De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Des gens , de ci de là

Je lis un article sur internet à propos de 2 personnes qui se marient, et l’originalité, c’est que c’est dans un ehpad médicalisé…on voit la photo : on dit qu’ils ont 68 et 69 ans , mais ce qui est terrible, c’est qu’ils ont l’air d’avoir 88 et 89 ans ! 🙂  l’article dit encore qu’ils se sont rencontrés 10 ans auparavant, dans ce même ehpad… »Quoi », me dit mon Cheval, dans un long hennissement douloureux, ils étaient déjà en ehpad (peut être que ça s’orthographie epahd, pardonnez-moi… ) il y a 10 ans ? à 58 et 59 ans ! avant la retraite, ou quoi ? (c’est bien vu de parler de retraite en ce moment, ça change des autres blêmes …) 🙂 je ne suis pas sure que ces 10 ans d’amour les aient arrangés (ils se sont vus, et ne se sont plus jamais quittés, apparemment, tout ça dans l’Ehpad…et apparemment, le monsieur s’est senti tellement confortable, qu’il n’a cessé de manger et manger… 🙂 quant à la dame, sure d’être aimée, elle s’est affaissée… 🙂 

Je ne sais pas ce qui m’attend, moi, qui vis avec un Cheval déplumé et un Mari vissé à son journal… 🙂 

Ah non, mais ! hier à la pistoche, j’ai revu mon copain le nageur génial étranger, qui m’a serrée dans ses bras sud américain, ça faisait plaisir. ensuite on a discuté de natation et de ce qu’il avait fait ces derniers temps (il a passé 3 mois sans nager, sa famille est venue le voir et lui a passé les fêtes de Noêl à l’étranger, auprès de sa famille)… 🙂 l’autre nageur étranger, (du même pays, mais je ne dis pas le pays pour qu’on ne les reconnaisse pas) celui qui nage beaucoup moins bien, avec qui je discutais de temps en temps, quelques mots, jusqu’à ce qu’un jour je discute plus longuement avec lui,(de politique) me fait la tête depuis, c’est à dire qu’il se retourne quand il me voit arriver, je ne peux même pas lui dire bonjour… j’ai l’impression qu’il m’a cataloguée dans les ennemis du communisme…j’avais vu chez lui une sorte de grand ressentiment contre tout ce qui n’était pas fanatiquement (et caricaturalement) contre LES RICHES, communiste quoi, tendance Mao et Che Guevara, Castro, Staline, même, ce genre… il a peut être 50 ans de retard, ou alors 100 ans, (la révolution bolchévique avec coupage des cous des salauds et massacres sous la neige est sans doute sa tasse de thé)… mais il n’a pas l’air de se porter si bien que cela. Il a un ventre en grande souffrance, prêt à éclater, en fait. Il semble, oui, rempli de ressentiment, et ça me fait de la peine pour lui. L’autre copain, par contre, celui qui nage extrêmement bien, se porte comme un charme, on dirait… tant mieux.

Il y a quelques jours, j’étais à la bibliothèque  de la Canopée , et c’était plein, comme d’habitude : un gars était assis, sans bouger, qui semblait venir de l’est, pakistanais, ou Sri lankais, ces régions. Il avait l’air misérable, avec des vieux habits (notez que moi aussi j’ai des vieux habits), les pieds nus et gonflés dans des tongs (en plein hiver). ses mains étaient aussi en mauvais état, un peu gonflées. je me suis demandée si ce n’était pas un pauvre gars sans domicile, un réfugié, qui ne devait pas pouvoir se laver commodément tous les jours, et c’est pas mal que la bibliothèque laisse rentrer des gens comme ça, pour se chauffer un peu, s’ils ne font pas de barouf. Je lui ai parlé, mais il avait l’air hargneux, et ne m’a pas répondu. Je ne sais pas ce que je penserais, dans la même situation, arrivée dans un pays dont je n’ai pas les codes, ni la langue, auquel je ne comprends rien, avec dans la tête des trucs qui ne servent pas à appréhender le monde, sans doute. pas d’éducation, ou une éducation sommaire … 

Hier, dans le forum, il y avait 5 ou 6 policiers qui refoulaient là encore un pauvre gars, en loques, sans domicile fixe, complètement édenté et vieux, qui ne voulait pas trop se laisser faire… les policiers (des jeunes mecs et une femme) lui donnaient des bourrades pour le faire avancer vers la sortie…en ce moment, je suis plutôt pour les policiers, je pense qu’ils subissent des trucs pas possibles de la part de certains, que leur métier est dur, et qu’on devrait plutôt considérer ça que les trucs pas nets qu’ils peuvent commettre de temps en temps, parce que de toutes façons, ils ne sont que la piétaille, le bras exécutif d’un gouvernement qui donne des ordres (comme par exemple de s’en prendre à des Gilets Jaunes pacifiques), mais là, j’ai trouvé que ce vieux (qui n’était sans doute pas un saint, peut être même avait il commis un délit) était assez mal traité… N’y avait il pas un moyen de le faire partir sans le pousser ? mais je ne suis pas intervenue. 

Dans l’église Sainte Moustache, il y a un lieu (avec des vitres, on peut voir de l’extérieur en longeant l’église) où on offre des trucs à manger et à boire aux SDF, et aux gens de la rue… en passant, on voit parfois que c’est complètement rempli (comme la soupe, d’ailleurs, qui se passe ou se passait de l’autre coté de l’église, avec de longues queues remplies de gens, des gars pour la plupart)

je me suis rendu compte que finalement, j’étais un peu habillée comme ces gens-là, les gens de la rue, sans recherche particulière, juste un truc chaud en hiver, gris ou noir… 🙂 un bonnet, une écharpe, des chaussures confortables… 🙂

la suite plus tard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation