De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Vendredi et samedi, exit février 2014, voici mars… Je voudrais revenir en février

Maman, je voudrais revenir en février, je ne veux pas grandir, je ne veux pas émerger, ni souffrir, je veux rester dans l’eau … 🙂

J’y retourne chaque jour, chez Suzie, la tête à l’horizontale, je noue des liens avec d’autres pauvres nageurs , des écorchés de la vie, qui retrouvent en nageant – plus ou moins bien – une sorte de conscience … 😛 😛 Nous sortons de l’anonymat, dans cette piscine … Tout le monde nous connait, déjà … C’est pas mal … 🙂

Je salue la caissière, elle me dit « ça va ? » je réponds « non », mon Cheval ajoute « Nous sommes H.S. hihihi « … et la charmante caissière éclate de rire (elle est trés jolie quand elle rit, je suis jalouse, elle a l’air d’aller mieux que moi…) et me dit « Alors rien ne va, hein … » … A l’entrée, je vois la nageuse qui m’a donné son petit bouquin de poèmes, je lui dis que j’ai bien aimé, et elle me dit « oh, c’est vieux… » ( ça date de 2006…) et puis elle me dit « tu vas bien ? », et je réponds « oh non, pas du tout, et toi ? » elle fait une grimace qui veut dire « oh la la, non, ça ne va pas …Mais pas du tout »…

Curieusement , ça me réconforte … Dans l’eau,  j’aperçois ce Mr qui nage tous les jours à heures fixes : On se croise à peu près au milieu, chacun dans un couloir (il déteste nager dans le couloir où je suis, je déteste nager dans le couloir où il se prélasse) : Il me lance : « Ca va ? » … Devinez ce que je réponds « oh non, pas du tout… », et puis j’ajoute « il fait froid »… car je sais que lui peut me comprendre, il est toujours gelé, à Berlioux, d’ailleurs il nage avec des protections… Mon Cheval me fait signe de ne pas en dire plus, on pourrait le reconnaitre, et, pire, lui indiquer ce blog qui cause de lui … Je préfère qu’il n’en sache rien …

Ainsi, j’ai  échangé, comme on dit, quelques salutations en forme de ronds de fumée  avec tous les habitués, qui sont probablement dans le même état que moi ( Vous le croirez si vous le  voulez, mais les fichus ouvriers- ceux qui cassent l’apparte à coté du mien- travaillent aussi le samedi matin – tôt évidemment- … D’ailleurs je me suis manifestée, j’ai frappé et j’ai dit (bon, d’accord, J’AI HURLE) : « mais c’est samedi …Vous travaillez aussi les samedis et  dimanches ? »

Ils sont polonais, et l’un d’eux était trés mignon … 🙂  je crois qu’ils ont pris peur (en voyant mes cheveux hérissés, certainement (je ressemblais , m’a dit le Cheval, à la Déesse de la Guerre  telle que le Douanier Rousseau l’a peinte dans ce célèbre tableau ou, échevelée, elle parcourt les campagnes .. 😀 … , car ils sont partis immédiatement … Ils reviendront lundi …Et on a eu la paix … Mon canasson s’est rendormi aussi sec (je lui ai installé une litière dans la cuisine, prés du frigo, il adore le ronronnement qui le berce), mais moi je me suis mise à bosser, jusqu’au départ pour Berlioux, et je fais actuellement un GROS effort pour écrire cet article …

Dans la piscine, je baillais…Je baillais … Je n’arrivais pas à respirer à fond (l’angoisse existentielle … 🙂 , je n’ai réussi à prendre de vraie respiration qu’après avoir fait plusieurs fois 50m d’éduc papillon, aller/retour, aller/retour … Ca allait bien, de faire ça, parce que je n’avais pas envie de nager vite, JE NE POUVAIS PAS, alors je faisais 50 à une allure de tortue, et 50 en éducs de pap : voila : 3 ou 4 mouvements de pap, en apnée, sans respirer, en travaillant bien le mouvement, ce qui est facile quand la respiration est absente (en tous cas, moi, maintenant, je fais un pap merveilleux quand il n’est pas question d’insérer la respiration ) 🙂 😛 , et puis ensuite, un ou deux (ou trois) mouvements de brasse, mais trés lents, presque sur place, avec respiration, et de nouveau le pap en apnée …Aller/retour, aller/retour… 🙂 😛 😀

Voila … C’est tout ce que j’ai à dire … Hier j’ai nagé à Berlioux, aussi, environ 2300m, aujourd’hui pareil, et hier je suis allée aussi à LE GALL après – Les tuyaux d’arrosages étaient de retour – gonflant – et puis je suis rentrée à pieds en faisant un détour par les Gobelins – Vannant – presque pareil aujourd’hui … 🙂

Heureusement qu’il y a les amis, les copains … Vivent les amis…Je vous embrasse, les amis qui lisez ce blog … Je vous aime !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation