De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Mercredi de mai 2014

Mon parcours jusqu’à la piscine : je dois faire quelques démarches avant de pouvoir y aller … je suis dans la rue Vauquelin, au Quartier latin … Une nana met des sous dans un parcmètre … Elle est aussi décoiffée que moi … me lance un regard peu amène, ou c’est moi qui l’interprète ainsi … On n’a pas le temps , on doit courir …. Courir … Moi c’est à Cheval, elle c’est en voiture …

Je pense à quelques lignes de R.M. Rilke, que je cite selon mes souvenirs … Les jeunes filles (ça vaut aussi pour les moins jeunes ) n’ont plus personne pour les aider à fermer les petits boutons de leur robe  dans le dos … Car elles sont, de nos jours, tellement occupées … Elles courent à tous  vents et il n’y a plus personne pour s’occuper d’elles … Elles accomplissent depuis toujours   tout   l’amour  du  monde …         (les mecs ne se sentent pas concernés. )

Rilke écrivait quelque chose qui ressemblait à ça,  dont je me rappelle…  au début du siècle dernier (les cahiers de Malte-Laurids Brigge ), peut-être écrivait-il dans la chambre qu’il occupait au dessus des arcades du palais-Royal, quand il venait à Paris, où venait le visiter Stefan Zweig … Juste avant la grand guerre …(ou était-ce juste après la grand guerre ?)

« Qu’est devenue, depuis, la Madelon jolie …Des années seize …A-t-elle toujours les yeux …Etonnés d’être si bleus … la taille à ‘aise …

…  Et l’Empereur Guillaume … Comme le temps passe »

(paroles d’une magnifique chanson de Charles Trénet  » …

Au coin de la rue, un jeune homme, comme il y en a des centaines … regards qui se croisent, mais je détourne les yeux, comme je le fais mille fois par jour, et lui aussi … Je dois avoir l’air d’une échappée de l’asile, c’est sur … car j’espère arriver à nager avant que les gens qui me font suer dans les couloirs n’arrivent … le papillonneur au long cours, entre autres, envers qui je suis en train de développer une véritable allergie … 🙂 🙂

Que des gens sympas, today,  steuplait … Ô toi, Génie de l’eau de piscine !

Je saute dans le RER à LUXEMBOURG, avec mon Cheval… Stupeur des usagers … Un jeune homme, derrière moi, fixe ma nuque d’un air égaré, je m’en aperçois en me retournant … Il ressemble terriblement au gars dans la rue 5 minutes plus tôt …

Je note ces impressions tandis que le train fonce dans les tunnels … Dès que je me mets à écrire, tout le monde regarde … Quelqu’un qui écrit dans le Métro, ça devient un exhibitioniste, de nos jours … Et puis tout le monde a l’air tellement abruti (moi aussi … je prends un air abruti pour passer inaperçue …) … Et d’un coup, je prends un air réveillé , je fais quelques gestes discrets… Juste pour voir … Et voila les passagers autour de moi en train de se demander ce qui se passe …

Terriblement rapide … Saint Michel, Chatelet-les Halles … escalier roulant … vers place carrée … Direct piscine … 🙂 🙂

Place Carrée, une animation à propos de la « Beauté » … des stands pour se faire maquiller, une quinzaine de nanas de 20 ans sous les projecteurs … j’essaie de me rappeler comment j’étais à leur age … 🙂 🙂 je m’en collais aussi pas mal sur la figure, les yeux, les paupières, les cils, les sourcils, les pommettes, la bouche, autour de la bouche, sur les ailes du nez, le front, les oreilles …

« Les oreilles … ? tu te fiches de la figure du monde « , ahane le Cheval qui a peine à me suivre tellement j’ai envie d’arriver pas trop tard dans l’eau …

« Mais oui,  Cheval de mes deux appendices ! ! … Tu ignores certainement qu’une légère touche de rouge au bout des lobes d’oreilles donne une mine d’enfer … Le même blush que pour les pommettes … mais un peu de lipstick fera aussi l’affaire … Ou alors tirer sur les lobes … et vaporiser une goutte de parfum « …

Le Canasson en reste baba et j’en profite pour l’attacher au coin du Starbuck, avec un milkshake au lait de coucoumelle des Arvernes, poudré d’une légère couche de curcuma, l’épice qui monte, un anti-age testé récemment avec succès sur les troupeaux de  lamas  des Andes…

Et dans l’eau, c’est merveilleux … la nageuse du Racing et moi, on recommence une énième séance  en pap, elle continue à me donner des conseils … je peux dire que j’ai résolu le problème de la respiration … 🙂 🙂

Ca c’est énormément amélioré … Merveilleux … Avec la nageuse du Racing, nous sommes 3 nanas à enchainer les longueurs en papillon, c’est assez rigolo … L’autre nageuse ne fait que des 25, comme moi, la nageuse du Racing y va tout le temps en 50 … 🙂 Et c’est la plus rapide …

Et , d’un coup, j’aperçois le beau garçon avec le bonnêt 2 couleurs …Ca faisait quelques jours  que je ne l’avais pas vu … 🙂 il a une ombre de barbe …Il n’a pas dû se raser … Ca lui fait un visage étrange …de fait, je l’ai reconnu à son bonnêt … 🙂 🙂

Et puis ce bel homme qui …  ..J’aime bien quand il est là … Pour me marrer, je lui dis « il y a un beau garçon dans le couloir, là … « 

D’abord, il me dit en riant « Pour qui ? Pour toi, ou pour moi ? » je rigole moi aussi … Et puis il me dit  » ce n’est pas mon genre » … Alors je suis OBLIGEE évidemment, de lui demander quel est son genre … Il aime les gars trés baraqués … je lui révèle (pour l’avoir regardé sous l’eau), que ce gars-là ne semble pas trés baraqué, mais que sa tête me plait … je le trouve vraiment beau …

Il me dit qu’il a des goûts spéciaux … je dis que moi aussi (c’est vrai, et d’un coup je pense au gars qui était un plongeur de génie, trés beau garçon, mais complètement cinglé que j’avais hébergé quelques temps chez moi avant de jeter l’éponge, et qui était bien le beau garçon le plus sinoque que j’aie jamais rencontré …) et puis la conversation dérive un peu ,et on tombe d’accord, mais vous ne saurez pas sur quoi … … … 🙂 🙂 🙂

Et on en était là, à Berlioux la charmante déserte, avec aussi une nana nageuse que j’aime bien, qui est arrivée un peu plus tard, quand soudain je vois le sinistre , qui arrive avec son bonnêt bleu … Et ça tombe bien, parce que c’est la fin de MA séance … Alors, ciao …

… 🙂 🙂

Pour finir, je rencontre l’un des ex-cabiniers de Hermant …Il est malien, il vient d’un village des environs de Bamako … Il a sa femme et 2  enfants là-bas, et ce qu’il gagne ici , il l’envoie quand il peut là-bas … sa femme ne travaille pas, mais ses 2 enfants vont à l’école … Pour une vie meilleure …

Actuellement il est au chômage de Hermant, pour un peu plus de 800eu /mois … Il n’a pas réussi à trouver autre chose depuis la fermeture … Il dépose des C.V. partout, rien à faire … Son C.V. est trés bien fait, il a été rédigé par les gens de l’UCPA qui se sont occupés des licenciements lors de la fermeture … (pas une faute d’orthographe… je voulais l’aider à rédiger son C.V., mais en fait c’était trés bien présenté …) Heureusement, c’est un scoop, voyez que ça sert de lire ce blog,  – selon toutes probabilités – HERMANT va rouvrir en octobre … Et il est réembauché en priorité … Tant mieux ! ! !

Quand il bosse à Hermant, il gagne 1200 eu /mois net : il travaille tous les jours, sauf 1 jour de repos /semaine … En principe, c’est 35h/semaine, mais j’ai cru comprendre qu’il faisait toujours un peu plus (mais je ne suis pas sure) …

Il doit travailler 3 week-ends pour en avoir un de libre (le dimanche)… Les jours fériés, les dimanches, etc … tout ça c’est payé pareil … pareil que la semaine …Aucune prime … le travail du soir (les clubs) c’est pareil aussi …

Ce Mr , qui a un beau visage et un sourire que Tom Cruise envierait (avec ses fausses dents Hollywood), n’a pas eu la chance d’avoir de l’instruction … il a quitté son village du Mali et est arrivé en France en 1988…Il loge dans un foyer malien à Montreuil … 500 eu/mois à partager suivant qu’ils sont 2 ou 3 dans une chambre (lits superposés), toilettes et douches en commun avec les autres chambres du foyer …

je ne lui dis pas, mais je rigole en moi-même quand je pense à tous les gros- pleins-d’soupe qui ne tarissent pas sur les immigrés qui volent le boulot des français … je ne vois pas, mais alors pas du tout, quel est le français, en tous cas habitant Paris , qui va bosser pour 1200eu nets /mois pour entre 35 et 40h par semaine … Dimanches et fériés compris sans primes ni rien …

B… On m’entendrait gueu … si on voulait me mettre à ce régime … 🙂 🙂

la preuve : Les cabiniers des municipales sont perpétuellement en grève pour réclamer des primes de 150eu/dimanche …

Ca me semble de plus en plus obsolète, ces grèves pour des augmentations de salaire … je trouve ça c…, finalement … On n’a qu’à prendre ce qu’on a et faire avec … Et puis développer à coté une analyse de la situation qui dépassera les revendications salariales … revendiquer un monde meilleur, plutôt …  Et si tout le monde arrêtait de se préoccuper seulement de sa pomme ? Quand verra-t-on les cabiniers des municipales se mettre en grève pour que leurs collègues des externalisées soient rémunérés comme eux ?

Ou alors quand les verra-t-on se mettre en grève pour obtenir …je ne sais pas, moi … la mort de la paperasse qui nous pourrit la vie … Après tout, le temps qu’on passe à la paperasse, c’est de l’argent, non ?

Ou alors en grève jusqu’à ce que le problème des gens qui dorment dans la rue soit résolu ?

Ou alors en grève pour que les salaires des hauts fonctionnaires soient rabotés jusqu’à un rapport de 1 à 5 avec celui des smicards ? 🙂 🙂

Ce qui peut se comprendre légitimement dans certains pays qui ont des politiques de trés bas salaires et d’écrasement total des salariés (et curieux que ce soit souvent d’ex-régimes communistes) est complètement idiot en France dans certains secteurs … Que les cabiniers des externalisées fassent grève pour obtenir des primes de dimanches travaillés, trés bien …(mais ils ne font jamais grève…) par contre , les autres devraient peut-être se poser des questions et comparer leurs avantages, dans un pays en crise… Oui, au minimum, ils devraient revendiquer une égalité de traitement des cabiniers des externalisées avec eux, qui ont des  salaires intéressants, et des statuts yper protégés  …

Lol … Ca me fait penser … a peine je sortais de Berlioux (par l’ascenseur …je ne m’en passe plus de celui-là…), j’arrive dans le jardin … Et je vois tous les petits moufflets avec des anoraks ou des doudounes à capuchon … Le ciel piquait une grosse crise  … et je me mis à penser que pour une fois, la parapluie que j’avais pris allait me servir …

Et d’un coup, d’un seul, comme si quelqu’un devenu fou se mettait à verser un seau sur toi, une saucée ! d’un coup ! des arbalètes drues ! le vieillard tout-puissant dans le ciel qui se lache … Le déluge ! Comme d’autres, je cours, mes chaussures se remplissent d’eau … avec de la terre dedans … J’arrive à la sainte Moustache, une petite place sous un porche, avec 30 personnes agglutinées, quelques bébés dans des poussettes …

Et le ciel qui continue à tomber, avec des grondements d’orage … et voila que j’entends parler derrière moi …Mais oui … Brésilien … Ce n’est pas du portugais …je dis « vous êtes brésiliens  » … Un peu compliqué car ils ne parlaient pas anglais, ni italien, ni même espagnol dont je baragouine quelques mots, mais nous nous sommes compris  (j’ai essayé de me rappeler le dernier film brésilien que j’avais vu, dont j’avais retenu quelques mots … Et eux-mêmes savaient 2 ou 3 mots de français):

La Coupe du monde : pas bien, pour eux, le pays étant en mauvaise situation …Dilma Roussef / Lula , même combat … Aller se rhabiller … Ils pensaient que c’était bien, ici  en France, à cause des droits sociaux , etc …

Je leur ai dit que c’était surement mieux qu’au Brésil, mais que ça ne s’améliorait pas, et qu’on perdait des acquis … Ils m’ont dit qu’il y avait des priorités, et que la Coupe du monde, c’était un énorme gaspillage d’argent … Que les priorités nétaient pas respectées …

On était presque le nez sur le gros bubbon ! Kolossal !  que nous a offert la municipalité parisienne, alors qu’il y a des manques criants de fonds pour des choses bien plus importantes, et bien sur, je leur ai donné ça comme exemple, et ils ont compris tout de suite, contrairement à pas mal de parisiens, qui ne font pas la relation entre leur m…dier quotidien et l’utilisation de leurs impôts …

🙂 🙂 🙂 😉 😉 😉 😛 😛 😛 😛 😀 😀

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation