De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Mardi 24 juin + mercredi matin

OLYMPUS DIGITAL CAMERA (Photo Jean Mascolo)

Tandis que les grèves s’étendent partout, je ne sais plus ce que c’était, hier encore, entendu à la radio, mon Cheval se réjouit de ce que les « cadenas d’amour », comme on les appelle maintenant, trouvent enfin une contrée  à leur mesure, un p’tit coin d’Paris  … 🙂 😉

Attention, ce n’est encore qu’au conditionnel ! le journal, d’ailleurs met un point d’interrogation au chapeau de l’article « Un arbre pour les cadenas d’amour ? » ( JDD du 22 juin) 😉 😛 😀

Ecrit en rouge au début de l’article « PATRIMOINE » … Ca devient sérieux : On est là dans le même régistre que la TOUR  EIFFEL  , ou que le CENTRE POMPIDOU, pour ne causer que de la ferraille …  (j’oublie volontairement le hangar qui se dresse aux Halles actuellement et qui utilise, dit-on, le même poids de métal que notre Tour Eiffel bien-aimée) …

( Qui sait ce qui a pu passer dans le cerveau de l’ex-maire de la ville ? ferraille Tour Eiffel —– > ferraille Les Halles , —-> Je reste dans l’Histoire  —- > Suivez mon regard … )

Donc « PATRIMOINE » … Un joaillier de la place vendôme propose de suspendre ces horreurs à un arbre en acier sur le pont des Arts …

Un arbre en acier ciselé par un joaillier ? C’est ça qui serait chouette …  Le joaillier n’appelle pas les cadenas des « horreurs », comme moi, non, il appelle ça  des « Lovelocks » …

( C’est comme pour la mode … Ca se passe à Paris, mais l’argent est dans d’autres pays, dont l’anglais est la langue commune , et dès qu’il s’agit de faire un bizness, c’est l’anglais , ils n’osent pas encore afficher tout ça UNIQUEMENT  en arabe, ou en chinois, mais ça vient, ça vient , et en plus, je crois que je m’en fiche , lol …)

« C’est clair, on veut nous déposséder de l’idée même du cadenas d’amour … » , dit mon Cheval

« Tout le monde sait que c’est Paris, la ville de l’Amour et du Romantisme « , je lui fais …   Rome peut-être, Venise à la rigueur, mais Paris sera toujours Paris, pardon,  « Will always be Paillrisss » … 😉

« Dis-moi », hurle le Cheval  (car un moustique vient de le piquer sur le naseau  —  il s’agit d’un de ces nouveaux moustiques – qui ne parlent qu’anglais —  remontant des contrées du sud à cause du réchauffement climatique — ), « est-ce que tu as l’intention de nous pondre un article qui ne sera qu’une ressucée du JDD ? » …

« On ne peut rien te cacher »,  lui fais-je, « je ne sais plus quoi inventer pour distraire le lecteur, mais il y aura aussi la minute  olé-olé , t’inquiète …

 » Quoi, tu veux dire un mot du feuilleton en cours sur un autre site bien connu de nos lecteurs,   » tirera … , tirera pas  » …? « 

« Là, tu  deviens lourd », Cheval-Chou, « il ne s’agit pas du tout de ça … Et d’abord ce ne sont pas « NOS » lecteurs, mais « MES lecteurs » … Et, tiens, puisque c’est comme ça, avant de continuer sur les cadenas, voila l’info:

Sais-tu ce que c’est que « donner des bifles » ?  nooon ?    Eh bien, c’est mettre des gifles à l’aide son sexe » …

Nooon … ni « bifles » ni « gifles » ne prennent 2  « f »…  » « Baffes », oui, par contre … … 🙂 🙂 😉 😉 😀 😀 😛 😛 … 🙂

Mon Cheval rougit … il a beau adorer les Chevalettes aux attributs d’airain, dès qu’on lache un mot déplacé, il se sent perdu …

Donc le joaillier de la place Vendôme  propose d’installer une sculpture de 300kgs  de 2m de haut, représentant un saule pleureur, et à laquelle on pourrait faire pendre les cadenas

je trouve l’idée pas mal … Quelques fois l’amour débouche sur les pleurs,  on aura ainsi un raccourci saisissant à l’intention des nombreux abrutisj’ai dit « abrutis » ? je voulais dire « amoureux« , non, ne me faites pas dire  ce que je ne voudrais pas dire

« Rien de mieux que l’Amour« ,  fait mon Cheval, qui est un grand optimiste, « c’est ce qui mène le monde« , ajoute-t-il en versant une larme , tandis que le moustique venu des grands suds lui suce l’antérieur gauche … — c’est un moustique de gauche — et c’est un moustique amoureux, nul doute

En tous cas, si c’est l’Amour qui mène le monde, sa majesté n’est pas encore parvenue à éradiquer la guerre, la violence et la méchanceté, qui sont les cousines de la bêtise … Bon, d’accord, ok, ok, heureusement qu’il y a l’amour … l’amitié … 🙂 😉 😛

Notez que le joaillier — qui vient d’écrire à la ville —  n’est pas tombé de la dernière pluie non plus … La sculpture de 300kgs sera entièrement à ses frais , et, suivez mon regard, après avoir planté son cadenas sur l’une des branches de l’arbre — les branches seront amovibles, on pourra les remplacer quand elles seront pleines – que restera-t-il d’intelligent à faire ?

« Ben, acheter une bague à son (sa) chéri(e), place Vendôme, évidemment », dit mon Cheval, et c’est là qu’apparaitra – en tout petit, le nom du joaillier  …  « ou alors on pourra aussi acheter une breloque à suspendre au cou chéri , un pendentif en forme de coeur , et si tu l’ouvres , il y aura marqué le nom de l’aimé(e), exactement comme sur le cadenas ,avec ces mots

(On s’aime)   « AUJOURD’HUI PLUS QU’HIER ET BIEN MOINS QUE DEMAIN » … Ce qui avait, il y a quelques années, fait justement la fortune d’un autre joaillier …  et patata …Et  Patatras …

« Mais le pont ne va-t-il pas s’effondrer, avec cet arbre, plus le poids de tous les cadenas à un seul endroit ?

et qui empêchera les amoureux bornés de mettre d’autres cadenas sur les balustres des ponts quand même ?

Y aura-t-il un écriteau désagréable juste à coté du saule pleureur disant « interdit de mettre un cadenas ailleurs qu’ICI  » ? (ça la ficherait mail … 🙂

et le pont de l’archevêché, y a-t-on pensé, l’arbre  c’est juste pour le pont des Arts ..; »

dit mon Cheval , qui se gratte maintenant comme un malade, alors que le moustique repu est allé voir ailleurs …

« Bon, pour le poids, c’est pas compliqué« , lui réponds-je « il n’y a qu’à faire un essai avec plusieurs amoureux obèses rassemblés juste à l’endroit où on veut implanter l’arbre, à l’entrée du pont, si ça cède, c’est que l’idée n’est pas bonne, et pour le reste, je ne sais pas … Après tout, on a une nouvelle mère de Paris, à elle de trouver les solutions  » …

« Mais … », poursuit mon Cheval qui se gratte deplus en plus, car le Moustique, après avoir regardé si ailleurs la chair est plus tendre, est revenu pour prouver son Amour, « elle n’arrive déjà pas à trouver des solutions pour les multiples grèves des services parisiens – piscines, crèches, etc …alors qu’est-ce que … »  🙂

« Ben, justement, t’as rien compris …, elle laisse pourrir, pour les grèves, c’est la seule chose à faire … Certains ont prévenu qu’ils reconduisaient la grève jusqu’en décembre (de toutes façons tout le monde en a marre de travailler) , et puis c’est bien connu, l’été les parisiens partent en vacances, personne ne va dans les piscines, et ils emmènent leurs lardons avec eux, personne ne va dans les crèches non plus, et quant aux touristes, ils obéissent aux panneaux roulants  qui disent « tous sur les berges » … 😉 😉

C’est d’ailleurs ce que j’ai dit à un Mr qui m’a posé une question à l’entrée de Berlioux il y a 3 jours : Est-ce plein, m’a-t-il demandé …Comme un  oeuf, je lui ai répondu … Mais vous avez les berges de Seine … ââ^hhhh, a-t-il fait, c’est où, c’est loin, je ne connais pas … On peut nager …?  hélas non, je lui ai répondu , mais nager, vous pouvez l’imaginer, vous avez tout le reste … 😉 😉 😛 😛

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation