De Paris en piscine Le blog de Papillonista

la trilogie des 3 amis, samedi, dimanche, lundi

 je ne sais pas de qui est cette photo, que l’auteur me pardonne …il semble que ce soit des sculptures de taureaux  ou de vaches … 🙂

un galet, un peu de ferraille oxydée … 🙂

Du coup, je crois que c’est un sculpteur africain … mais pas sure … et je ne sais pas où j’ai pêché ça …peut être que c’est cela, internet : au bout d’un moment, tout se mélange et fait comme un grand cri qui part vers on ne sait quoi (vers Mars, hinc hinc … ), et personne n’y retrouve les siens … tout est à tout le monde, comme matériau de base à façonner … 🙂 

 

Les embouteillages parisiens deviennent un vrai handicap pour tout le monde : les automobilistes n’ont pas cédé , et la Mère non plus…Le résultat, c’est que je me bouche le nez pour passer les grandes artères… Le bordel est repoussé jusque très loin, le 9ème, le 10ème, et il recommence dans le 18ème, le 19ème … 🙂  quand il fait beau, il y a du monde sur les quais bas (moins qu’en haut cependant), et la Mairie, pour inciter à trouver tout ça intéressant, a planté de grands carrés d’herbe bien verte à coté du bitume … 🙂 la ville est divisée en 2 : ceux qui ont le temps de buller, et ceux qui n’ont que le temps de bosser pour gratter de quoi payer les trucs fixes : ces derniers sont ils plus nombreux que les zoizifs ? Kissait ? en vérité, les banlieusards qui vienne turbiner à Paris sont les plus mal lotis, la Mère les dédaigne, et ils passent de plus en plus de temps dans la soupe au gasoil et à l’essence … J’attendais un artisan, vendredi, vers 19/20h, et on pensait que ça allait circuler correctement …Pas du tout, plus d’une heure pour aller d’une porte au centre nord ouest de Paris …

Le monde des piscines, quant à lui, est un monde à part : il n’y a aucun salut à attendre dans cette ville, fin juin/début juillet : c’est tellement mal ficelé (par un fonctionnaire qui n’en a rien à faire), les ouvertures, qu’on ne pouvait nager nulle part dimanche, à moins de se taper une des rares piscines de quartier ouverte, et de toutes façons,  trop de monde : de plus, ils ont instauré un nouveau truc que personnellement je trouve complètement c…, et apparemment pas mal de gens, dont des maitres nageurs , pensent la même chose : 2 heures sont réservées le dimanche matin, gna gna, aux « familles »… interdiction de nager, de mettre des lignes , non, on est censé jouer avec les gosses … Les piscines où les parents venaient jouer et se relayaient pour pouvoir, eux, nager, se sont converties, sur ordre de la mairie … c’était plutôt mieux de faire cohabiter tout le monde, mais non … il faut toujours qu’ils changent des trucs , sans même avoir étudié vraiment la question … il y a de toutes façons plein d’espace dans les piscines de la ville pour les gosses,  on peut même dire que la majorité du temps d’ouverture est en faveur des gosses… les nageurs sont sacrifiés … avec les entraînements des clubs de jeunes gens, là, c’est encore le nageur dit « du public  » qui est laissé pour compte …

Bon, je sais, je ne serai jamais contente de ce que fait cette ville, tant que la Mère sera à sa tête … et je persiste et signe : c’était beaucoup mieux sous Chirac et Tibéri … 🙂  on g… pas mal, sous Chichi et Tibère, surtout parce qu’on ne faisait pas partie du système clientélisme, mais au moins, le truc était géré sans fioritures, et les comptes étaient sains … là, c’est carrément n’importe quoi, et c’est grave …Non seulement les finances sont en train de rendre l’âme (je considère que la questions des finances est l’épine dorsale de TOUT, même de la poésie … 🙂 …) , mais on marche souvent sur la tête : qu’est-ce que j’ai vu, ces jours-ci ? au hasard : des poubelles de rue (en plastique transparent), absentes, ne restaient que les arceaux en fer, avec une inscription : « ces poubelles ont été enlevées pour que les rats ne puissent pas y accéder, veuillez trouver une poubelle plus loin pour jeter vos ordures … » je n’ai pas noté le texte exact … sur plusieurs dizaines de mètres, ah oui, c’était sur le Sébastopol … et ça longeait un petit jardin, celui qui est du coté de la Tour Saint Jacques … je m’interroge sur le bien-fondé de cette mesure : certes les rats se fournissent dans les poubelles, je les ai vus, en grappes, partir à l’assaut .Mais supprimer la poubelle n’est-il pas stupide ? ne vaut-il pas mieux supprimer le rat ?  🙂 j’entends les amoureux des animaux hurler … 🙂  de toutes façons, les gens jettent de la nourriture partout, y compris sur les trottoirs, donc … non, moi je proposerais plutôt un arsenal de mesures : primo, changer les poubelles de rue plus souvent : par exemple, les week ends, ça déborde, parce que personne n’enlève les ordures … déjà, pour commencer, intensifier le ramassage …ensuite, remplacer par des poubelles rigides : avec un couvercle que les rats ne pourront pas soulever …je sais bien que les anciennes poubelles étaient comme ça, et que, par peur des bombes , on a mis à la place ces sacs en plastique que les rats adorent …en même temps, réfléchissez : une bombe dans une poubelle, et une grappe de rats qui se fait sauter ..hihi … plaisant pour l’esprit, non ? affreux Jojo ? bon … 🙂 non, peut être des poubelles rigides, avec un couvercle, mais transparentes, comme ça on peut voir s’il y a un engin dangereux dedans …  non ? bon, alors, on lance un concours pour la poubelle parisienne de demain : elle devra être inaccessible aux rats, mais accessible aux clochards, et ne projetant rien de coupant en cas de bombe posée à l’intérieur … 🙂 🙂 une autre idée : un tube rejoignant une poubelle enterrée sous le trottoir … 🙂 bof …

Piscine de Boulogne, alors, dimanche, où on ne pouvait nager nulle part …grand voyage en métro pour rejoindre ce paradis des beaux quartiers, qui est, le dimanche soir OUVERT JUSQU’A  21 H ! ! ! 

Cro cro bon !  🙂  paisible ville de Boulogne …une rue s’appelle rue Marcel Dassault … 🙂 paisible Marcel Dassault … quoi ? qu’est-ce que j’ai dit ? 🙂   Marcel Dassault était l’alpha et l’oméga du paisible allant jusqu’au non-paisible : une existence heureuse, avec plein de sous et des grands arbres  dans les beaux quartiers paisibles,  et marchand d’armes, avec les avions de combat et les bombes au bout … 😉  la France est marchand d’armes, et de cela, de gens comme Dassault, venait beaucoup notre prospérité …  je ne sais pas trop ce qu’il faut en penser …  🙂  

de plus, près de la piscine de Boulogne, le dimanche, un marchand de fruits et légumes ouvert à proximité, avec des prix défiant toute concurrence : le kilo de cerises à 3 eu et quelques, alors qu’à Paris, si tu en trouves à 6eu, tu t’évanouis de bonheur … 🙂 des tomates à 1,50 le kg, plein de trucs comme ça … la piscine, un bonheur …bien propre, avec plein de bassins, dehors, dedans, et des jets d’eau qui te massent les épaules … 

J’étais quasiment seule dans mon couloir, j’ai nagé tant que je voulais, en faisant tous les virages, et puis des longueurs avec  plaquettes, car elles sont permises … 🙂

Retour en marchant jusqu’à la porte de Saint Cloud … 🙂 ensuite un petit bout de marche aussi du coté de l’église d’Auteuil, j’adore l’ouest, les quartiers aérés, j’adore ce quartier , tranquille, et excentré … avec des petites maisons et la Seine à proximité …Le village d’Auteuil, voilà … 🙂 j’étais pressée, alors j’ai pris le métro, qui m’a menée droit chez moi … 🙂

Pas mal de stations à se taper, dans le métro, depuis le village d’Auteuil, et rien à lire (à noter qu’à l’aller, il y avait plus de gens , du coté des beaux quartiers, qui lisaient des livres (des livres !) dans le métro que de gens qui papotaient avec leur portable … j’ai repris espérance en l’humanité … 🙂

Des beaux quartiers viendra le salut !  🙂 

C’est alors que je me suis rappelée avoir ramassé un peu plus tôt un petit livre, vraiment petit petit, moins de 10 cms de coté, et pas épais du tout : une nouvelle de Colette ! Colette ? Colette ! pas mal de temps que je n’avais rien lu de Colette, alors je me suis plongée dedans(je ne l’ai pas fini, je le garde, c’est le bouquin idéal à transporter) : Colette arrive vers les années (je date ça à 1938, à peu près) chez une dame qui habite un petit appartement dans un quartier de Paris, pour apporter un de ses manuscrits à dactylographier, sa secrétaire l’ayant quittée pour se marier …et, au fil de la visite, Colette s’aperçoit qu’elle a elle même habité cet appartement(les maisons en face dans  la rue ont été détruites, elle n’a pas reconnu l’endroit tout d’abord)(je date ça vers 1900) … voilà comment ça commence … le style est étonnant, un peu précieux, avec plein de mots que je n’avais jamais vu de ma vie, et une description qui restitue bien l’époque (on se dit, ah , tiens, c’était comme ça … juste avant la guerre …) mais c’est intéressant … on a tout bonnement envie de connaitre la suite … 🙂 ça a du charme …  je vous raconterai  🙂

Aujourd’hui, contemplant la liste de piscines ouvertes, j’ai un grand coup de blues : rien ! rien qui me convienne ! Baker, la seule accessible, est innageable … il y a bien Hébert, que j’adore …c’est un peu difficile d’y arriver, depuis chez moi (on commence à galérer à partir de la gare du Nord), mais on est bien récompensé quand on y est : Hébert est adorable ! et puis je voulais faire un tour du coté de la fameuse Halle Pajol, pour voir ce qui arrive aux filles, là-bas (y compris aux vieilles-filles) …  🙂 🙂 

mais Hébert est ouverte tout juste 1 heure, de 16h30 à 18h ! déshabillage compris ! c’est à dire que tu entres dans l’eau à 16h45, et tu en sors à 17h45 … 🙂 il faut arriver pile poil, et je n’ai pas pu … 🙂

Donc, je n’ai pas nagé, mais j’ai marché … 🙂 demain on verra …

Dans le merdier automobile du Châtelet, sur le pont , au coin du quai, j’ai vu un vieux gars qui se faisait des tonnes de tunes : il avait tout compris : il venait d’on ne sait où, et une grosse valise genre valise de l’exode, qui ignorait totalement ce qu’était une paire de roulettes et combien ça facilite la vie, était posée à coté de lui :  un énorme énorme chien au pelage sombre et mité était devant la rambarde du pont, dans la position du Sphinx près des Pyramides  d’Egypte : ce chien, un dogue genre danois,  et bavant un peu de son énorme mufle, secouait la tête en cadence, en haletant , exactement comme les chiens moulés qu’on place sur les plages arrières des voitures et qui ont la tête branlante … 🙂 

Le gars avait placé un grand chapeau de paille de forme cow boy sur le crâne du chien , et tous les gosses qui passaient, malgré une petite peur de cette grosse bête, voulaient se faire photographier à coté de l’animal … les parents mettaient des sous dans la sébile, le gars attirait l’enfant près du dogue, et le papa mitraillait avec son appareil … première fois que je vois une attraction de rue comme ça …Une excellente idée…les gens se fichent totalement des mendiants… mais dès qu’il y a un chien, alors là, c’est la ruée … hélas, je ne fais pas exception : le chien m’intéresse plus que le gars, c’est totalement malheureux … je me bats contre ça , mais c’est difficile … il y avait un gars, toujours le même, d’ailleurs, devant la porte de l’officine à Jussieu, où je fais des photocopies …Aujourd’hui, je me suis dit que la place ne devait pas être si mauvaise, car il est toujours là … je suis restée un bon quart d’heure à attendre l’ouverture de ce magasin, et pendant ce temps, j’ai noté que pas une seule personne n’a refilé une pièce à ce monsieur …le fait est qu’il n’a pas l’air engageant … 🙂  devant Notre Dame, la foule habituelle des visiteurs de la cathédrale, qui faisaient la queue, dont beaucoup de touristes asiatiques … 2 petites vieilles de l’est, avec de tronches pas possibles, (on devrait les célébrer, pour avoir de têtes pareilles, petites comme des petites vieilles des contes), vêtues d’oripeaux incroyables, on se demande où elles trouvent des fripes pareilles, en train de tendre la main avec dextérité à la foule (les gens s’écartaient)  : j’ai un peu regardé pour voir si elles faisaient ou pas les poches des gens , en se glissant et en louvoyant dans la file … Là non plus, je n’ai vu personne leur donner une pièce … je ne sais pas pourquoi, je n’en avais pas envie non plus … rien à faire …par contre, dans le métro, hier, un gars qui passait en demandant , et quelque chose m’a touchée, en voyant les signes du malheur et de la pauvreté sur lui, une sorte de fatum humble, et je n’ai pas supporté …(un bref moment), alors je lui ai refilé une pièce qu’il a accueillie avec de chauds remerciements … 🙂 je me demande ce que ces gens-là peuvent retirer de la manche … 🙂 c’est une des choses les plus pénibles, à Paris, de voir non pas les mendiants professionnels, mais les gens qui crèvent et voudraient s’en sortir, mais n’y arrivent pas … Voilà que je viens de trouver quelque chose : je n’aime pas les mendiants professionnels (mais il  faut les respecter même si on n’a pas envie de leur donner quoi que ce soit, ils ont choisi leur propre destin), par contre, je voudrais vraiment qu’il existe des structures efficaces pour aider les gens qui crèvent alors qu’ils voudraient s’en sortir, trouver un logis, du boulot, une paix … je voudrais que toutes les c… de dépenses superflues de la  tarte qui est au sommet de la ville servent, au moins en partie, à relever les gens qui sont dans la misère et voudraient s’en sortir … les vrais, je veux dire, qui dorment dans la rue, ont perdu leur boulot et le peu de famille qu’ils avaient …je ne supporte pas cette misère … je me demande à quoi ça sert d’en être au 21ème siècle pour que ce soit comme ça …

Si on voulait, on pourrait : marre de ce gaspillage éhonté, et de l’emploi que les dirigeants font de nos impôts : moi, il m’importe beaucoup de ne pas voir crever les gens qui veulent s’en sortir …les autres, je m’en fiche … Il y avait quelqu’un que j’admirais beaucoup : un grand peintre, qui est mort il y a quelques mois … quand je me baladais avec lui, dans la rue, il donnait toujours toute sa monnaie à qui demandait … il suffisait qu’un gars demande, dans la rue, pour qu’il donne … quand on me demande une pièce, moi, je ne donne pas à chaque fois, mais à chaque fois je pense à mon ami … 🙂 je trouvais ça vraiment classe, de donner à tous les coups  … en plus, il refilait sa monnaie (il n’était pas riche du tout…) comme s’il était ravi qu’on lui demande …oui, ça, c’est extrêmement classe … 🙂   

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation