De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Return to Berlioux’ end

De retour, après quelques jours sur la Côte de Nacre : quand on est dans les hauteurs, on comprend pourquoi elle porte bien son nom : les maisons qui descendent vers la mer, leurs petits toits bruns pentus en tuile, avec clochetons anciens : la marée est basse, le ciel est bas (à Deauville/Trouville soit il pleut, soit il a plu, soit il va pleuvoir, et entre les deux, le soleil) et tout est nacré, comme une huitre à l’intérieur, ou un coquillage qui est en harmonie … 🙂 . Ils ont construit une ville harmonieuse, dans l’ancien temps, que ce soit les logis des pêcheurs , ceux des « patron-pécheurs », ou ceux des plus riches, quand la bonne société a commencé à envahir la Normandie, et franchement les logis de maintenant ont rarement cette qualité (je parle des maisons neuves qui sont franchement hideuses, même si elles sont fonctionnelles et garanties qualité écologique, et tout le toutim… je préfèrerais vivre dans une vieille maison un peu humide et mal isolée, modeste, mais jolie comme dans l’ancien temps que dans un de ces trucs modernes et préfabriqués avec garantie décennale… 🙂 qui fleurissent partout comme des verrues devant un carré de terre remuée .  🙂 mais qui sont excentrées , car :

Il parait que le cahier des charges (je ne sais pas si on peut appeler ça comme ça) de la ville est trés strict : on ne fait pas ce qu’on veut  ici, en matière de construction ou de rénovation : les habitants sont soumis à de nombreuses contraintes techniques, et notamment celles de suivre les normes de constructions des maisons d’ici de manière à garder ou même réinstaller le caractère ancien et traditionnel des maisons… je trouve ça trés bien … 🙂 jusqu’aux plantations , arbres, arbustes, etc… qui sont « conseillées » … 🙂 génial, en fait … 🙂 les plantations moches et banales que l’on peut voir ailleurs et qui dégent une atmosphère tristounette d’entourage de gare de banlieue sont ici INTERDITS ! 🙂 ouais !

Par exemple, il n’y a quasiment pas de climatiseurs visibles (j’en ai vu 2 ou 3 dans une impasse, pour des commerces et seulement un sur une maison assez loin du centre ville), contrairement au midi où tout le monde a son climatiseur horrible et bruyant … (sans parler de Paris) je ne saurais dire à quel point ces dispositions me ravissent (les climatiseurs ont l’air non désirés ici, et il parait aussi que les éoliennes domestiques sont interdites…c’est merveilleux… 🙂 🙂 😉 😉  …) les panneaux solaires sont réglementés aussi (ils doivent être invisibles de la rue… ) c’est génial !

De fait, j’ai retrouvé, à plein d’ endroits loin de la circulation, des poches nombreuses de VRAI SILENCE : juste le bruit du vent, de la mer, et les mouettes qui sont omniprésentes : et qui apparemment font ch… pas mal de gens parce qu’il y a des panneaux où l’on explique comment ne pas les nourrir pour qu’elles se découragent … Le matin, il y a carrément un ramdam , du rififi entre les mouettes, on se sait pas ce qu’elles fichent, on n’ose pas imaginer, mais ça dépasse la simple roucoulade sur le toit … 🙂 🙂 à un moment, ça évoquait même le film « les oiseaux » de Hitchcock, et mon Cheval se demandait s’il ne devait pas coiffer un képi et ouvrir une tabatière pour intervenir et rétablir l’ordre … 🙂

Mais je ne sais pas pourquoi j’évoque la côte normande, alors que je n’y suis plus, et que j’ai retrouvé la piscine des Halles hier … 🙂 en arrivant à Saint Lazare, le dépaysement est total : Paris bien sale, bien crade, mais avec des bus qui roulent quand même , quand ils ne sont pas détournés (confidence d’un chauffeur de bus hier : détourné par une manifestation : je lui demande quelle manif, s’il est au courant : il plaisante : une manif contre la  neige, surement, ou alors POUR la neige … 🙂 (de gros flocons tombaient ) hihi … m’a fait rire … il m’a dit aussi que le bus 87 était détourné plus de 300 fois par an… Ca fait rêver, non ? ça ne vous fait pas rêver ?  A Saint Lazare, devant la gare, juste à l’entrée, des bandes de grands blacks sans doute venus de Mantes la Jolie(ville qu’on traverse avec le train) en train de se pinailler, de se pousser  et de gueuler fort , dans l’indifférence des voyageurs .

Mais samedi, c’est la piscine Berlioux, avec tous les gens sympathiques que je suis contente de revoir : apparemment ils n’ont toujours pas remplacé la caissière, puisque c’est une des cabinières qui est à la caisse : la haute direction de la piscine n’a visiblement engagé personne d’autre : il y a bien une intérimaire, qui était là avant que je ne parte en villégiature, mais elle était absente : en fait il  reste une seule caissière , sur les 3 : c’est i croyable (je voulais écrire « incroyable », mon ordi a écrit « i croyable », et tout compte fait, je vais écrire « e-croyable » ) 🙂  c’est e-croyable de constater une fois de plus, encore et toujours qu’il y a pénurie de caissière, parce que l’une des 3 de Berlioux s’est cassé la papatte sur le verglas, qu’il y a toujours plein de chômage partout, mais qu’il n’y a pas de caissière remplaçante dans cette piscine, en tous cas pas assez , pour qu’on débauche une cabinière pour ce travail (pendant ce temps, la 2ème cabinière travaille pour 2 …) nul, non ? pur produit du productivisme et de la course à la « rentabilité » ,  comme ils disent … un monde fait de : d’un coté gens qui n’ont pas d’emplois et sont chichement rémunérés à ne rien faire et ne rien espérer, et de l’autre des gens qui sont pressurés comme des agrumes , pressurés jusqu’à l’os, et on sent même que le grand capital aimerait les user encore plus … jusqu’au moment ou une machine les remplacera … justement, parlons-en des machines : le tourniquet de Berlioux est définitivement mort d’un coté … 🙂 je parle du tourniquet censé remplacer les caissières en partie … 🙂 

Mais la chose la plus sympathique qui me soit arrivée, ça a été de parler avec un excellent nageur , au moment où je quittais les lieux, moi sur la berge, et le nageur dans l’eau, et ce fut un petit moment de lumière : je ne sais pas ce qu’il me racontait, mais c’était trés intéressant, éclairant même … peut-être était-ce dû à sa manière de parler, trés calme , ou alors les choses qu’il évoquait … c’était vraiment un bon moment, dont je me rappelle ce matin 🙂

J’ai discuté aussi avec une habituée, et avec la petite étudiante surveillante de baignade : elle étudie l’économie pour devenir je ne sais plus trop quoi, quelque chose comme conseillère pour les pays en voie de développement, leur apprendre à gérer et organiser leurs ressources, leur développement … il y a des besoins en Afrique, par exemple…tu m’étonnes … (j’ai lu récemment un article qui exhortait la France à se montrer plus présente dans certaines contrées d’Afrique, parce que, parait-il, les chinois sont dans la place : je trouve excellent vraiment que les chinois aillent faire du bizness en Afrique : il faut bien sur les surveiller de près, comme dirait mon Cheval, mais l’efficacité chinoise ne peut que bénéficier à l’Afrique, même si les chinois ne se gêneront pas pour profiter au maximum de la situation : ce qu’il y a de bien avec les chinois, c’est que si tu les rappelle à l’ordre, ils comprennent très vite… personne qui soit plus pragmatique qu’un chinois faisant du commerce … 🙂 ils sont comme les américains, en fait, et moi je m’entends bien avec des gens comme ça , pas de fioritures … 🙂  la jeune fille étudiante m’a dit aussi que surveillant de baignade, c’était idéal pour un étudiant, pour se faire des sous, pour ses études, qu’on en demandait partout : il suffit de passer un petit diplôme, et ensuite, tu trouves immédiatement du travail, pas trop mal payé ..;tous les étudiants devraient faire cela, me dit-elle … 🙂 voilà donc une bonne nouvelle 🙂 elle a l’air super efficace , en tous cas : cela fait plusieurs fois que je la vois, elle est en remplacement, et elle augure des emplois du futur : elle remplace les titulaires de CDI qui ne sont plus embauchés dans les piscines : les emplois à vie n’existent plus : on remplace par des intérimaires, des gens payés à la vacation, etc … c’est partout comme cela, maintenant … c’est la tendance … 🙂 à Berlioux, il y a en tout et pour tout, 5 MNS attitrés, en CDI, 3 hommes et 2 dames , et tous les autres sont des intérimaires … 🙂 c’est comme cela que j’ai vu , l’autre jour, un excellent nageur que je connais, qui est maintenant embauché à la ville de Paris comme MNS (un gros CDI, par contre, il y a encore des organismes qui embauchent avec avantages et sécurité de l’emploi), et qui fait des remplacements ici et là, pour gagner plus : c’est un excellent nageur, il faisait partie de mon ancien club…

je pense que le monde, notre monde à nous européens, devrait être partagé en 2  options  d’organisation du travail : d’un coté des petits emplois partagés, et protégés, accessibles à tout le monde , gagnant peu mais pour des horaires réduits, pour ceux qui ont besoin, ou qui se contentent de peu, et le reste, un secteur ultra dynamique, concurrentiel, sauvage, où l’on pourrait travailler beaucoup et gager beaucoup, et où rien ne serait protégé…  la réconciliation de 2 mondes parallèles …pourquoi personne ne veut-il enviager ce système ? tant qu’on ne m’aura pas dit pourquoi cela pourrait ne pas être envisageable, je continuerai à suggérer ça … 🙂  rien à faire …je pense que c’est dans cette voie qu’il faut aller …mon idée est embryonnaire, à d’autres de la développer , mais je suis sure que c’est la meilleure idée du monde … parce qu’il n’y a pas de raison de ne pas faire ce qu’il y a de mieux pour les gens …et que parmi les gens il y a ceux qui se satisferont toujours d’un petit emploi protégé, soit à vie, soit pendant une période le temps de développer leur initiative propre,  et ceux qui préféreront prendre des risques , ou alors qui auront des idées, et qui voudront risquer l’aventure, développer leur entreprise, ou bosser comme des fous pour un patron, et gagner beaucoup, ou essayer… pourquoi ne pas offrir un système permettant de concilier les 2 tendances ? 

Faire cohabiter un système étatique partiel et un autre de liberté totale , concurrentiel … pas TOUT concurrentiel, comme ils le font maintenant, qui va jeter, qui jette,  des millions de gens dans la précarité, et pas non plus TOUT étatique, le communisme ancienne manière , horrible…non, des emplois partagés et payés au smic ou un peu plus pour peu d »heures de travail, et pas de chômeurs, en renationalisant, à l’échelle de l’Europe , certains secteurs, transport, rail, communications, santé, enseignement, et les secteurs traditionnels des administrations d’état, etc… et le reste complètement libéralisé … 

See you, folks … 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation