De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Championnats de france des Maitres

je voulais nager un peu avant d’aller à vallerey … J’aurais pu nager là-bas, dans le bassin de récupération, mais j’ai préféré m’arrêter sur le chemin, à Belleville, à Nakache … Chaque fois que j’y vais, il y a toujours les mêmes gosses qui font du barouf dans les cabines, donnent des coups de pied, hurlent, sans que personne ne vienne leur dire d’arrêter…

J’ai nagé 1 petit kilomètre, dans la ligne rapide, mais il y avait trop de monde. Il y avait un train de 3 ou 4 personnes qui se suivaient, nageaient à la même vitesse, mais j’étais bien incapable de m’accrocher au train, c’était trop chaotique à cause des  autres nageurs de niveaux disparates…. 🙂 🙂 … Dans la rue des Noyés, des graffeurs recouvraient une énième fois un mur déjà graffité à mort…J’ai un peu regardé leur technique… La chose jolie dans cette rue, ce sont les amphores recouvertes de mosaique, j’aime bien…je me demande si c’est une initiative des gens de la rue, ou bien si ça a été installé par la ville .

En regardant les papiers gras qui volent partout dans la ville, les détritus qui fleurissent ,les canettes de boisson foisonnantes,  les rebuts qui s’entassent, je me disais qu’au moyen-age, un seul de ces déchets aurait constitué un trésor… je vois toujours ce qu’on peut faire de tous ces déchets, comment les recycler en oeuvre d’art … Quelques fois je me retiens de ne pas ramasser – comme l’autre jour – un gobelet jetable en plastique brun… Si beau … Etc…

Je suis donc retournée à Vallerey, mais cette fois-ci, devant la perspective de gravir les 200.000 marches du métro Porte des Lilas, car l’escalier roulant est en panne, je suis descendue à Télégraphe, où m’attendait un magnifique escalier roulant en bon état de fonction, d’au moins 1 km d’ascension … 🙂

Au carrefour des Lilas, voila que je rencontre la nageuse du Racing que je vois quotidiennement à Berlioux, qui me dit avoir la migraine, après avoir nagé, (  plus de 2500 personnes, des séries qui n’en finissent pas, du bruit … )   alors nous sommes allées prendre un café au Mac Do, et on a pas mal discuté … trés intéressant …

Retour à la piscine, bourrée jusqu’à la gueule de tous les nageurs de France et de Navarre, avec un air de parenté entre eux tous … je me suis installée dans un petit coin, et je n’ai plus bougé … il y a eu encore des séries interminables (100 NL dames), avec un moment extraordinaire lorsque Marie-Thérèse Fusatti, nageuse du CNP, a battu le record du monde de la spécialité … (Fusatti = Fusée, elle aussi a un nom privilégié …)* On voyait tout de suite la différence avec les autres lorsqu’elle nageait : Elle a une allonge excellente… Là où les autres moulinent et finissent par avancer vite, elle allonge trés simplement, directement et efficacement… la classe … Elle était aux J.O., il y a des années, et elle nage trés bien. Quand elle a enlevé son bonnêt, j’ai vu ses cheveux courts et gris, mais elle a encore un corps de jeune fille…

Il y avait beaucoup de belles nanas bien faites, dans ce 100 NL, des canons, pour certaines, comme on peut voir en N1, et il y avait aussi des femmes plus agées et trés bien gaulées, grâce à la natation… 

Un autre moment inoubliable : Juste au moment des relais : Un trés trés vieux Mr  avait été accompagné par quelqu’un jusqu’à une chaise au bord du bassin , et il attendait . Tout le monde se préparait pour les relais (ce que j’étais précisément venue regarder moi aussi) relais 4 fois 50 4N…  Et ces relais-là démarrent toujours avec le dos, ensuite brasse, puis pap et crawl… Donc le départ du relais est dans l’eau … on aide le vieux Mr à descendre dans l’eau , on le descend, presque … Et puis il se trompe, il démarre tout seul, en dos, et fait presque tout un bassin, alors que les gens s’agitent au dessus de lui pour l’arrêter, on lui fait des signes, il continue, il ne voit rien, … On lui envoie la fil qui est censé arrêter les concurrents, il écarte le fil et continue … Finalement quelqu’un se jette à l’eau , et arrête le vieux Mr … On l’aide à sortir de l’eau (il fallait franchir une ligne brise-vagues, et c’était difficile pour lui ..;), on le réinstalle sur la chaise … et puis les relais peuvent commencer, quelques minutes plus tard …Le vieux mr était le premier relayeur du club de Creil … Et bien sur, c’est Creil qui a gagné ces relais, à cause des calculs à propos des catégories des participants (je ne sais pas comment ça marche, mais on fait une moyenne, je suppose…)…En effet ce vieux Mr a 100 ans … 100 ! !  et il nage le 50 dos  aux championnats de France … Alors il a fait gagner des points à son club, les autres relayeurs étaient agés, mais pas autant … Même le CNP, avec quelques vieux croûtons (irrévérencieux , mais j’admire quand même )n’a pas fait mieux …100 ans ! j’en frissonne ! longuement applaudi par toute l’assistance qui hurlait, en plus … et pendant qu’il nageait, tout le monde battait le rythme, je vous jure, c’est émouvant !

Et c’était émouvant aussi de voir des gens beaucoup plus agés que moi capables de faire des 50 pap comme ça, sans faiblir …

Malgré le bruit et la chaleur démente, et mes jambes qui s’enracinaient,  je me sentais trés bien dans cette piscine, à regarder le spectacle, et j’attendais les relais où devaient nager 2 ou 3 copains, lorsque soudain, on entendit une sorte de sirène et la musique fut coupée … On nous donna l’ordre d’évacuer immédiatement la piscine, immédiatement, sur le champ … Dans le calme, nous dit-on… Ce que tout le monde fit, on redescendit les escaliers, et tout le monde sortit , même ceux qui étaient en maillot de bain, une foule énorme , on avait du mal à avancer … et puis là, dehors, on est retés 5 mns à se demander ce qui se passait, on nous a annoncé qu’on pouvait retourner sur le bassin … Personne n’a rien compris … les gens, les nageurs, tout le monde se remit à gravir les marches… Et moi je suis restée dehors, et puis j’ai décidé finalement de partir … Il était tard … tant pis je n’ai pas vu les relais des amis …Je suis rentrée à pieds, par Belleville, et en marchant, je n’ai pas regretté, parce que c’était vraiment bien de se dérouiller les jambes … Voila, les championnats de France masters, à Vallerey, en 2014… Un bon souvenir … … 😛 😛

* A propos des noms prédestinés, on a cité récemment dans la presse, un Mr Marc DUFUMIER, excellent ingénieur agronome … … … 🙂 🙂 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation