De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Aujourd’hui (à court de titres ) suite, suite et fin avec un poème à M. Poutine

Je ne sais plus d’où ça sort, cette photo, je ne sais plus qui l’a prise, et qui me l’a envoyée…et je ne sait pas où c’est. Les faisceaux de lumière sont très réguliers, ça se voit rarement, peut-être s’agit-il d’une autre planète (j’aimerais bien, mais bon…)…  🙂 

Je lis un « tweet « de M. Pillaud-Vivien (2 noms de famille, comme chez les avocats  et autres personnels politiques  c’est plus chic, c’est pas comme chez les gueux), relayé par « Causeur » dans un article à propos de ce qui  s’est passé après les propos dits « homophobes  » ou quelque chose phobes ,  d’une dame du gouvernement, Mme Cayeux …Si j’étais elle, je ne renierais rien… un peu de courage…d’autant plus que, (je ne me rappelle pas les propos exacts, et en plus c’était …euh, au 20ème siècle, ou approchant… 🙂 pas de quoi fouetter un chat… on a tous dit des trucs plus ou moins chelous, dans notre vie…qu’est ce que ça peut foutre, finalement ? elle n’aime pas les pédés ? c’est son droit, le principal c’est qu’elle n’ait pas le pouvoir de les déporter ou de les faire mettre en taule… 🙂  est ce le cas ? elle a ce pouvoir ? non.  Alors, calmos ! 

Voici le tweet de M.  Pillow- Vivien, cité par « Causeur »  : « On n’allait pas laisser la droite combattre seule l’homophobie de Cayeux dans le JDD avec des arguments tout pétés non mais oh « Nous sommes ces gens-là: pédés, gouines, trans et autres, qui vous emmerdons avec nos désirs, nos identités et nos combats » fin du « tweet » …

(M. Pillow-Vivient parle « jeune », vous remarquerez…  🙂   ( « Tout pétés » …je garde ça en magasin…)  et c’est quoi, ce désir « d’emmerder » ??? ça vient directement du Président, ça, non ? on peut être pédé, trans, etc…  sans avoir le désir d’emmerder , non ? la plupart des gens s’en foutent, ici, vous savez , de l’orientation sexuelle, c’est personnel, non ? on ne se demande même pas, Pillow-Vivient, qui tu baises, et si tu baises ou pas ,  par devant ou par derrière, tu n’es pas assez intéressant pour ça… ce serait Caroline de Monaco, encore !  🙂 

J’ai déjà eu l’occasion, comme tout le monde, d’entendre (ou de voir, il est assez mignon physiquement,), M.  Nigaud Pillow–Vivien, qui ferait tout, visiblement, pour avoir une place sonore  dans le paysage médiatique… le fait que je le baptise du prénom « Nigaud » montre ce que je pense de ses propos qui sont, tout le temps (ça ne varie jamais) très plats et conformes au  truc gauchiste sans imagination ni ampleur.

Si j’étais gouine, trans, pédé et autres (mon Cheval m’interrompt et me dit que JE SUIS tout ça… plus plein d’autres choses, soit …  🙂 ) je ne serais pas contente de ce qu’un individu aussi  court que M. Vivient se serve de sobriquets réducteurs dont on pourrait m’affubler à propos d’une « identité » qui ne regarde personne, de toutes façons (laisse, Ô grandiose Nigaud-Vivient,  les pédés, trans et autres originaux à TES yeux, vivre leur vie tout simplement—on est comme tout lemonde—sans leur inventer à perpétuité des rappels réducteurs à l’identité , oublie-les, oublie nous…on vit très bien sans tes « combats ») : 

Hé, ho !  M. Pillow- Vivien ! , est ce parce que tu n’as en réalité rien à dire  que tes propos, inlassablement, (sans que d’ailleurs ta manière de vivre en petit bourgeois, je le parie,  change en quoi que ce soit, assoiffé de paraitre— détrompe-nous, que fais tu d’autre dans ta vie, que te construire une carrière médiatique ? ) ressassent les thèmes chers à cette « Gauche » étriquée  qui se torche avec des arguments sans avenir , intérêt ni saveur , tout en contemplant son papier Q avec extase,  ne connait que l’interdiction, les injonctions, les barrières, les assignations,  et pour finir , le cassage de gueule physique ? (non que ce soit toi, M. Pillow-Vivient, qui casse les gueules directement,  mais quand ça se passe, tu ne dis jamais rien contre les petits fascistes qui vont  détruire et passer à tabac, avec sang versé, voire mort, la méchante « extrême droite »— (et les « Flics » etc…)  dans laquelle tu mets tous les « homophobes » et autres transphobes et phobes de tous poils … y compris les connophobes comme moi, je suppose …  🙂 

Hé ! M. Vivien, tes parents étaient de gauche, sont de « gauche » , c’est de notoriété publique, (j’ai vu ça sur Internet)  alors toi aussi tu es « de gauche » bien nourri de la mamelle, de la gamelle  … mais tu n’es passez intelligent, visiblement, pour t’apercevoir que la « gauche » a changé … je viens, pour ma part, du même milieu « de gauche » , mais je peux te dire, (parce que je réfléchis ) que la « Gauche » d’autrefois, qui avait une certaine noblesse, des idéaux, des combats réels, n’est plus du tout la « Gauche » de maintenant, hormis pour quelques types esseulés et vilipendés, la « Gauche « de maintenant est une chose informe et conforme, très soumise,  moutonnière, lécheuse de culs, désireuse du Pouvoir pour pouvoir mettre tout au carré, qui aime avant tout le fric et la position , en tous cas pour les meneurs, dont le mensonge hérité de tous les régimes communistes est le carburant, et qui ne voit même pas (ou ne veut pas voir) les gros sabots du truc fasciste qui frappe à sa porte ;  pauvre « Gauche »  avec déjà les 2 pieds dans la m…pauvre « Gauche » de coeur avec les régimes totalitaires de maintenant …   

Tu aurais intérêt, M. Pillaud-Vivien, à assortir ton physique dont les bases sont avantageuses, (mais ça ne dure pas longtemps, avant de devenir un vieux con, autant essayer rapidement d’être autre chose qu’un jeune con) avec un discours qui devrait essayer de S’ENVOLER …  ça implique un peu d’humilité, se tenir dignement sans raconter n’importe quoi , passer du temps à écouter de la bonne zique, à lire pour s’informer et faire décoller son esprit, de la poésie, par exemple, (et de passer moins de temps sur « Twitter » tout le monde sait maintenant que Twitter ment sur ses résultats, c’est pour cela que Musk renonce à l’acheter , ça devrait suffire pour que TOI, si tu avais un peu d’éthique, tu renonces à « Twitter » …on t’entendrait moins ? bah… ) , et de mettre en pratique je ne sais pas, les idées généreuses qui pour l’instant, chez toi, ne sont que des phrases  sans chair … (détrompe-moi…) …  engage toi dans quelque chose de plus grand que toi, et arrête de nous assommer avec ta morale conformiste : fous la paix à cette pauvre femme  ,  la Madame du gouvernement, (on sent que tu étais bien content de la trouver, tu devais être à court de tweet ce jour-là) laisse-la être aussi « homophobe » qu’elle envie … si c’est 3 phrases de temps en temps, l’homophobie, on s’en tape, non ? qu’est ce que tu veux faire ? qu’il n’y ait plus un seul « Homophobe » en France, en Europe ? dans le monde ? il faudra les exterminer, alors, façon dernière guerre …  🙁  le problème qu’on a , nous, c’est que bientôt la chasse aux « phobes » de tous poils soit ouverte de façon physique, voyez vous, M. Penaud-Vivient… surtout si vous ne dites rien jamais à propos des exactions physiques, pour peu qu’elles ciblent des pauvres cons de la France profonde ou les gens catalogués « droite » … ) je sais , je me répète, dans cet article, mais y en a marre, finalement de tous ces demeurés à la tête au carré (square…vous êtes « square »  ) …  🙂 

hihi …pauvre M. Pillow-Vivien… fous  la paix aux soi-disant « homophobes » le principal étant qu’ici aucun homo ou « trans » ou qui que ce soit  soit déporté, torturé  ou tué  , haï,  LÉGALEMENT (c’est à dire par décisions, lois d’État) … d’abord on fait ça, et ensuite  on voit le reste …occupe-toi plutôt des pays, des endroits où les homos, trans , femmes, et autres minorités sont REELLEMENT persécutés … ça, c’est un combat digne, M. Vivient …À force d’enfoncer des moulins à vent qui n’existent pas , toi et tes semblables , et de vous focaliser , par mollesse à mon avis,  sur des chimères, (mais vous n’oubliez jamais vos vacances, ni vos placements, héhé, détrompez-moi !  😉  ) , vous décrédibilisez les vraies luttes, tellement importantes, les nôtres, les miennes,  pour aller vers un monde moins cruel… 

Tiens, je vais te dire un secret :  c’est au bout de beaucoup de tribulations, et loin du cirque médiatique qui te parait tellement désirable,  que tu pourras , un jour, peut être, sortir quelque chose de viable … et excuse-moi, hein, de te tutoyer … c’est l’écoeurement … marre des gens qui enc…des mouches en quatre, tout le temps, tout en se taisant sur les horreurs , les vraies … 

Je n’étais pas du tout contente de moi après avoir écrit ce début d’article trop long à propos de M. Pipeau-Vivien, et en plus je me rends compte que je lui avais collé un « T » à la fin de son nom, comme si c’était un « va et Vient » il va falloir que j’enlève ça partout, à quoi pensais-je … j’avais vu son tweet ce matin, et j’étais partie au quart de tour… et encore, au début, j’avais écrit quelque chose de carrément insultant, que j’ai repris partout… idiot, complètement idiot, mais j’ai la flemme d’enlever ça, ainsi que les « T » intempestifs, j’en laisse la plupart, et je m’en suis allée acheter un livre de poésie, si j’en trouvais un, dans l’unique librairie se revendiquant comme librairie, de cette petite ville. En effet, il y a aussi un marchand de journaux qui fait des livres, mais rien de vraiment intéressant, même dans la collection de poche. Chez le libraire (chez qui Kossar vient signer ses livres) toujours les mêmes polars en devanture, comme partout, les Musso , etc… tous les bouquins qui se vendent en ce moment, lectures d’été, nous diront ils…complètement illisibles parfois …  le rayon « poésie « était réduit à la portion congrue, peut être 7 livres au maximum, et parmi eux j’ai trouvé les « Lettres à Lou », de Guillaume Apollinaire . De prime abord, j’ai pensé qu’il s ‘agissait de Lou Andréas Salomé, mais pas du tout, cette « Lou » est Geneviève-Marguerite-Marie-Louise de Pillot de Coligny-Châtillon, (tu m’en diras tant) qu’Apollinaire appellera « Lou »  tout simplement (et voilà que je colle 2 « P » à Apollinaire !  🙂  et un seul « L » à « appellera » )    🙂  c’est une petite collection « Poésie » chez Gallimard, et je suis tout à fait contente d’avoir fait cette acquisition, parce que, rappelez vous les missives à M. Poutine, j’en arrive à la fin de l’anthologie de poésie que j’ai trouvée ici. Je vais donc pouvoir relancer le dialogue monologué hihi que j’ai initié avec M. Poutine . 

Je ne connaissais pas ces poèmes à Lou ; chez le libraire, il y avait aussi « Alcools », du même Apollinaire, mais là, je suis contente d’avoir récupéré ça… il y a des boîtes à livres, dans cette petite ville, et j’ai récupéré quelques livres intéressants , parfois, dont un ou deux ouvrages classiques (par exemple un tome de Balzac, beaucoup plus agréable à lire que les éditions de poche de maintenant, que je trouve écrites trop petit—mais jamais de poèmes. j’en lis 2 ou 3, ça va le faire ! 🙂 certains sont sous forme lettriste , ça sera impossible à reproduire sur le blog, je me les garderai pour moi… 🙂 

Je vous en retranscris un, juste pour le plaisir : 

Trois poèmes de Louise Lalanne 

                                           (Le présent) 

                                             Chanson 

                          Les myrtilles sont pour la dame

                                      Qui n’est pas là

                          La marjolaine est pour mon âme

                                       Tralala !

                          Le chèvrefeuille est pour la belle

                                        Irrésolue

                          Quand cueillerons-nous les airelles

                                        Lanturlu.

                            Mais laissons pousser sur la tombe,

                                        O folle ! O fou !

                            Le romarin en touffes sombres 

                                         Laïtou !

                              ( hier) 

Je pense que M. Poutine a des ennuis de santé assez graves, qui commencent à devenir sérieux, et que c’est pour ça qu’il a mis en route son dernier chantier, annexer l’Ukraine…

Samedi : Il pleut beaucoup, ça sent la terre mouillée, et les végétaux revivent, on les voit amorcer un sourire, je me demande pendant combien de temps encore on ( les « verts » les plus  stupides ) va éviter de nous dire que les  les salades sont des êtres vivants et qu’on doit éviter de les déchiqueter avec nos dents … 🙂 , de même les carottes et les haricots …  🙂 

Ayant récupéré un vieux porte-manteau en bois, du genre de celui qui figurait chez nos grands parents dans l’entrée, haut et chantourné,  je me suis lancée dans un travail d’artiste, moi qui ne suis pas tellement artiste, et je vais en faire un totem coloré !  🙂 première étape, enlever le vernis sur le bois, ça va assez vite … 🙂 

Mon Cheval arrive sur la pointe des sabots, pour ne pas me déranger, mais il a une communication importante à me faire : il m’indique que, dans le poème de Verlaine que j’ai retranscris sur ce blog il y a quelques jours  (Colloque sentimental), quelque chose l’interpelle :  ça se passe, au début du poème « Dans le vieux parc solitaire et glacé …  » , tout le monde peut imaginer un vieux parc solitaire et glacé, des arbres très hauts, plantés au cours des siècles, des murs en grosses  pierres très hauts eux aussi, pour ceindre le parc, murs dont certaines parties s’écroulent, (un château sans lumières visible n’est pas loin, abandonné peut -être )  etc… 🙂 et ça se termine par « Tels ils marchaient dans les avoines folles … » et, vous serez d’accord avec moi, jamais il n’y a eu d’avoines folles dans un parc … les avoines sont des plantes cultivées, même si elles sont folles, et de toutes façons on les voit plutôt dans des champs, et jamais des champs ne se sont trouvés dans des vieux parcs, qui sont à base de sentiers et d’arbres. Donc, on voit là très bien, dans ce poème, que les spectres qui discutent, (discutent ils, d ‘ailleurs, on penserait plutôt que chacun parle pour soi, et ça, c’est vraiment la mort…un peu comme les vieilles gens, qui sont cependant encore vivants, à peine vivants, ne parlent que d’eux et n’écoutent plus vraiment les autres, je prie pour ne pas devenir comme ça  ****** ) sont vraiment morts et n’existent pas… le paysage derrière eux, autour d’eux, se transforme , à un moment, c’est le parc solitaire et glacé, immédiatement après c’est un champ d’avoines folles, et ça pourrait être tout autre chose immédiatement après … 🙂 n’importe quoi…  une ville au loin, des montagnes, peu importe … et c’est là qu’on voit vraiment la mort , l’inanité des conversations, le fait que ça n’existe pas, c’est comme dans un vieux film, en somme, en n et bl, le décor qui n’est pas le même d’un plan à l’autre, alors que les « formes », qui sont des ombres, les « spectres » quoi, continuent leur soi- disant dialogue … c’est cette image que j’ai finalement , du poème, et qui a persisté cette fin de semaine …et d’ailleurs, j’ai bien vu un champ d’avoines folles sur internet, c’est un champ à perte de vue … 🙂 

****** j’avais (j’ai toujours) un copain dont le grand père (qu’on appelait « pépé ») était très vieux, presque 100 ans, et dans les fêtes de famille, Noël, etc… où il était toujours, et où je pouvais être invitée , il était là attendant de parler , et si quelqu’un se mettait à parler avec lui, il était impossible de l’arrêter, il était intarissable, et tout y passait, toute sa vie, ses maladies, etc … pas forcément très intéressant d’ailleurs, sauf par épisodes, et c’était très difficile de passer à autre chose, avec lui, jamais il ne vous écoutait ,et on ne comprenait pas non plus toujours ce qu’il disait … 🙂  …et c’est aussi toujours un peu le cas maintenant, les gens âgés perdent le sens de la conversation, et ne parlent que d’eux mêmes, avec une avidité qui montre bien qu’en fait personne vraiment ne s’intéresse à eux… j’espère ne pas perdre le sens de la conversation en avançant en âge; le fait est que si l’on veut avoir une conversation intéressante et fructueuse avec quelqu’un , il faut que les gens disent des trucs intéressants si la conversation doit être longue …  🙂  les vieilles personnes parlent souvent de leurs maladies, et si on veut rendre ça intéressant (que l’interlocuteur apprenne quelque chose et ait envie d’écouter au lieu de raconter lui aussi ses maladies dans deux monologues de sourds ), il faut faire un effort délibéré .Personnellmeent, ce qui m’intéresse, quand je raconte mes expériences de maladie à quelqu’un, c’est d’apprendre de lui (quand il me répondra) quelque chose que je ne connais pas, sur ce sujet précis,  et qui va m’aiguiller vers des solutions, m’ouvrir des perspectives, de même quand la personne me raconte sa maladie, j’ai envie d’apprendre quelque chose pour le jour où j’aurai cette maladie, hihi … 🙂 🙂 c’est valable pour tous les sujets de la vie… mais peut être aussi que ce blog est comme la conversation de ce vieux monsieur … bof… personne n’est obligé de lire tout ça in extenso … 🙂 et c’est aussi une manière de lutter contre ces ouvrages minimalistes qu’on trouve maintenant, dans la littérature …personnellement, j’aime bien, quand j’apprécie un auteur, qu’il soit un peu long… je n’en ai jamais assez… 🙂 … je me rappelle de quelque livres intéressants , du genre long, (littérature américaine), et j’avais tellement envie de bien m’installer pour les lire bien longtemps et bien à fond, que je ne les ai jamais commencés … 🙂 ils sont dans un coin ma tête, et je me fais une joie de les lire un jour… 🙂 

Ben en fait, en discutant d’un truc , avant de quitter Paris, avec un jeune homme dans une boutique, à qui j’ai fait part de quelque chose qui me posait un gros problème, il m’a indiqué une solution, quelque chose à faire, que j’ai fait exactement le lendemain, et qui a magistralement résolu le problème !  🙂 et d’ailleurs, j’ai envie de lui téléphoner, dans sa boutique, pour le lui dire … (c’est toujours « Cherchez et vous trouverez », ce truc marche très bien avec moi … )  🙂 

Un article de « Causeur » aujourd’hui, à propos de Mme Mathilde Panot, qui enfonce bien le clou à propos de cette dame qu’on a entendu beaucoup à l’assemblée nationale, toujours avec des propos d’une inanité sidérante. Je voulais écrire un truc dessus, (je m’arrache les cheveux —je devrais surement me calmer— à propos de la bêtise de certains députés, qui en dit long, finalement, sur la bêtise, aussi de leur électorat—)  ben oui— mais lisez plutôt la « lettre » de Causeur, avec cet article sur Mme Panot, toute la première moitié de l’article est réjouissante, après, on se perd un peu, mais c’est bien quand même (l’article)…mais cette Mme Panot  tête de veau , non, tête de pot, cherche surtout la publicité, voilà les gens qu’on a à l’assemblée … c’est minable …

Et puis j’ai trouvé carrément, hier, dans un coin oublié, un recueil de poésie , une anthologie de la poésie française, qui date des années 20  , les autres, les années 1920… 🙂 avec une partie des « Chants de Maldoror » et je me suis aperçue que ce vers que je répète de temps en temps, y compris à moi-même, surtout quand je marche le long de la plage, ici,   » Je te salue, Vieil Océan  » , venait de là… un truc que j’ai lu il y a assez longtemps, finalement, et pas tellement relu … sauf hier…  oublié, avec réminiscences surgissant de temps en temps, remis au goût du jour,    🙂 

Dimanche : ces derniers jours, j’ai nagé dans cette piscine de 50m où il n’y a presque personne, et on se demande si ça va continuer comme ça… quelque chose d’exceptionnel en France, et dont il faut profiter avant que ça ne s’arrête : le gouvernement réfléchit à des mesures de restrictions de la dépense d’énergie …je suis sure qu’il va taper dans les piscines à un moment ou un autre, Ilf aut voir comment ILS nous ont fait ch avec les interdictions de piscines et exercices physiques, quand on y pense, c’était à chier ! non, je ne pardonne pas, c’est impardonnable… les interdictions de se promener sur la plage ! incroyable, non, quelle parenthèse inouïe, non ? et on s ‘est laissé(s) faire … ça aussi c’était inédit…mûrs pour le régime chinois…ou russe, après tout…  je me permets de donner quelques pistes, à part ça, pour les éconocroques d’énergie, au lieu de nous supprimer les piscines comme je sens que ça va être   :  🙂  pourquoi pas éteindre, et les lumières des boutiques, Et les VMC et autres aérateurs , pompes à chaleur à la c , ceux qui sont audibles depuis le voisinage (ce qui inclut les VMC d’immeubles, par exemple, on n’entend pratiquement que ça dans les villes, durant la nuit )? c’est à dire par exemple de 22h30 à 7h30 le matin, soit pendant 9 heures…  🙂 ça reposera tout le monde, ça fera de grandes économies d’énergie, et on luttera à la fois contre le bruit et contre le gaspillage d’énergie…oui, on peut vivre très bien sans VMC… en ouvrant les fenêtres, par exemple, et tant qu’on y est, on devrait revoir tout le code de la construction et de l’urbanisme : ce n’est jamais que la 10ème, voire la 100ème  fois que j’écris des trucs sur le sujet sur ce blog… l’écologie, c’est plus de simplicité …  🙂 et si, pour faire les règles et les lois , notamment quand il est question d’environnement, on tenait compte à la fois de ce qu’on pense être l’intérêt des gens (par exemple, en ce qui concerne la VMC et les aérateurs qui pourrissent pas mal de vies, l’intérêt qu’il y a à avoir un air sain) et ce qui est aussi l’intérêt des minorités (ceux que le bruit constant des VMC enquiquine, je fais partie de ces gens -là, je ne peux pas vivre avec ce bruit perpétuel dans un endroit où j’habite, et je déteste entendre ça dans les cours d’immeubles, aussi, quand j’ouvre une fenêtre… et maintenant on peut aussi rajouter des considérations sur le renouvellement d’air suite à la pandémie de Covid, la VMC est néfaste dans cette optique, il vaut mieux OUVRIR les fenêtres, mais ça fait beau temps que, par exemple dans les bâtiments publics, il n’est plus question d’ouvrir les fenêtres), bref, on en arriverait rapidement  à des mesures simples et de bon sens, économisant l’énergie, et loin de cet univers stupide et aseptisé , formaté, conditionné qu’ILS veulent absolument nous faire avaler comme on gave les oies pour récupérer leur foie gras. La pandémie a été une aubaine, pour un peu d’économies d’énergie, et maintenant cette guerre sur fond d’énergie qui devient rare, (on dirait qu’un petit Dieu malicieux veut absolument nous faire ch sur ce point) plus le changement climatique (et bien que je ne croie qu’à moitié aux balivernes débitées à propos du changement climatique … pour moi, il suffirait, sans commencer (c’est ridicule) à s’évanouir (tout en tripotant son portable) parce qu’il y a des incendies l’été, ou des catastrophes naturelles partout, en mettant tout sur le compte de l’activité des Hommes, il suffirait juste pour que ça roule tout seul, d’être un peu plus conscients et de vivre moins connement, c’est à dire—par exemple—changer nos modes de construction (voir ce que j’écris sur les VMC , etc… au moins installez des VMC à la demande, c’est à dire qu’on les actionne nous mêmes —et même pas hygrométriques—et éteignez ça la nuit, m… etc etc … le modèle doit être la simplicité… cette manie, aussi, de construire des trucs vitrés, maintenant, partout… comme par exemple l’immeuble de PAP dans mon quartier (qui doit avoir 10 ans): complètement en verre, (moche, dans un quartier de veux immeubles haus(s)maniens, mais peut être ont ils voulu construire dans la veine de l’université Jussieu, qui est moche et immonde, esthétiquement parlant, et maintenant, juste en face, un immeuble vient d’être construit, à la place d’un vieux garage qui était là, et cet immeuble (les appartements sont très chers) est max en verre, aussi,(et en plastique ),  etc certaines parois, en béton, sont extrêmement minces, et bien sur, comme pour Jussieu, comme pour l’immeuble de PAP , comme d’ailleurs aussi pour la bibliothèque de la Canopée, (et comme pour tout le quartier de l’Horloge à coté), c’est des constructions nouvelles avec beaucoup de verre, (un verre nouvelle manière qui contient du plastique) qui réchauffe beaucoup, et c’est donc très difficile de ventiler et refroidir, des fenêtres qui n’ouvrent pas,(sauf les pièces principales des immeubles d’habitation, là ils n’ont pas osé …)  des salles de bains aveugles, et des VMC puissantes sur les toits , énergivores et bruyantes …on entend du bruit partout, au pied des immeubles, dans les cours de tous ces quartiers, ça se réverbère, les gens souvent n’entendent même pas parce que le bruit est étale et dure 24h/24, et c ‘est de pire en pire, avec maintenant la vogue des pompes à chaleur , soi disant la merveille pour économiser l’énergie … 🙁 🙁 maintenant les rénovations de boutiques, d ‘ateliers, se font de cette façon… j’ai parlé aussi d’un immeuble dans le11ème, avec la rénovation d ‘un grand atelier sur une cour: autrefois, la cour était calme, bruit d’oiseaux, ou pas de bruits du tout, maintenant bruissement perpétuel, jour et nuit, VMC + pompe à chaleur… (et de l’autre coté, sur une autre cour, la MJC  de la ville de Paris qui émet, elle aussi, jour et nuit, un bruit d’enfer, VMC, chauffage, et je ne sais quoi, même le dimanche, même quand c’est fermé pendant plusieurs jours… )je ne vois vraiment pas où est le gain écolo, serait-ce trop vous demander, maintenant, maintenant qu’il est question d’économies d’énergie, de faire d’une pierre /2 coups ? de concevoir des systèmes plus simples, moins cons, et ça aurait dû être fait déjà depuis longtemps, si vous aviez écouté les gens comme moi, les sensibles au bruit…  🙂  …et en plus, ce genre de bruit atteint pas mal de gens, qui portent plainte, vont devant les tribunaux, (encombrés comme jamais, les tribunaux…) parce que leur santé est en jeu,  alors, du coup, si ça changeait un peu, gain d’énergie (humaine), moins de procédures, etc … marre de répéter sans arrêt les mêmes trucs… juste écoutez ceux qui ne sont pas d’accord, même s’ils sont minoritaires, ou ne détiennent pas le pouvoir. En les écoutant, vous ferez d’une pierre écologie deux coups … pas besoins de grands plans avec de grands desseins pour « Sauver la planète », juste écouter les autres…faire droit aux autres…  ****

**** P.S.: peut être que fermer les portes des magasins pendant que la clim ou le chauffage fonctionnent permettra d’économiser, mais il faut se rappeler quand même que les portes de magasins sont ouvertes en permanence par les clients … qui sortent ou qui rentrent… 🙂 (et prendre en compte l’énergie utilisée à ces ouvertures fermetures, qui sont souvent automatiques … )

J’ai encore écrit des trucs que je ne voulais pas forcément écrire ! maintenant, poèmes pour M. Poutine et moi : M. Poutine, stoppez la guerre en Ukraine, et vous occidentaux, il faut aller négocier à Moscou… Poutine n’est pas fiable, certes, il ne faut pas le croire, il ment comme il respire, certes, mais il faut quand même aller à Moscou et discuter . J’ai entendu passer une info comme quoi, si ça avait été toujours Mme Merkel au pouvoir en Allemagne, Poutine n’aurait pas envahi l’Ukraine . Donc je continue à penser qu’il faut une délégation pour discuter avec M. Poutine, et que Mme Merkel serait la première à envoyer à Moscou, vu ses relations passées avec M. Poutine . Je suis sure qu’elle arriverait à un résultat.   🙂 

Vous avez vu, un accord est intervenu pour libérer le blé ukrainien, et cela doit tout au fait que Poutine ne peut pas se mettre à dos les pays qui ont besoin du blé ,  à savoir l’Afrique, en premier, la Turquie, l’Egypte, et plutôt les pays du sud…  🙂 ces pays ne sont pas vraiment contre Poutine et sa campagne contre l’Ukraine, mais si une disette s’établissait, avec des millions (millions ? milliers ? ) de tonnes de blé pourrissant dans les silos et les entrepôts russes et ukrainiens, alors que eux crèvent de faim, ces pays auraient vite fait de commencer à devenir amers à propos de la Russie …donc la situation s’est débloquée … tant mieux, c’est un pas vers quelque chose , et ça doit nous apprendre une chose : c’est que Poutine (il l’a dit d’ailleurs) ne peut pas faire cavalier seul (il n’est donc pas si fou que cela), et il joue aux échecs, mais il me semble qu’il manque quand même de souffle …enfin, il arrive à la lisière… il ne peut pas continuer ad vitam aeternam comme cela… c’est donc le moment de lui envoyer Mme Merkel pour débloquer la situation (mais pourquoi personne n’a l’intelligence de même simplement évoquer cette possibilité ?) … et c’est le moment aussi de comprendre qu’il faut absolument mettre la Chine dans le coup, pour aider Poutine à arrêter cette guerre …il faut travailler les chinois, maintenant …  leur pragmatisme ferait merveille, les chinois sont la clef de la situation… il faut les impliquer , et qu’ils se déclarent pour un stop des combats dans cette zone, pas si éloignée de leur territoire (réfléchir à ça)… et puis, on attendrait quelqu’un d’un peu …qui survolerait le truc, il faut élever les consciences de ces hommes en costume noir et cravate qui n’ont pas autre chose à faire , semble t il, que de mettre des situations triviales que eux mêmes ne maitrisent pas vraiment, en route ? il faudrait leur élever le bonnet , il y a bien quelque chose dans la ville qui les intéresse,  d’autre que de mettre des bombes sur leurs semblables ou d’approuver ce genre de truc, non ? ,  essayer de les brancher un peu sur la beauté du monde, etc … inventer quelque chose, je ne sais pas, mais collectivement on pourrait trouver… quelque chose qui relèverait d’une mode, d’un courant philosophique, je ne sais pas …il faut leur tourner l’esprit, ne serait-ce qu’à  25 ° … les images , quand on les voit, sont incroyables : des mecs de pouvoir, tous ces dictateurs, (on vient de leur livrer leur costume du jour, parfaitement empesé, repassé, sorti de leur pressing personnel, costume sombre, pli impeccable , chaussettes sombres, chaussures cirées par un larbin qui y a passé une demi journée, cravate neuve sans fantaisie (avec d’infimes variations de couleur pour chacun de ces personnages), et , au dessus , des têtes qui font un peu peur, faut dire … tous sur le même modèle … 🙂 bien rasés, pas une fantaisie, moches en vérité, pas baisables, (on s’interroge sur leurs façons de se donner du plaisir… 🙂 ),  hypocondriaques surement, et morts de crainte, sans le montrer trop, qu’on leur sorte une arme ,devant le nez, brusquement, au détour d’un couloir,  ou qu’on les empoisonne (il parait que M. Poutine, comme les potentats d’autrefois, fait goûter ses plats par quelqu’un… Lui, le roi de l’empoisonnement  ?  🙂 et tout ça, dans des décors, je ne vous dis pas, du faux marbre pompeux, des liserés dorés moches, des tableaux à faire peur, beurk, c’est même pas Versailles ! pas étonnant qu’ils soient bluffés quand on les reçoit à Versailles ou à l’Elysée …  et pas une femme  dans les réunions sérieuses de ces maitres du monde …  envoyez Mme Merkel, je vous dis … 🙂 faire n’importe quoi pour briser ce cercle … quelque chose d’inattendu … 🙂

Mais qu’est ce je peux faire, sinon lui envoyer un poème, en espérant en l’effet papillon… 🙂  si j’avais un peu plus de temps , et du talent, (et peut être que ça donnera une idée à quelqu’un), je réaliserais un portrait flatteur (en peinture) du sieur Vladimir Poutine, dans un décor onirique, et ensuite j’enverrais la photo du tableau à l’ambassade, en demandant s’il le veut, le tableau (il le voudrait car il serait beau) et j’en profiterais pour demander une audience, ou pour joindre une lettre, en lui disant qu’il a le plus vaste pays du monde, qu’est ce qu’il veut faire ch le monde en annexant encore un territoire … ??? 

Et puis aussi, une chose est certaine, si on veut se faire entendre, dans ce monde, il faut être fort, donc pensons à nous, et devenons riches et forts, comme ça tout le monde nous mangera dans la main. Nous avons des atouts inestimables, la liberté de parole ici nous donne aussi une vision riche sur le futur… dans un monde tel que celui là, c’est une très grande richesse que d’avoir une possibilité de création illimitée et créative, donc cramponnons nous à ça… et il faut aussi avoir une indépendance énergétique et ouvrière , comment dit-on, il faut produire en France. Ca suffit d’être la première destination touristique au monde (c’est en passe de cesser, ça aussi, vu qu’on est, c’est vrai, pas mal un coupe-gorge, ici, notamment à Paris) , devenons un pays de production de biens matériels aussi. Juste ce qu’il faut. 

Pour M. Poutine : 

(Tiré de « Poèmes à Lou, précédé de « Il y a  » de Guillaume Apollinaire ):

1904

À Strasbourg en 1904

j’arrivai pour le lundi gras

À l’hôtel m’assis devant l’âtre

Près d’un chanteur de l’Opéra

Qui ne parlait que de théâtre

 

La Kellnerine rousse avait

Mis sur sa tête un chapeau rose

Comme Héhé qui les dieux servait

N’en eut jamais ô belles choses

Carnaval chapeau rose Avé !

 

À Rome à Nice et à Cologne

Dans les fleurs et les confettis

Carnaval j’ai revu ta trogne

O roi plus riche et plus gentil

Que Crésus Rothschild et Torlogne

 

Je soupai d’un peu de foie gras

De chevreuil tendre à la compote

de tartes flans etc

Un peu de kirsch me ravigote

 

Que ne t’avais-je entre mes bras 

   —————-

Et maintenant un poème pour moi  (je me suis rencardée sur Internet, à propos de cette Lou : elle était vraiment libre de son corps, et ça n’a pas duré très longtemps avec Apollinaire (ça rappelle un peu Milena et Kafka, quelque part) … il était fou d’elle, surtout quand il était à la guerre , c’était la boucherie de la guerre de 14, et d’ailleurs il a fini par en mourir, affaibli , et ayant été blessé à la tête, il a attrapé la grippe espagnole et est mort très jeune, qui sait ce qu’il aurait pu écrire s’il avait vécu plus longtemps, et quel genre de vieux con il serait devenu;  il était vraiment doué, comme poète, plein d’inventions surprenantes , mais ensuite ils ont vite abandonné tous les deux cette sorte d’amour fou des premiers temps, à base de sexe, et ont décidé d’être amis quand même, et les poèmes ont changé de tonalité; et Apollinaire s’est trouvé une autre amante , qu’il a épousée, je crois,  quant à Lou, qui n’était pas du genre fidèle, elle avait des amants partout … 🙂 )

(mais voilà sans doute à quoi pensent tous les soldats du monde)  :

———————————– 

Mon Lou, ma chérie Je t’envoie aujourd’hui la première pervenche 

Ici dans la forêt on a organisé des luttes entre les hommes

Ils s’ennuient d’être tout seuls sans femmes  faut bien les amuser le dimanche

Depuis qu’ils sont loin de tout ils savent à peine parler

Et parfois je suis tenté de leur montrer ton portrait

   Pour que ces jeunes mâles 

                Réapprennent en voyant ta photo

                Ce que c’est que la beauté

Mais cela c’est pour moi c’est pour moi seul

Moi seul ai le droit de parler à ce portrait qui pâlit

A ce portrait qui s’efface

Je le regarde parfois longtemps une heure deux heures

Et je regarde aussi  les deux petits portraits miraculeux

                 Mon coeur

La bataille des aéros dure toujours

La nuit est venue  

      Quelle triste chanson font dans les nuits profondes 

       Les obus qui tournoient comme de petits mondes 

M’aimes-tu donc mon coeur et ton âme bien née

Veut-elle du laurier dont ma tête est ornée

J’y joindrai bien aussi de ces beaux myrtes verts

Couronne des amants qui ne sont pas pervers

En attendant voici que le chêne me donne

            La guerrière couronne

 

Et quand te reverrai-je ô Lou ma bien-aimée

Reverrai-je Paris et sa pâle lumière

Trembler les soirs de brume autour des réverbères

Reverrai-je Paris et les sourires sous les voilettes

Les petits pieds rapides des femmes inconnues

La tour de Saint-Germain-des-Près

La fontaine du Luxembourg

Et toi mon adorée mon unique adorée

Toi mon très cher amour 

—————————————–

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation