De Paris en piscine Le blog de Papillonista

mercredi et jeudi, j’ai nagé 4500m en tout

Mercredi j’ai nagé à Toulon, avant le départ… Beau soleil, chaleur, et la piscine LEO LAGRANGE avec peu de monde…Vive les toulonnais paresseux, pas sportifs, pas motivés… Les piscines, du moins la LEO LAGRANGE, sont des oasis de paix… Ils ont un petit bassin qui est trés grand, même si à certains endroits il n’y a que 30cm d’eau… Idéal pour les gosses et l’aquagym (sessions trés remplies, l’aquagym)… Finalement j’ai révisé mon jugement sur l’aquagym…Il y a toute une catégorie de population à qui ça profite vraiment, les dames ( à Toulon aussi les mecs sont absents) qui n’ont jamais fait de sport de leur vie, même pas marché, et qui arrivent bien abimées physiquement à un certain age …L’aquagym et autres aquavélos sont l’idéal… Sinon elles ne feraient rien… Le seul truc à mettre en place, par contre, c’est veiller à ce que les droits des nageurs soient tout autant respectés…Ce qui veut dire au minimum 2 bassins dans une même piscine, ou alors envoyer (pour Paris)les aquagymneuses dans des bassins ne servant qu’à ça… Remettre en service les bassins annexes qui servent peu…

A la piscine LEO LAGRANGE de Toulon, c’est plutôt bon enfant…Il y a toujours dans le bassin 1 triathlète pressé qui se hâte de faire ses longueurs, 2 nanas qui palment  sur place presque en discutant , une autre qui apprend le crawl, et pis c’est tout…Il y a moi, aussi, qui ne fait pas grand chose, mais c’est toujours plus que les autres… La gentillesse des gens va me manquer… Si on heurte quelqu’un sans faire exprès, par exemple, à Toulon, on voit se retourner une personne qui a le sourire, et pas quelqu’un de hargneux comme à Paris… A part ça, ils ont d’autres défauts, le fait de ne s’intéresser à rien de ce qui se passe dans leur ville n’étant pas le moindre…Mais bon, il y a la gentillesse, assez bien partagée…

Ensuite ce fut le TGV, plein de places vides, donc de la place pour s’étaler à l’aise… Ce coup-ci, au départ, ce ne furent ni la grève, ni les caténaires lachant à Aubagne, ni le feu sur la voie à Bandol, ni la personne se suicidant sur la voie à Cassis, ni le personnel décidant qu’il n’était pas d’astreinte en gare Saint-Charles, (toutes choses que j’ai connues sur la ligne et qui faisaient arriver les trains trés en retard), non, cette fois-ci ce fut le voyageur malade qu’on évacua à Lyon, alors que normalement le train ne s’y arrête pas… Une annonce « Un médecin ou quelqu’un ayant des connaissances médicales est demandé au wagon bar »…Je vois passer un Mr dont je constate qu’il a bien une tête de médecin…On l’aurait mis au milieu de 30 personnes en me disant « retrouve le médecin »…Je l’aurais désigné… 🙂 🙂

Quant à moi, cette fois-ci, je n’avais pas oublié les clefs de mon apparte à Toulon, comme l’avant dernière fois, je n’avais pas non plus ingéré avant le départ une salade toute préparée qui commença à me donner des crampes dans le train et me fit regagner mon logement pliée en 2 et vomir toute la nuit, comme la dernière fois,  non, mais par contre, je ne vous dirai pas le pourquoi ni comment, je me retrouvai à 2h du matin à la Bastille en train de trainer ma valise à roulettes pour passer la Seine à pieds et rentrer chez moi… Le gars qui a inventé la valise à roulettes (invention assez récente) a mérité de faire fortune… Avez-vous remarqué comme le bruit des valises à roulettes sur le pavé ressemble au grondement des avions au décollage ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation