De Paris en piscine Le blog de Papillonista

3 jours

Ils s’y mettent tous, tous les vieux crétins yéyés, qu’on aimait pourtant bien pour certains (J.J. Debout par exemple) : Sylvie va t’en, Jacques du Tronc, tout le monde : on ne déshérite pas ses enfants ! de quoi j’ me mêle ? c’était leur copain, Johnny, et c’était sa volonté, je pense qu’il n’en était pas arrivé à un point où il ne savait pas ce qu’il faisait … Comment qu’ils respectent ses volontés, tous les faux copains … 🙂

Que les fils et filles de famille héritent, et tout est  pour le mieux dans le meilleur des mondes … tout pour ma chair et mon sang, rien pour les autres, et haro sur les chercheuses d’or qui sont des pièces rapportées…  « on ne déshérite pas ses enfants », dit le show-business : mais les 2 petites filles adoptées sont aussi les enfants de Johnny Hallyday, non ? , et elles ne sont pas déshéritées, puisque c’est leur mère qui hérite …

Que des vieux fromages rassis, ces anciens yéyés qui se sont fait un max et ressemblant à des vieux croûtons sertis dans une huile rancie …

Heureusement que Françoise Hardy n’a rien dit, j’aurais été déçue qu’elle emboite le pas à ces casseroles … 🙂  

Une chanson de Jean Jacques Debout que j’aimais bien:

 

On écoutait sur la plage, les orchestres de la mer

Et j’embrassais ton visage , pour en enlever le sel

Mais les tambours de l’orage, vinrent battre le rappel

Vite on a quitté la plage , et couru jusqu’à l’hôtel

 

L’été, l’été, c’est-y pas la saison des vacances 

l’été, l’été, c’est-y pas la saison d’aimer

 

on est entré dans ma chambre, pour attendre le beau temps

Dieu qu’on était bien ensemble, la peau brune et les draps blancs

On a fait le tour du monde, sans jamais quitter le ciel

Après tout les jeux de l’ombre, valent bien ceux du soleil

 

l’été, l’été… etc…

 

Quand la terre vint sur terre, après l’amour et la pluie,

Un oiseau sur la fenêtre , a regardé notre lit

On a regagné la plage, et sur le sable mouillé,

j’ai compris que cet orage, jamais je ne l’oublierai

 

L’été, l’été … etc…

 

Voilà, c’est le Jean Jacques Debout qu’on aimait bien… il vaudrait mieux qu’il laisse la succession de Johnny tranquille … 🙂

A  PART  CA … 🙂

Avant hier à la piscine des Halles : un jeune mec qui nageait trés vite et trés mal, en déplaçant plusieurs M3 d’eau à chaque mouvement … 🙂 je lui ai dit qu’il gagnerait en vitesse (puisque c’était ça qui l’intéressait, visiblement) s’il nageait plus souplement : il dépensait beaucoup d’énergie … Il m’a dit que c’était son habitude … 🙂 🙂

Hier, peu de monde, trés agréable, j’ai glissé tranquillement dans l’eau, j’avais, comme dit le journal « L’équipe », des sensations … des sensations incroyables et l’impression d’aller vite … 🙂 je m’échine (c’est le cas de le dire) à nager aussi bien que je peux techniquement … j’applique 3 ou 4 conseils qu’on a pu me donner, je suis tout le temps en train de me perfectionner …hier, j’allais plus vite que la plupart des gars dans le couloir, et, pour certains, aussi vite, mais je m’arrêtais moins … 🙂

J’ai vu la jeune fille myopathe : elle a maintenant plus de 30 ans, et elle a toujours l’air d’en avoir 18 … Non, je ne rêve pas, elle nage beaucoup plus vigoureusement; dans sa prison de chair, elle est comme un commandant de bord dont les outils ne répondent plus … mais là, elle a l’air de se rebeller, ses mouvements pourraient presque faire penser à ceux d’un nageur … quand je la voyais, au début, elle flottait comme un nénuphar, au gré du courant …là, ce n’est plus du tout la même chose … elle nage… je lui avais dit une fois(il y a au moins 3 ans)  qu’elle devrait essayer de faire comme les nageurs : expirer dans l’eau, c’est à dire forcer l’expiration…et après vient l’inspiration(hors de l’eau, naturellement)..;eh bien j’ai eu l’impression que maintenant elle le faisait …avant, il me semblait qu’elle pouvait avoir tout le visage dans l’eau, il ne se passait rien … 🙁 c’est trés important, parce que la myopathie atteint avant tout les poumons, les muscles des poumons s’atrophient … donc elle est toujours là, elle arrive toujours sur sa chaise roulante, poussée par une aide, jamais la même…elle s’appelle en partie comme moi, elle habite à coté de chez moi, et elle va l’été dans le même coin que moi …ça aurait pu être moi, dans cette prison de chair … 🙂 je ne sais pas si j’aurais supporté ça de cette façon … 🙂

La machine à essorer les maillots a perdu un morceau du tuyau qui évacue l’eau : on a vu le bout dans le baquet en dessous : c’est un méchant bout de tuyau en plastique (environ 4cm/diam) fabriqué en Chine et il s’est cassé tout net … 🙂  il parait qu’il n’y a personne pour le réparer …je leur aurais bien réparé, tiens, tant que j’y suis … 🙂 voilà comment faire : il faut renverser l’appareil, après l’avoir débranché, le mettre tête /cul : ensuite on démonte l’endroit où le tuyau prend naissance , il doit y avoir quelques vis à dévisser, il doit rester un morceau du tuyau , on remplace par un autre morceau plus long qu’on aura acheté chez Le Roy Merlin du Beau Bourg (c’est trés basique) , et voilà…ben, pour faire ça, ils vont faire appel à une société extérieure, j’ai appris …le temps où la maintenance était effectuée par un ouvrier qui restait sur place est révolu …maintenant les gens viennent d’un ailleurs parfois assez lointain… ce qui explique les longues périodes entre 2 machine en panne et réparée … 🙂

L’une des caissières s’étant cassé la jambe sur le verglas, il n’y a plus que 2 caissières, et l’une d’elles s’en va en vacances cette semaine …comment vont-ils faire ? actuellement, ce sont le directeur, le chef de bassin, ou d’autres du staff qui remplacent à la caisse … Parce que, parait-il, ils ne trouvent pas de caissiers remplaçants … incroyable, non ? incroyable, mais vrai … les gens ne sont pas intéressés … d’abord parce qu’il s’agit de remplacements ponctuels, et que travailler quelques jours va leur faire perdre une partie de leurs allocations … ensuite parce que le travail ne leur plait pas : ils n’aiment pas :   ….  travailler en sous-sol…ou alors travailler en soirée…ou alors travailler le week end … etc … il parait que certains disent ok, et puis le lendemain, ils appellent « finalement je ne vais pas venir, j’ai changé d’avis » …trés bien : moi non plus, peut être , je n’aurais pas voulu travailler ainsi… mais là où ça ne va pas, c’est que ce sont mes impôts qui financent les gens qui font la fine bouche … personnellement, j’ai pris des petits travails pas trés bien payés, (en horaires partiels, cependant) pour pouvoir gagner quelques sous supplémentaires et ainsi financer mon propre travail quand ça ne me rapportait pas assez … alors maintenant j’en ai marre de payer des impôts (et des charges sociales et autres remboursements de dettes) pour financer les RSA et aides diverses des gens qui préfèrent les percevoir plutôt que de prendre n’importe quel boulot . Je ne plaisante pas : je ne veux pas financer, si peu que ce soit,  des gens qui refusent de prendre des petits boulots. Moi qui n’ai jamais rien perçu comme allocations , et qui me suis toujours débrouillée toute seule, moi qui bosse sans arrêt, y compris le dimanche  (quand je ne suis pas à la piscine, hihi, et encore je vais à la piscine pour bosser mieux)  . 

Que mes impôts financent les cas sociaux, les vrais déshérités, les gens qui ont vraiment quelque chose qui cloche, les handicapés, et les gens à la rue, plus les services publics vraiment utiles, oui, mille fois … mais pas les autres trucs …que le travail soit partagé … on a une caisse dans une piscine qui ne veut pas se passer de faire des bénéfices, parce que c’est une concession de la ville de Paris : on a 3 caissières, qui n’arrêtent pas : l’une d’entre elles souffre vraiment des cadences, les deux autres aussi sont pressurées …quand une s’en va en vacances, ou bien a un problème comme actuellement, arrêt de travail, ça devient un enfer pour les autres, avec obligation d’heures supplémentaires pour tout le staff : à coté de cela, vous ne trouvez personne pour faire des remplacements …les gens ne veulent pas faire un petit travail (il n’y a que les pauvres gens qui viennent d’arriver, qui ne sont pas ou trés peu indemnisés, ou qui viennent de pays étrangers qui acceptent de faire ce genre de boulot… et là, caissière, il faut quand même savoir maitriser l’ordinateur, alors ce n’est pas tout de suite possible pour eux…  … c’est dingue, tout ça … 🙂 … c’est vrai que les petits boulots, beaucoup de gens  n’en veulent pas … c’est comme ça … Alors, que le travail soit partagé … il n’y a aucune raison pour que quelqu’un éprouve une vraie souffrance en travaillant (je pense à quelqu’un qui a le dos cassé, une dégénérescence des disques , à force de rester assis,  et l’humeur sombre, avec des insomnies quand elle doit se lever tôt pour aller bosser, et ce 38 heures par semaine, quoi qu’il advienne) et paie des impôts pour qu’un autre refuse du travail parce que c’est plus intéressant, ou équivalent , de percevoir des aides … partage du travail, voilà, je suis sure qu’on peut y arriver, au moins dans les petits boulots…les aides devraient financer le coût du travail de la personne supplémentaire … qu’est-ce qu’ILS attendent, pour élaborer un truc ? 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation