De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Samedi

_1290177 (photo Jean Mascolo)

 

Les spams que reçoit ce blog sont pour moi une source d’extrême curiosité … C’est pourquoi, au lieu de les supprimer tous d’un seul clic, je les détaille un à un … Il y en a parfois jusqu’à 180 … Ca fait perdre du temps … je viens d’en voir un qui visiblement était traduit (de je ne sais quel langage) en français par l’intermédiaire de Google traduction … C’est-à-dire traduit littéralement …

Je ne comprends pas non plus pourquoi le spam tient à faire l’éloge d’un blog ou d’un site qu’il n’a pas lu … je ne comprends pas l’objet de ces spams …Enfin je comprends bien qu’il s’agit de vendre des trucs, en général c’est de la mode à petit prix … Cheap Burberry, mais aussi cigarette électronique, et je ne sais quoi … , mais je ne comprends pas pourquoi ils font ça comme ça …Est-ce envoyé comme une sonde de trés loin dans le monde ? quelqu’un qui vend des contrefaçons et cherche à s’implanter sur le marché européen par l’intermédiaire de mon blog (et de plein d’autres …)

Pourquoi ces adresses email compliquées, avec plein de chiffres et de lettres ?

Qu’est-ce qu’on est censés faire, si par exemple on est intéressé par la marchandise, à supposer qu’on comprenne, car parfois les textes sont en anglais approximatif, ou carrément dans des hiéroglyphes incompréhensibles … 🙂 😉

Aujourd’hui était la journée des vide-greniers à Toulon … Au lieu de les dispatcher tout au long du mois, un par samedi, par exemple, personne ne consulte personne, selon la bonne vieille méthode toulonnaise qui veut qu’on ne s’occupe que de sa pomme, et le résultat, c’est que tous les vide-greniers étaient aujourd’hui … Et qu’il n’y aura plus rien pendant quelques semaines … pas moins de 5 , to-day, dans l’agglomération…

je suis donc allée me balader de vide-grenier en vide-grenier, en bus, et c’était aussi la journée des bus … dans le premier il y avait un Mr excessivement bourré ( j’ai dit au chauffeur « il est bourré », et le chauffeur a dit  » je dirais même plus…  « , paraphrasant ainsi les Dupont-T- et Dupond-D- de Tintin … Le gars hurlait dans le bus, titubait, et donnait des coups trés forts par terre … On s’est demandé s’il allait arriver à sortir… Je me suis demandé s’il n’allait pas me filer un coup gratuit en sortant … Mais finalement il s’est étalé sur une autre dame …

Premier vide-grenier modeste, le plus petit, et j’ai marché un petit peu en accompagnant un petit monsieur qui avait plié bagages …  Il avait vendu pour 10eu de marchandises, du moins c’est ce qu’il me raconta … Et il rentrait je ne sais où en tirant un diable sur lequel étaient entassés plusieurs gros sacs en équilibre , avec ses possessions … Je lui ai demandé si je pouvais l’aider , mais c’était trop lourd, me dit-il, et il me faisait pitié, (un petit peu), et d’un coup, voila qu’apparait devant mes yeux éblouis (alors que le petit monsieur venait de s’arrêter à l’ombre pour se reposer), un magnifique caddy de supermarché, un énorme (grande contenance), abandonné là …

J’ai donc récupéré ce caddy, et le lui ai présenté, en lui disant que ce serait plus facile … de tout transférer … Il m’a d’abord dit que ça ne contiendrait pas tout (mais moi, je savais que si …), et puis il a dit que si on le voyait avec un caddy, ça allait faire comme l’autre  fois, la police allait lui chercher des crosses … et puis il a dit « il est beau, celui-là », et puis je suis partie alors qu’il était en train de transférer ses affaires dedans ..;

et puis re-bus, autre marché aux fripes et puces, au Mourillon, où j’ai trouvé une extraordinaire paire de chaussures quasi neuve, en cuir fin, d’une grande marque, pour 1,50 eu … Et le gars avait l’air content de s’en débarrasser …

Puis m’est venue une grande envie de me plonger dans de l’eau fraiche, car le cagnard était de sortie … Mon Cheval , que j’avais un peu oublié, (il vit sa vie, il envisage un avenir commun avec une Chevalette aux roustons d’acier, mais passons …) m’envoya un sms comme quoi une journée sans nager était une journée perdue, quelque remplie qu’elle soit par ailleurs …

Apercevant le bus N° 7 qui portait au fronton « TERRE PROMISE », je sautai dedans en agitant les bras à l’intention du conducteur, et nous nous en fûmes vers la terre promise, où ce fut délicieux … Un chaud soleil, la plage, la mer raffraichissante, la soleil qui décline tandis que les petites vaguelettes ont un bruit rassurant et apaisant …

Le retour vers Toulon … Je rate un bus, mais un conducteur venant tout droit de la presqu’ile de Giens veut bien m’emmener, le long des côtes du Mourillon … Là aussi, c’est tellement beau, la route en corniche depuis le Cap Brun, et l’arrivée sur les hauteurs … Et de nouveau j’attends un autre bus pour aller au dernier vide-grenier qui est en nocturne …

Et voila qu’arrive un gars couvert de sang des pieds à la tête, avec une boite de bière à la main, qui s’affale sur le banc de l’abri-bus, des gouttes de sang tombaient par terre … je lui demande si ça va, il me dit qu’on l’a agressé … je dis qui ? … Oh, comme ça … Veut-il aller se faire soigner ? le bus est dans la direction de l’hopital Sainte Musse … Il dit que oui, il connait, ou alors à la clinique de la main, à Saint-Jean du Var …

le bus arrive, et le gars dépose des gouttes de sang partout et s’installe sur un siège sans s’occuper de personne … Et puis descend vers Brunet, sans doute rentrait-il chez lui … Toujours suivi par ses gouttes de sang, comme les cailloux du Petit Poucet …

On continue donc à monter, avec le bus … Et voila que d’un coup toute la circulation est arrêtée, un peu en dessus de Brunet, police, plusieurs bus stoppés dans un sens et dans l’autre, des files de voitures, les pompiers …

Un accident de la circulation … Une moto ou un scooter avec 2 personnes, un mr qui conduisait, et une dame à l’arrière …Un refus de priorité … pris en écharpe par une voiture … étendus l’un sur un brancard, l’autre à même la chaussée … Impossible de savoir s’ils vont s’en sortir ou non … Le véhicule des pompiers n’est pas allé à l’hopital Sainte Musse, pourtant tout proche, il a fait demi-tour après les avoir chargés … on ne sait pas ce que ça veut dire …

J’ai tout de même continué jusqu’à La Valette-du-Var, où j’ai acheté une théière bleu profond (1,50eu)et des embrasses de rideaux, (4 pour 3 euros), quasiment neuves … Et deux ou trois bouquins … Et un tee-shirt avec des rayures bleues genre marinière …

Et là, j’ai regardé comment ça se passait … je vois le tee shirt (j’en ai environ 550.000, et des rayés bleu marinière, environ 10.000 … c’est dire si je n’en ai pas besoin …) … En plus c’était une marque trés basique, rien d’extraordinaire … Prix : 1 euro … Malgré tous ces paramètres en défaveur de l’acquisition, je m’attardais … je m’attardais … je ne savais pas si je devais l’acheter ou pas … Même pour le prix … Et d’un coup, voila mon Cheval qui m’envoie un SMS urgent (encore ! ! ! ) que je devais acheter ce truc-là …

Je crois que c’est à cause de la couleur , qui était particulière … maintenant que j’y pense, ça rappelait fortement les yeux bleus des ciels de Delft du monsieur que je vois souvent chez Suzie …  Bleu tirant sur le gris …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation