De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Mardi, mercredi, janvier, deux mille dix sept

Pour rêver à l’été en Grèce   photo Jean Mascolo

Hier et aujourd’hui sous le soleil factice des sous-sols de la piscine des Halles, Paris, centre, l’un des endroits où se commettent le plus d’agressions en Île de France ! ah bon ! c’est une statistique que j’ai vue aujourd’hui, à mon grand étonnement…le 1er arrondissement de Paris rivalise avec le neuf-trois ! et avec la partie ouest du neuf-cinq ! qui l’eût cru ?

En tous cas, rien de stressant sur le trajet Pont Neuf/ascenseur/piscine, (à part la circulation cauchemardesque) sinon qu’au retour, je me suis vautrée sur le sol cabossé de la partie du jardin qui est plus ou moins en travaux … Je regardais la lune qui pointait, tiens, c’est le premier quartier,me fait mon Cheval en levant ses longs cils d’équidé, et bien sur, par terre, toutes sortes de trucs qui dépassent, et je me suis pris le pied dedans … ce soir j’ai une côte douloureuse (mais pas au point de m’empêcher de nager, hank hank pour ceux qui veulent me voir disparaître ) … 🙂 🙂

Hier, piscine tranquille, un peu de monde au début, 3 ou 4 nageurs, et ensuite 2 dans le couloir …Vous ai-je dit que la moitié du tourniquet d’entrée était nase depuis la réouverture ? (le tourniquet, l’appareil PRESQUE VIVANT qui couine dès qu’on lui dit un truc qui ne lui plait pas …Le tourniquet aime les gens qui pensent droit, introduisent les cartes droit, les récupèrent droit et vite, mais pas trop vite, pas tout de suite , ah ah … sachez me caresser, ah ah , 🙂 le tourniquet est un con , voilà !

On en vient maintenant à se demander si les plantes souffrent quand on les arrache (on vient juste de constater, après études scientifiques —oui, ça me plait que mes impôts servent à cela, non, je ne plaisante pas— 🙂 que les marronniers, ou les ormes, plutôt, rectifie mon Cheval, dorment la nuit ! les arbres dorment la nuit … Par contre, ils ne ronflent pas ! ah, ça, j’en suis sure ! mais fatalement, les délester d’une feuille ou deux doit les attrister, si ce n’est leur faire mal ;;;  😀 😀 oui, je voulais dire que maintenant, il est temps , pour ceux qui sont végétaliens, de se poser la question « doit on ou pas faire souffrir les plantes en les mangeant ? —le problème étant qu’on devra, si on renonce aussi aux plantes, en venir à la cuisine moléculaire, ou mieux, à la cuisine chimique, ILS sont en train d’inventer ça, et ça nourrira les milliards d’individus qui vont se pointer dans les années qui viennent … Non, je ne suis pas pessimiste … 🙂 je vois ce qui se passe : il y en a bien 3 milliards qui en détruiront 3 autres milliards …  🙂 ça fera de la place … tout ce qu’on a  à faire, c’est à continuer à porter la religion au pinacle …Si, si , je vous jure … juste se persuader qu’on ne peut pas vivre sans une religion aussi rigide qu’un corset … 🙂

D’un autre coté, du coté des timides amoureux de la paix et de la nature, des pacifistes dans les nuages, de tous ceux qui sont dans les « clouds » et qui traversent dans les clous, tous ceux pour qui la vie vaut bien un clou, on voit aussi arriver le moment de comprendre  que les objets soi disant inanimés, les robots fabriqués de métal, les sculptures de pierre, etc… souffrent comme tout le monde …:-) , et que leur souffrance doit être prise en compte au même titre que celle des êtres animés … 🙂 

Je suggère que , pour résoudre les grandes crises qui secouent le monde moderne, génératrices de guerres où c’est du vrai sang qui coule, l’ONU pose la question « doit-on torturer la matière inerte ? »

Vous imaginez la tête des participants du grand salon de l’innovation technologique, à Las Vegas?

Et encore plus celle des combattants du Far-Est syro/irakien, qui ne désirent rien tant que de la publicité … Comment, l’ONU ne se préoccupe pas de nous ? (le seul point « tendre » de ces gars-là, c’est le connectif, la publicité par le connectif … Tout le monde a noté qu’ils laissent volontiers leurs carte d’identité et leurs empreintes, voire leurs photos en pied,  sur les lieux de leurs méfaits … ces gars-là n’existeraient pas sans la mondialisation et la diffusion mondiale des infos 24h/24 …Par exemple, pas d’attentats en Corée du Nord ! ça ne les intéresse pas … 

De toutes façons, ça commence à devenir pesant, ces trucs informatiques , connectés et intelligents partout …A commencer par le fait que je viens, pour la millième fois, de voir apparaitre un spam à propos d’achat de cartouches d’encre à prix sacrifié, alors que j’ai appuyé au moins mille fois sur le bouton de déconnexion de ce produit …je passe plusieurs minutes DE MA VIE tous les matins à me « desinscrire »de ces saletés …Voilà de quoi devraient se préoccuper les gouvernements …il parait que les big data sont de plus en plus énormes, le stockage va de plus en plus vite, est de plus en plus concentré, mais augmente exponentiellement … Qui a mesuré le degré de souffrance qu’exprime le gros big data exilé dans les régions froides ? il parait (il faut que je retrouve l’article, les articles, car il commence à y en avoir pas mal) il parait que le plus petit mail utilise beaucoup plus d’énergie qu’une simple lettre, transport compris … devrait-on commencer à réfléchir à de futures déconnexions ?  😉  de même qu’on réfléchit à une « décroissance » ?  en France, on est en train de faire une loi pour permettre aux employés de se déconnecter de leurs mails professionnels quand ils sont chez eux après le travail …Ca a assis mon Cheval sur son gros séant poilu ! il a 3 trains de retard ! n’imaginait pas que l’employé qui rentre at home est censé traiter encore ses mails ! il pensait que la déconnexion allait de soi, était acquise ! 🙂

Heureusement, il reste un peu d’humanité à la piscine des Halles, comme une tasse de thé parfumé quotidienne : les gens qu’on connait, qu’on voit tous les jours, qui sont heureux et se contentent de peu en trimant, et malgré l’acharnement de leurs chefs  à vouloir les ramener en cheptel subordonné … 🙂 Voilà ce qui est nouveau, qui vient de sortir : j’ai constaté que tous les employés avaient avec eux une sorte de talkie-walkie ouvert en permanence : la direction peut les appeler n’importe quand …ne me dites pas que c’est à cause des éventuels attentats : en tous cas, les employés doivent se tenir prêts à la seconde, au garde à vous, presque … j’ai remarqué que les cabinières sont maintenant parquées dans un minuscule local à l’entrée des vestiaires, où elles peuvent à peine se tenir à deux, et où on ne peut pas être debout (l’une est assise sur un bidon de produits)… A part les moments où elles nettoient…En plus des caméras qui sont partout…   😮 😮 Je n’ai pas osé leur en parler, ni leur demander pourquoi elles ne sont plus assises dans le vestiaire qui leur était dédié, où il y a leurs casiers, et un grand banc, où elles peuvent quand même aller et venir, être  debout … Et où elles voient aussi bien ce qui se passe que du réduit …(et même mieux parce qu’elles ont la vue directe sur les cabines et les casiers )…  😮 😮  Je me demande si c’est une trouvaille du directeur, ces trucs , et à quoi ça sert… à part leur faire sentir qu’elles ne sont que du bétail aux ordres, explication toute personnelle, mais ne la retenez pas, je vous en prie, car ce n’est certainement pas la politique du grand groupe qui les emploie, auquel la Ville de Paris a vendu, pour ainsi dire,  l’équipement…  😮 😮 Au grand groupe qui a des ramifications mondiales, (en tous cas européennes), le soin de faire un maximum d’argent (mais aux impôts des parisiens d’entretenir la piscine), et tout le monde sait bien qu’on ne fait un max de sous qu’en montrant bien les dents aux employés, les dents , et où se trouve leur place … Employés qui ne font jamais grève, par ailleurs, parce que sur un siège éjectable… 😮 😮

Maman, dis-moi, n’y aurait-il pas un moyen terme entre les dictats parfois , souvent, insupportables d’un bon système capitaliste bien performant  qui vise à essorer les employés, —  et les rentes de situations (énervantes vues de l’extérieur) de certains fonctionnaires assis, du haut jusqu’en bas,  irrémédiablement assis, qui peuvent faire ce qu’ils veulent (ne rien faire s’ils le veulent—attention je ne parle pas des enseignants —), et qu’on ne peut jamais mettre à la porte, qui gagnent plein de sous, des primes, des 15èmes mois et des bonus, et des retraites , et des et cétera … N’y a-t-il pas un moyen terme à trouver ? les unes et les autres situations sont obsolètes … inventer d’autres moyens de gérer le travail … Ca pourrait se faire tout seul si les gens avaient individuellement le sens de la mesure, et c’est certainement le cas dans pas mal d’endroits…malheureusement, dans plein d’autres, ça ne va pas …on a un bon exemple avec les piscines de Paris, au niveau des « petits emplois » de cabiniers, caissiers, etc … les municipales , avec un statut bien protégé, bien rigide, toujours plus d’avantages —le jeu, c’est pour les employés d’en obtenir le plus possible, et pour les chefs de faire ch…les employés le plus possible, mais ils sont limités par le droit de grève des personnels ( et on a parfois envie de mettre des claques à certains personnels protégés , contemplant, goguenards, tout en lisant le journal, l’usager qui patauge dans de la boue …ou répondant aux demandes avec un ton qui te fait sentir que tu déranges …  🙂  et, à l’autre bout du système,  les piscine externalisées, où les gens sont payés a-minima et essorés : Berlioux, où on n’embauche plus un seul MNS titulaire, apparemment : que des précaires payés avec un système particulier qui a ceci d’intéressant pour le grand groupe qui gère la piscine, que ce sont les impôts des parisiens, donc la ville, qui les paie…Alors que le MNS titulaire est payé par le grand groupe … (celui-ci ayant par ailleurs une enveloppe de dotation de la ville pour le fonctionnement, donc moins de choses il paie directement pour le fonctionnement, plus de bénéfices il fait)…Berlioux où tout est toujours très propre … les personnels dévoués et gentils …Pour les récompenser, ils n’ont, contrairement à ceux des piscines municipales, pas plus de salaire pour les jours de fête et les dimanche travaillés, rien …des augmentations rares, presque la même chose en début et fin de carrière, et de toutes façons leur salaire et leurs avantages (ils n’en ont quasiment aucun), sont très inférieurs à ceux des employés de la ville, qui se mettent en grève dès que la direction pète de travers … 🙂 pourquoi ces différences ? 

Je viens de me rendre compte que ce n’était pas du tout de ça que je voulais parler …Discuté avec un bon copain que ça faisait plaisir de voir, et aussi, après, j’ai revu l’excellement nageur brésilien, celui qui faisait partie de l’équipe du Brésil , du temps de Gustavo Borgès, star internationale de la natation…Je l’ai reconnu tout de suite : le gars faisait des jambes de crawl avec une planche dans le couloir le plus rapide, et il allait plus vite que tout le monde … 🙂  ensuite, il s’est mis à nager et ça me procure toujours un plaisir infini à le regarder  …Une allonge nonchalante, et il dépassait tout le monde sans efforts … comme miraculeusement … 🙂 je lui ai dit bonjour, et il m’a reconnue, et ensuite on échangé 2 ou 3 sourires dont j’étais très honorée, avant que je parte … ce qui est étonnant, c’est que, apparemment, personne ne se rend compte que ce gars-là nage extraordinairement bien …je pense que les gens ne le voient même pas dépasser …il est déjà loin quand tu te poses la question … (hé, y avait-il quelqu’un, ou pas , là ?) ..   😉 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation