De Paris en piscine Le blog de Papillonista

la campagne présidentielle ne me rend pas heureuse

photo J. Mascolo 

Cliquez sur la photo pour voir un AUTHENTIQUE  paysage du pays des fées  🙂

J’entends les gosses qui défilent , ils  ont trouvé des slogans amusants et qui riment : Ni Macron, ni Patron, ni Le Pen, etc … il y aurait eu Fillon, ils auraient défilé pareil … 🙂 et si ça avait été Mélanchon, je ne sais pas … 🙂 une jeune étudiante disait « on nous impose Macron et le Pen… » la pauvre n’a pas encore compris que personne ne lui impose rien, c’est à elle de tracer sa route, éventuellement différente de ce qu’elle croit qu’on lui impose … c’est bizarre qu’ils n’aient pas, ceux qui manifestent, l’idée qu’ils doivent créer pour s’en sortir, au lieu de manifester , même s’ils sont minoritaires : on voyait des photos des antifas masqués en première ligne :bien différents des cailleras des banlieues. Là, ce sont plus ou moins les enfants de la bourgeoisie, ça se sent, à l’attitude, derrière les foulards noués devant le visage … 🙂  reste que la jeunesse, de tous temps, a manifesté dans cette tranche d’âge:ils se sentent cocus  d’entrée : ils ont raison, ils le sont, nous le sommes tous, mais leur volonté de contester des élections en principe démocratiques n’est pas pertinente  (hélas, nous n’avons pas autre chose que la démocratie…ce qui serait chouette serait d’avoir un roi ou un principe tombé du ciel (principé, en italien, signifie « prince » ), tout rôti, qui montrerait le chemin … mais justement, ça n’existe pas … on est tout seuls … 🙂 … ) : là où ils devraient  faire un peu d’analyse et se montrer sagaces, c’est en démontant les rouages de ce qui se passe en ce moment … les choses sont complexes, et pleines d’effets pervers, tout le temps …  ils n’ont pas assez d’expérience pour ça, et pas la volonté non plus de passer définitivement dans l’opposition, l’opposition à tout ce qui se passe, en se forgeant soi même quelque chose de démocratique intérieur, forcément fluctuant, mais intéressant —trouver sa voie, quoi, et ce qu’on veut faire pour avancer—ce qui implique de construire d’abord sa propre morale : ça prend du temps … à 17 ou 19 ans , on est plein d’illusions et d’à priori, le bien et le mal sont dans des camps bien différents …Ces gosses sont influencés par les manips diverses (tout est manip, inconscientes ou non), dans la presse, les médias, les mots d’ordre qui circulent, et l' »antifacisme », dont ils se font une idée complètement abstraite … 🙂 ils ne se rendent même pas compte qu’ils sont manipulés, et qu’ils ont peu de libre arbitre , mais bon … je les trouve assez c…, globalement, en tous cas ceux qui défilent, même s’il y en a de sympathiques (actuellement j’en ai un exemplaire là où je suis, étudiant, 20 ans, et complètement nul par certains cotés … beau garçon ténébreux, qui étudie un de ces nouveaux trucs auxquels je ne comprends même pas de quoi il s’agit …  absolument pas contestataire quand il le faudrait , j’ai eu l’occasion de le vérifier récemment … 🙂 incapable de changer une ampoule, à part ça … 🙂   et puis doté de pouvoirs, hihi : dès qu’il rentre dans une pièce, une ampoule claque !  😉

Les candidats qui s’insultent les uns les autres : Emmanuel Micro qui, depuis qu’il s’y voit réellement part dans des envolées bordées de nouilles bleues, roses et vertes pastel, qui font qu’on commence à le regarder bizarrement …   🙂 …  (il devrait se dire que s’il y est, c’est uniquement parce que 1°) les autres sont encore plus minables et 2°) les snipers dont on ignore encore la totalité des motivations ont fait du bon boulot et dégommé tout ce qui dépassait pour lui offrir un boulevard bordé d’Arditis, d’Attilas, de Lines Renaud,  de Com-Bandits, et de Chèvre-Me-Ment   🙂

Hier, j’ai constaté, je ne sais plus où, qu’ils(la nébuleuse du « ILS », les décideurs),  avaient aussi fait très fort : ils ont trouvé, sur un média, une journaliste commentatrice  qui était carrément le sosie de Mme La Peine : coiffée exactement pareil, mais avec la raie de l’autre coté, le même gonflant (je parle des cheveux … 🙂 …) , la même tête, rappelant vaguement le bull-dog brushing, avec les joues, le rouge à lèvres, le rimmel et tout … 🙂  mon Cheval contemplait ça d’un air halluciné , quant au Pou -de-droite, lui non plus n’en croyait pas ses yeux, tout en me rappelant qu’un jour ou l’autre, non seulement tout le monde  a son quart d’heure de célébrité, mais aussi que tout le monde rencontre son sosie … c’était d’autant plus étonnant  que la dame parlait pratiquement de la même façon catégorique que Mme La Peine, tout en prenant carrément la position inverse, c’est à dire la position dominante chez les journalistes … Vous avez déjà vu un journaliste être du coté de Mme La Peine ? même lorsqu’ils le sont , ils évitent de le dire frontalement, comme ça … 🙂 c’est VRAIMENT trop mal vu ! 🙂

En tous cas, cette campagne électorale décevante (sur le plan des candidats, on rigole maintenant, mais qu’est-ce qu’on va prendre dès le mois prochain ! ) surpasse absolument  n’importe quel spectacle actuel ! décevant, mais passionnant sur le plan de l’analyse des caractères (ceux de tout le monde, des candidats, des journalistes, des électeurs, des riches, des pauvres qui crèvent , de mon Cheval, du Pou de droite, de mon Mari, tout !) … quand même, L’autre jour, j’ai vu une foule qui écoutait Méchan-Long (il a des publics différents suivant les meetings…)on voyait des visages de pauvres, de gens qui ont du mal à joindre les 2 bouts, de gens de grande banlieue et de petites villes qui meurent, et ces gens avaient le visage tourné vers la parole de Meluche, et ça serrait le coeur, oui …Ca serrait le coeur … rien que pour le visage de ces gens, je voudrais savoir ce qu’il faut faire :franchement, je n’en ai aucune idée …

Dans les meetings, avant le premier tour, on voyait les publics de candidats, et c’était intéressant de sentir les différences … 🙂

C’est vraiment la France, ça, des publics différents,  et je voudrais vraiment que chacun puisse avoir une vie plus facile …je trouve que c’est bien qu’il ait des gens plus aisés que d’autres,ça a un coté rassurant…on se dit toujours qu’on peut y arriver soi-même … mais c’est bien aussi d’avoir un pays où personne ne meure de désespoir, où la misère ne soit pas crasse, où tout le monde ait de quoi vivre décemment, parce qu’il y a des garde-fous, et en premier lieu du travail, ce qui implique un certain partage …je crois que c’est vraiment ça, le but à atteindre : un travail pour tous ceux qui veulent, et une égalité des chances au départ …au départ …normalement,en France, il y a, (il y avait ?)—il faudra qu’il y ait ! — une égalité de chances au départ avec l’école…  c’est aussi pour ça que je ne peux pas les voir en peinture, les gens au pouvoir actuellement… Ils se sont acharnés à mettre l’école de la république à bas, ces salauds, alors que leurs propres gosses sont bien scolarisés et ont toutes les chances  … Mme Belle-qui-s’aime, par exemple, a toujours refusé de dire où elle avait mis ses enfants … vous allez voir que c’est dans une bonne école, peut être privée … Un lycée d’excellence … rien que pour ça, je voulais voir Fillon élu, parce qu’il avait promis de bastonner les gros empaffés de fonctionnaires inamovibles qui président aux destinées de l’école et des programmes, en appliquant leurs réformes,  entourloupes idéologiques, ces c.. -là… j’ai lu récemment un article d’un gars qui disait que l’orthographe et la grammaire français étaient les marqueurs d’une supériorité de classe insupportable…Ca me rend dingue…je pourrais les tuer … 🙁 

Je ne sais pas ce qui va sortir du chapeau de M. Micro…il a quand même l’air assez débile, tous comptes faits … bon, allez, vous pouvez lire et écouter Michel Onfray, il a une bonne analyse de la situation …

Pour me distraire , je suis allée au musée : un beau bâtiment avec des pièces de marbre partout, et une fontaine à l’entrée, avec de l’eau recyclée qui jaillit en gerbe au milieu d’un bassin rond … 🙂

Dans le hall désert,une grande statue en marbre , datant du 19ème siècle :il s’agissait d’un ensemble intitulé « LA FORCE BRUTALE ETOUFFANT LE GENIE » 🙂 ;-):-)   quel que soit le siècle, c’est toujours d’actualité, non ?  🙂 😉 🙂   sculpté en 1888 par un gars (inconnu de mon Cheval) qui était né en 1835 et mort en 1909 … non, je ne donne pas le nom … 🙂

Il y a un géant barbu bouclé , énorme et musclé, genre gladiateur romain,  avec un lien autour de la taillequi retient une peau d’ours qui lui couvre habilement les couilles et le petit oiseau … 🙂   on voit, dans son dos , la tête de l’ours qui pendouille, et les papattes de l’animal qui reviennent sur le devant et couvrent plus ou moins une partie des énormes pieds du géant (il a le pied grec). de ses énormes bras,il enserre le Génie pour l’étouffer : le Génie, qui a la tête renversée en arrière parce qu’il est en train de crever, est un beau gars dans la force de l’âge (dont on voit le petit oiseau recroquevillé comme chez les Amours ou le petit Eros ), bien musclé,mais plus petit que le Géant …  🙂 lui aussi le pied grec … 🙂 moi, j’ai le pied égyptien, hihi …  🙂  le Génie, couronné de lauriers comme César, a d’énormes ailes magnifiques, qui sont écrasées par le Géant et on voit des morceaux ici ou là …une lyre gît (il y a souvent une lyre dans les sculptures du 19ème) brisée, aux pieds du Géant …  🙂  magnifique statue de style pompier … 🙂  sur le socle, une inscription que je vous livre ,en alexandrins,bien sur :

« Si  l’aile de ton âme est puissante,  ouvre-la :

Lance vers l’idéal l’essor de ton génie !

Monte, espère et plus haut ! l’oeuvre est-elle finie ?

Plus haut ! la brute est là qui te guette, elle est là,

Celle qui ne veut pas qu’on rêve et qui t’envie.

Signé :E. Haraucourt …même le nom du « poète » à l’origine de l’inscription vaut 10 !  ça m’a rappelé un gros  album qui était chez ma reum :le journal « Fémina » relié …  en noir et blanc, ou alors imprimé avec des encres violettes :c’était le journal de mode de la fin du 19ème et des années 1900 …  🙂 il y a avait toujours des gars qui écrivaient des trucs dans le style pompier, au milieu des photos des élégantes avec des faux culs sous la robe, qui faisaient  des courses à la Samaritaine ou au bazar de l’Hotelde ville … les belles années du début du siècle … 🙂 il y avait des reportages sur Sarah Bernhardt, sur des comtesses ou des princesses, des ouvrages de mode , des plumes, des étoles … 🙂

On appelait les contributeurs « monsieur Haraucourt », etc … lesfemmes du monde étaient appelées du nom de leur mari :Mme la duchesse Henri de Jouvenel (je raconte n’importe quoi …)les belles  années, juste avant la boucherie de la guerre … le début du monde moderne …

Après ça, et les collections de peinture, je file à la piscine :il y avait un entrainement des petits, qui prenait 2 couloirs, et manque de pot,le soleil était revenu, et il s’était remis à faire beau,malgré le vent glacé, il y avait trop de monde, serré dans un couloir ,avec un seul gars qui nageait passablement, mais sa tête ne me plaisait pas,alors j’ai fait comme s’il n’existait pas (les gens se connaissent tous et discutent les uns avec les autres entre 2 longueurs ) … 🙂 

petite piscine, avant le retour à Berlioux, mais c’était bien quand même ..;beaucoup de plaisir … 🙂

Ah !  et j’ai vu un truc étonnant :un bébé dans une poussette —qui ne parlait pas encore, vraiment petit, peut-être un an ou un an et demi—qui avait un iphone dans les mains et qui envoyait un SMS pendant que sa reum  discutait avec quelqu’un ! ! ! !   il ne faisait pas que tripoter l’objet commefont lesenfants, non, il envoyait un SMS avec dextérité !  si je sais à qui ? nooon … j’ai pas osé lui demander, de toutes façons il ne parlait pas encore ! quant à sa reum, j’ai pas osé non plus, si ça se trouve,elle m’aurait regardé d’un air supérieur, mère d’un génie pareil, elle ne doit plus se sentir ! 🙂 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation