De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Jeudi 20 février 2014

C’est une séance à la piscine Berlioux des Halles : Comme le chef de bassin a été bombardé directeur de la piscine après le départ en retraite de la directrice, il ne fait plus de surveillance sur le bassin… 😛

Il faisait partie de « L’une équipe », celle avec la MNS blonde, mais il a été remplacé par une autre MNS , qui faisait partie de « l’autre équipe »… C’était donc cette « l’une équipe », comme je les ai baptisés, qui officiait ce jeudi …

(J’ai vu des photos, et même un petit film, du pot de départ de la directrice : Ce fut un évènement mémorable, à l’ombre du palmier de Suzie : boissons, petits fours, petits groupes de personnes, comme dans tous les « pots » auxquels nous avons déjà tous assisté…

Les gens importants, venant de la Mairie, de Carilis, et je ne sais trop d’où, (on reconnait à leur visage que ce sont des gens importants) … 🙂  les gens moins importants, le petit peuple qui fait fonctionner Berlioux au quotidien, tous les cabiniers/cabinières, le mr de l’entretien de la grosse machine,en dessous,  que personne n’a jamais visitée (Mon Cheval me pousse à demander une visite), le bataillon des MNS au grand complet, qui interpréta une chanson en l’honneur de la directrice avec une guitare … (mon Cheval affirme qu’il y a une plus grande proportion de guitaristes et de musiciens chez les MNS que dans le reste de la population…)… Je lui dis d’arrêter de lire ce que j’écris par dessus mon épaule en me soufflant une haleine de Cheval mal réveillé dans les naseaux…J’ai dit les naseaux ? pardon, les NARINES… Bof…Il y a si peu de différence…… 🙂

Donc la fête battait son plein, quand le cadeau à la directrice fut apporté : Un superbe vélo… En effet cette dame , dont le mari, le fils (ou la fille ?) et le petit fils étaient présents (et même peut-être aussi la mère…Là, je ne suis pas sure… J’ai dans la tête une vieille maman de quelqu’un, assise dans un fauteuil,  mais je ne suis pas sure que ce soit celle de la directrice ), cette directrice, donc, prend sa retraite dans une jolie ile de l’Atlantique où l’on fait beaucoup de vélo… (vous savez, les maisons basses, blanches, avec des grappes ensoleillées, des hautes herbes et des fleurs, et des chemins entre les murs des propriétés avec des jeunes filles en chapeau de paille, (simplement l’odeur du chapeau de paille … nous ramène à la vie facile …), robes longues et légères, en lin, shorts, mais pas comme à Saint Tropez, micro climat, et gens de là-bas faisant toute une histoire parce que les valeurs de leurs propriétés et terrains ont tellement augmenté  qu’ils sont assujettis à l’impôt sur la fortune … Oui, voila, c’est celle ile-là… Quelle chance elle a … cette directrice-là… … 😉 😉

Ma séance d’hier commença assez mal, car arrivée visiblement trop tard : des leçons dans la ouane, avec des gosses, et puis ensuite 2 dames, l’une prenait une leçon, et l’autre avait la perm de nager dans le couloir : J’imagine que l’on peut par exemple partager le prix de la leçon avec une copine : 15eu, à deux ça fait 7,50eu chacune … L’une prend effectivement la leçon, et l’autre a la permission de nager tranquille, tandis que la populace s’entasse à coté…

Celle qui nageait toute seule avait la légèreté d’un sabot, ou d’une enclume, ou d’un sac de patates, comme vous préférez, c’est elle qui aurait dû prendre une leçon, à mon avis … 🙂  Elle faisait du crawl en moulinant, et à la fin, elle s’exerçait aux virages… 😉 Le MNS, qui avait débuté la leçon bien à l’heure, la termina bien en retard… 🙁 Si on voulait vraiment être Cheval, (oohh ! , pardon, Vache ), on écrirait à Carilis pour demander l’arrêt des leçons pile-poil à l’heure où elles doivent s’arrêter, mais bien sur on ne le fera pas, ou alors sous couvert d’un anonymat de bon aloi… Sous un autre nom, mettons … En catiminista … Papillonista est repérée , en tant que Raleuse Institutionnelle, n’aggravons pas son cas… cela dit, je ne pense pas que le staff de Berlioux ait eu vent de ce blog, même si c’est,  à l’origine,  la dissidence d’un site bien connu, alors  JE RACONTE  CE  QUE  JE VEUX !!! Quel plaisir ! 

Je me ruai donc dans la ouane, dès qu’elle fut libre, laissant tous les autres nageurs ailleurs (dont un triathlète qui nageait pas mal… Avec un bonnêt rose indiquant le nom de son club de triathlon… Le gars, qui nageait dans le couloir palmes au milieu des mémées, faisait des battements crawl sans planche à un moment, et il avançait relativement vite…) et je me mis à nager comme une dératée en dépassant tout le monde, ce qui n’était pas un exploit car le peu de personnes qu’il y avait nageait assez mal… 😉 😀 😀

J’ai dû nager 3,5 bornes environ (ça me soûle de compter, et il n’est pas question que je me colle au poignet une garmin ou une swatch ou quoi que ce soit à la mord-moi-le-noeud comme font certains mauvais nageurs, non… J’ai un système de comptage perso, le cas échéant, qui enrégistre automatiquement et laisse quand même mon esprit se concentrer sur ce que je fais ), … 🙂 Et je suis partie au moment où ça commençait à repérer la ouane tranquille… 🙂

Je vis aussi une vieille connaissance revenir, qui se pointa sur la plage en faisant force moulinets, flexions, retournements, et en s’accrochant des poids aux chevilles (des sortes de bracelets lestés de poids), il fit des tractions sur la barre en hauteur … personnellement je ne suis même pas capable de me tirer en hauteur à la force du poignet, alors avec des poids … Il s’agissait, bien sur, du coup de coeur de la Ptite Sirène, qu’on n’avait pas vu depuis des semaines, des mois… Où était-il ? mystère … La Ptite Sirène, quant à elle, a trouvé un rocher dans une grande piscine de banlieue ouest, dit la rumeur… Reviendra-t-elle à Berlioux ? nul ne sait… Elle reviendra bien un jour, quand même, non ? je vais lui envoyer les coordonnées de ce blog, elle verra qu’on pense à elle, ça lui donnera l’envie de venir faire un tour… … 🙂 🙂 🙂

Quand je suis sortie, la Sainte Moustache sonnait quelque chose … l’appel à la soupe ? une cohorte commençait à se rassembler sous ses ailes de pierre, comme chaque jour : J’ai appris qu’il y avait aussi des « invités », à la Soupe, et qu’elle était parfois servie à l’intérieur de l’église… cette soupe est financée par plusieurs personnes, ou personnalités, par exemple, un trés célèbre restaurant tout à coté (le Pied de Cochon), la créatrice de vêtements AGNES B  aussi  (AGNES B , une femme sympathique), et une autre institution, une banque, je crois… Cette soupe est parfois élaborée par de grands chefs… Mon Cheval et moi on ira la goûter, un jour … On vous dira …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation