si un lachage de méduses à grande échelle au large de Fukushima ne serait pas de nature à absorber l’eau chaude contaminée que la centrale abimée déverse en continu dans la mer (les barres injectées censées réfrigérer le sol , ça ne marche pas, de tout petits entrefilets dans les journaux nous donnent des infos au compte-goutte, comme si ça ne méritait pas de gros titres, à la place de la Coupe du monde de foot, par exemple)…

Pêcher les méduses, les réduire en un nouveau matériau plastique qui se traduirait en filaments de couleur que les gosses pourraient tresser et assembler pour se les accrocher dans les cheveux … Ca pourrait devenir un tube planétaire – Si l’appli correspondante était  créée par une start-up californienne – Non, française, madame  – Bon, allemande, allez – Européenne, emballez – dans la foulée , des milliards à la clef …

Pêcher des méduses, et des méduses, et des méduses, dans tous les pays, et les acheminer par canadair jusque sur la bande de Gaza, et partout où Israel et le Hamas se mettent sur la tronche … Les lacher sur les belligérants  et les zones de combat, , sans distinction … Bien sur , chaque camp va dire « Quoi … Mais (Allo, quoi … ), vous êtes censés nous dire de faire la paix , vous êtes censés nous proposer des conférences, et des plans pour y arriver, … Pas de nous lacher des méduses dessus , ça rime à rien, les méduses, c’est juste dégoutant … » alors on répondrait (sur un ton badin )  » Il est inutile de vous dire de faire la paix , vous aimez la Guerre plus que tout, donc on ne dit plus rien… On lache les méduses pour rigoler, de toutes façons … Pas de raison qu’on ne s’y mettre pas nous aussi … »

Bon, je vous quitte (pour l’instant …), je vais réunir mon staff pour enfin réussir mon évasion de la journée … Où NAGER AUJOURD’HUI

—————————————————————————————-

Ben, ce fut à la piscine de Hyères … Calculé mon coup pour prendre le bus le plus rapide à l’aller, qui n’est pratiquement jamais en retard, car c’est celui pour l’aéroport de Hyères …

La ville des palmiers … Une chaleur forte … repéré le point de départ des bus pour le retour, car ça change toujours … jamais le même endroit d’une année sur l’autre … Ensuite j’ai inauguré un autre chemin, pour aller à la piscine, avec la traversée du JARDIN  OLBIUS RIQUIER… Une pure merveille …

Aussi bien que les Buttes-Chaumont dans son genre … C’est un jardin avec de trés grands arbres, tous différents, et une tonalité méditerranéenne, quasi africaine, des cocotiers, aussi, trés hauts, des mélanges, et des pelouses immenses, sous les arbres, où les gens se vautrent avec les bébés … Des sentiers sinueux, bref, on se sent vraiment trés bienUne merveille, vraiment, ce jardin … J’ai longé une sorte de rivière, avec un grand lac au bout (et à droite une cascade dont l’eau se prélassait dans un bassin rempli de gros poissons rouges), et j’ai abouti à l’esplanade (une esplanade modeste quand même, ce n’est pas les Invalides ! ) devant la pistoche … Où j’ai passé une heure à nager, ça faisait du bien …

A la fin, j’ai failli rentrer (en dos) dans un monsieur qui restait continuellement au bord, en agitant les mains … Il m’a un peu raconté son histoire … Il ne pouvait plus faire que ça, et aussi une sorte de pédalage sur place avec les pieds … Il avait eu un grave accident de moto, à cause d’un con en voiture qui lui avait refusé la priorité35 opérations, multiples fractures … Et c’était encore un jeune homme, la trentaine à peu près …prof de sport, mais il ne pouvait plus rien faire … Même pas nager …Une amie (ou SON amie) qui l’accompagnait, faisait tranquillement des palmes … 😉 🙂

Le chauffard (saoul) en question n’a même pas fait de la taule … Pour ces trucs-là, je serais pour qu’on adopte le système américain, ici, en France … Prison ferme pour les chauffards ! sans discussion ! …

Un énorme énorme nuage tout noir, noir, et re-noir a envahi tout, mais vraiment tout le ciel hyérois, et je suis partie rejoindre le bus au moment où l’orage éclatait … Larges gouttes de pluie …

A Toulon, de nouveau le ciel clair, mais chez moi , on sentait que le jardin respirait après avoir été arrosé… 🙂 😉 😛 😀

J’espère arriver à survivre au 14 juillet … 🙂 😛

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation