De Paris en piscine Le blog de Papillonista

21 novembre, j’ai nagé 1800m

Mauvaise heure à la piscine du Kremlin-Bicêtre … D’abord pour le métro … Pas une bonne idée … Tout le monde se regarde sans se regarder, dans le métro, on a le nez collé sur le dos ou sur le devant de l’autre, tout le monde se ressemble plus ou moins, voila, on est les pauvres dans la ville, j’y pense, depuis combien de temps n’ai-je pas vu DE VISU, un VRAI RICHE, un riche authentique, comme dans les magazines, mince mais bien remplumé niveau visage, fringues de qualité ,.. 🙂 Dans le métro les gens se trahissent à leurs chaussures …C’est un festival de vieilles pompes en plastique ou de baskets, vieux fûtes, parkas,  et baskets, voila…

J’avais hésité à aller à Saint Merri, j’étais dans le quartier, pas loin, c’était le nocturne, je pouvais tenter le coup APRES la gym aquatique … Il m’avait semblé qu’il y avait une petite heure à la fin où il y avait moins de 10 personnes dans les couloirs , mais je me suis rappelé que le nocturne de NAKACHE n’avait pas lieu, vu la fermeture de la pistoche et donc ça risquait de se reporter sur Saint Merri… Oui, car où aller, sinon ?

Alors j’ai pris le métro direct Le Kremlin-Bicêtre… 🙂 A l’entrée de la piscine, à droite, un grand dessin (un enfant assis) et une inscription en russe au dessous (excellent pour le dépaysement)  : Je demande à la caissière ce que ça veut dire : Elle n’est pas sure, mais elle pense que c’est quelque chose comme  » LES FLEUVES PEUVENT CONTINUER DE COULER, MAIS LES ECRITS RESTENT »… Ben…  La NEVA, le DON ? l’AMOUR ?  Je me rappelle un titre de roman qui me faisait rêver, sans l’avoir jamais lu « Le Don paisible », de Mikhaïl Cholokov … 🙂 une histoire de cosaques pendant la Grand Guerre…

Déficit de douches, aussi à la pistoche du  KREMLIN, qui par ailleurs ressemble à un grandiose monument à la gloire du soviétisme (excusez ce néologisme) : Une grande nef  comme dans une cathédrale, et dessous un bassin de 50 avec 8 couloirs, mais qui semble plus grand qu’un 50 normal, à cause de l’espace immense, au dessus, et sur les cotés…  …En tous cas il est PLUS PROFOND et j’ai compris pourquoi en apercevant ce qui m’avait échappé la première fois, un trés haut plongeoir qui ressemblait comme 2 gouttes d’eau à un portique d’écotaxe, et encore un !!! . 🙂  flanqué de 2 plongeoirs moins hauts à droite et à gauche … On doit certainement y organiser des compétitions de plongeon… Là aussi ça m’a rappelé une chanson de Vincent Delerm qui parle de plongeoirs (il parait que Delerm est obsédé par les piscines … Nous sommes donc au moins 2, c’est réconfortant … S’il lit ce blog, je le salue … 🙂 🙂 🙂

Au dessus du début du bassin, coté petit bain, comme suspendue, avec une grande baie vitrée, on apercevait un cours de gym dansée, sur toute la largeur de la piscine, soit sur 20m de large, une grande salle lumineuse … C’est un endroit, cette piscine, qui dégage bien, quand même, trés sympathique, beaucoup d’espace, comme on pourrait en avoir en province … J’en reste toujours baba, ça et Youri, que ça existe si près de Paris, à Paris, quoi, en fait … A portée de métro … Une découverte !. 🙂

Mais alors, à cette heure-là, avant la fin, beaucoup beaucoup beaucoup trop de monde pour moi …Un couloir « matériel » où se trainaient des dames justes sorties de l’aquagym,  et plein de gens qui nageaient trés mal … Comme à Paris, quoi… Ma recommandation : Le nocturne de la piscine du K.B., c’est à l’ouverture, jusqu’à 18h30 max, ET C’EST TOUT… Après, c’est plus viable… Je n’ai donc pas fait grand chose, je suis repartie en saluant la caissière qui a l’air trés sympathique.

J’ai voulu découvrir un nouveau chemin pour rentrer à pieds à Paris et ai pris sur la gauche au lieu de redescendre direction métro, et au bout d’un certain laps de temps, je suis arrivée devant une véritable BARRIERE de voitures s’enroulant dans des noeuds autoroutiers, et quand j’ai réussi à franchir ce fleuve motorisé, je me suis retrouvée devant une pancarte disant  » Centre ville »… 🙂 🙂

« Centre Ville  » de quoi, ai-je demandé à une passante solitaire qui se hâtait dans une sente déserte … Eh bien c’était Gentilly … Voila, je peux dire qu’une fois dans ma vie je suis passée à Gentilly… (Oui, on peut passer une vie entière à Paris sans jamais mettre un pied  à Gentilly )… Bientôt je découvrirai la piscine de Gentilly … S’il y en a une … 🙂 🙂

THAT’S ALL , FOLKS …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation