De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Mardi 19 novembre : Piscine HEBERT. J’ai nagé 2500m

Les « Entre-deux » de Hébert…Rien que pour avoir le plaisir d’y nager, je prends le métro, puis changement à Marcadet, pas le temps d’y aller à pieds. La piscine est mal desservie, et c’est pour ça qu’il y a moins de monde…

Le métro bourré à craquer, s’agit pas d’arriver en retard, 1h pile pour nager + deshabillage aller. Faut avoir quitté les lieux à 18h…A la station Marx-Dormoy, ça craint pas mal sur le quai, il semblerait qu’il y ait au moins 2 junkies affalés par terre, en plein milieu du quai, masculin et féminin :

La dame a l’air vraiment dans un sale état, avec des jambes écorchées, en train de tutoyer le pavé, et ses affaires répandues à coté d’elle…Oui, ça craint, j’en avais entendu parler, de cette station de métro, mais je n’avais jamais vu de mes yeux…

Ensuite les petites rues trés plaisantes qui tournent jusqu’au square Hébert, les supermarchés chinois ( chinois efficients et affairés, ça rassure), je rentre dans le square car j’ai 5mns d’avance, et puis le hall de la piscine, déjà 5 ou 6 personnes qui attendent (nous serons environ 3 par couloir, ça va…) 🙂

Ils ont quand même réussi à caser 2 leçons durant le temps trés bref de l’ouverture, le petit bassin était quasiment vide, et moi j’étais la personne qui nageait le mieux dans toute la piscine… Je nage de mieux en mieux, je trouve, techniquement parlant…J’applique juste 2 ou 3 principes qui changent tout : fesses serrées, droite dans l’eau, souple, éliminer tous symptômes de Danse-de-Saint-Guy, et tout va bien…Ce serait même joli à regarder, parait-il… 🙂

Ouh…Besoin d’un petit compliment ? On n’est jamais mieux servi que par soi-même … Pourtant j’étais fatiguée, trés peu dormi, et rien mangé du tout ! pas eu le temps…

Je sors de la piscine en pleine forme et me dis que je vais continuer à Roger-Le-Gall, pourquoi se priver, donc je repars le long de la rue Marx-Dormoy, trés animée à la nuit tombée, pour le métro LA CHAPELLE…Presqu’impossible de rentrer dans le métro tellement c’est noir de monde…Je ne comprends pas pourquoi à certains endroits ça va, et pas à d’autres… Métro rempli à ras-bord, évidemment, à quoi rêves-tu… Les sièges pris d’assaut, et tout le monde descend à Belleville … Pourquoi ? mystère… Ce quartier attire du monde… A Alexandre-Dumas, par contre, c’est la loose…

A Nation je m’extrais du métro et m’en vais à pieds jusque chez Roger, où j’ai rencontré des potes triathlètes qui, pour une fois, ne discutaient pas de vélo, mais des impôts, et des errements avec les fonds publics… Croyez-moi, pour qu’un triathlète se branche sur autre chose que ses performances, il en faut… Il ressortait de la discussion animée (entre gens pas bêtes du tout, lucides et décidés), que si ça continuait, ce serait la révolution, aux armes Citoyens !

Ben, vous savez quoi, je suis entièrement d’accord avec eux !…  🙂

Demain j’illustrerai  le terme « Kafkaien » en racontant un truc genre puzzle absurde et emberlificoté  (portant sur une somme minime  qui m’arrive depuis quelques mois avec l’entreprise EDF, qui n’est pas terminé, et dont j’observe le déroulement avec étonnement … 🙂 🙂 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation