De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Jeudi à la mer

OLYMPUS DIGITAL CAMERA (photo Jean Mascolo)

 

On s’en va dans une grande surface de bâtiment, mon voisin et moi.Il me conduit en voiture, et me raconte son voyage à Paris pour la finale du championnat de Rugby :

C’était bien, voila … 🙂 …

… et puis il est allé au musée … le musée d’Orsay …

Et qu’avez-vous vu, au musée d’Orsay ? (moi qui ne met jamais les pieds dans ce genre d’endroit…)…

 Ben, j’ai tout vu, c’est bien …

Mais vous avez vu quoi, vous avez vu les tableaux  ?

  Ah non, surement pas !  … J’ai vu l’architecture, j’ai tout vu …

… En fait, mon conducteur est resté à l’extérieur … Il a admiré les beautés de l’ancienne gare d’Orsay … Et pourquoi pas, après tout … Voila une façon d’aller au musée … Après tout … … … 🙂

Il était dans un hotel à coté de la gare de Lyon … Il a rencontré une femme de son age, au moins … (84 ans …), elle venait à Paris pour un stage de CONTEMPLATION … 3 jours pour 600 eu … « J’aurais pu lui dire « (me dit-il) »vous me les donnez les 600 eu , et …  » (mon Cheval, qui est branché sur l’oreillette, depuis Paris, se marre … )

 » Et il y avait un jeune », continue mon conducteur, tandis que nous patientons derrière une file de voitures, car maintenant à Toulon, l’embouteillage c’est même aux heures creuses, la ville n’est qu’un gigantesque embouteillage … « Il y avait un jeune, un américain, là, lui c’était un stage de méditation, qu’il était venu faire , il se mettait la tête par terre, toute la journée, là… « 

« Où ça, à l’hotel, aussi ? »

« Parfaitement, à l’hotel… ah, vous faites des connaissances, à Paris « …

J’achète de la peinture , un pot pas si gros que ça, à un prix exhorbitant (en fait c’est le même prix que tout le voyage de mon voisin à Paris, hotel, train et repas compris , je me rends compte… 🙂 🙂

A leroy Merlin, ils reprennent et remboursent les choses dont les gens finalement ne veulent pas, ce qui fait qu’il faut se méfier avec les pots de peinture : certains achètent un gros pot, l’ouvrent délicatement, récupèrent un quart de la peinture, le referment tout aussi délicatement, puis le ramènent en magasin , où on leur rembourse … Et le pot est remis en rayon … Pour un gogo dans mon genre … 🙂 quelque nana pas tellement à la coule, ou un bon vieux beignet descendu de la dernière pluie … 🙂

Tout ce que je raconte, c’est du vécu, chers amis, et voila pourquoi maintenant, avant d’acheter, je soupèse les gros pots de peinture en les comparant … le pot élu doit peser pareil que les autres en rayon … … 🙂

Impossible de faire parler mon voisin à propos du match

(alors, vous l’avez vu, Jonny Wilkinson … ? ça vous a plu, c’était beau, vous avez hurlé avec tout le monde ?

Oh, ça fait longtemps que je ne crie plus …

Et vous étiez tout seul, ou quoi, dans les tribunes ?

Ah non, il y avait quelques copains …

Et alors, c’était comment, l’ambiance ?

Bon, vous voulez que je vous dise … ? C’est mieux à la télévision, on voit mieux … Là, au stade de France, on voit rien … Rien du tout … Le Parc des Princes, c’est bien, là ça va,   mais le stade de France, on voit rien …

Et puis, il s’en va visiter un de ses vieux copains qui, parait-il, perd la boule, et ce week-end, il ira voir un autre de ses vieux copains qui revient de croisière … Toute la Méditerranée pendant 15 jours pour … Si je vous dis combien, vous allez faire un saut en l’air …

Bon, allez-y, alors, pour combien ? (mon Cheval est toute ouie, là-bas, à Paris …)

« 150 euros, tout compris » … 

« Bon, là, vous plaisantez … Une croisière de 15 jours en Méditerranée, pour 150 euros ? vous vous fichez de moi, là …Je pars tout de suite, moi, là …  »

… 🙂 🙂 😉 😉 😛 😛 😀 😀 😉 😉

Du coup, je décide d’aller à la mer, car Léo Lagrange est fermée, Le Port Marchand ne m’intéresse pas spécialement, je serai obligée de me farcir le petit bassin encaissé, tant qu’à avoir des vagues, let’s go to la mer …

Il fait chaud comme en été, ça sent bon de partout … La lavande, le romarin, le …Ah, zut, cette plante qu’on voit partout, et qui embaume … couleur bleu violine, un  peu, pastel délicat …Voila, le jasmin … Il y en a des tapées dans les jardins, ici … + les lauriers qui dépassent aussi de partout …

Je regarde toutes les maisons … Je ne suis jamais parfaitement contente de la maison où j’habite , et je regarde toutes les autres … Quand je ne suis pas à la piscine, je travaille, et quand je ne travaille pas, je suis en train de parcourir des kilomètres à pieds en regardant les maisons …

Le petit chemin qui descend vers la mer (il n’a qu’un seul défaut, c’est qu’il faudrait l’interdire aux scooters et aux motos )…Il est trés sinueux, trés trés pentu, trés étroit, et il y a des propriétés derrière de hauts murs de chaque coté … A travers les clôtures on aperçoit des bouts de maisons qui ont l’air trés habitables, des paradis avec toutes sortes d’arbres d’essences différentes, les maisons sont sur des terrains escarpés, vue sur la mer bleue, terrasses, restanques, grands arbres (nous sommes au CAP BRUN, le coin le plus chicos de Toulon …) Ca sent le pin, le chêne-liège, ça sent bon, sauf quand un de ces f… motards paresseux fonce dans le chemin … Là ça sent la gazoline, surtout quand les motos remontent, car c’est raide … 😉

J’attends avec impatience le jour où un gosse va se faire renverser par une moto … J’espère que la mère de famille se vengera sauvagement sur l’Elu (de la mairie) qui a décidé le goudronnage du chemin …

La mer est bien là, pas de méduses, juste quelques personnes sur la plage … je nage 800m à peu près, entre 2 rochers … L’eau est froide en entrant dedans, et puis trés vite, ça devient merveilleux … je fais un peu de pap à l’eau salée… Une bande d’adolescents, sans doute sortis de leur collège, se jette à l’eau en se poussant et nage jusqu’au rocher au large … Ils crient « c’est froid, c’est froid » mais ils y vont quand même… Deux amoureux arrivent, qui s’étendent sur la plage … Une ou deux personnes qui passent … Tout est paisible … les pompiers sont déjà à leur poste, depuis le 1er juin, dans leur petite casemate … C’est une plage surveillée, il y a des flotteurs qui délimitent le périmètre où on peut nager …

Et après je suis rentrée entièrement à pieds, en faisant un grand tour, au moins 10kms … je suis rentrée à la nuit presque tombée … J’ai traversé un quartier (l’AIGUILLON) où, en prenant des petites rues, je suis tombée sur une poche de silence total … des petites maisons à coté les unes des autres, dans des jardinets, pas un chat, et un grand silence, même pas la rumeur lointaine de l’autoroute …

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation