De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Aujourd’hui et avant-hier et dimanche, nouvel aujourd’hui

j’avais tout laissé en plan (rantanplan) pour aller nager, jeudi, et je recommence aujourd’hui, je suis en train d’attendre le bus …Une grande partie de ma vie ici se passe à attendre le bus … 🙂

A part ça, malgré l’immobilisme patent de ces attentes de bus, il se trouve que je suis au coeur de l’événement, puisque, en plus d’habiter à 2 pas de la voiture à bobonnes de gaz qui fait  parler ces jours-ci, je suis à Toulon, une ville qui fait parler d’elle aussi, puisque c’est là que des demoiselles en short se sont fait attaquer, et leurs maris aussi, par quelques pères-la-pudeur de cités, « prés de la piste cyclable », nous dit le journal … La seule personne qui emprunte la piste cyclable, actuellement, c’est mon Cheval, et moi dessus, il n’y a jamais aucun vélo… 🙂 ce n’est pas le même cauchemar qu’à Paris… Pas un keum ne roule à vélo, sauf un ou deux sportifs par semaine…Par contre, on voit énormément de dames et demoiselles avec des trucs gigantesques sur la tête et autour du corps … 🙂 « 

« Si on veut en faire de la soldatesque », hennit mon Canasson, « il faudra les découvrir un poil, parce que engoncées comme ça, elles ne risquent pas d’être utiles » « Surtout qu’elles ont quasiment en permanence un bébé ou une poussette au bout des mains, parfois les 2 dans chaque main « … 🙂

Hier, au supermarket principal de la ville, un géant avec tout dedans (c’est la distraction principale des habitants), j’ai assisté, au détour d’un rayon, à une scène impliquant une petite fille (7 ans environ) : son père lui mettait des taloches sur la tête avec ses bras, et la petite est tombée par terre où elle s’est roulée en hurlant, en braillant et en éructant (encore une qui va avoir du mal à s’habituer d’être tombée dans un foyer pareil) , et le père lui a mis des coups de pied —non, je n’exagère pas— avec une certaine force assez méchante … le petit frère, un peu plus grand, ne se sentait visiblement pas concerné (la Ptite doit avoir l’habitude de faire des scènes et je me revois à sa place et à son âge, mais, je le précise, on ne me donnait pas de coups de pieds en public…), quant à la mère, emmaillotée dans des morceaux de tissus qui la couvraient entièrement (mais on devinait qu’elle ressemblait à un petit boudin, car elle était grosse et courte), et qui était enceinte, ne se sentait pas concernée non plus, continuant à entasser des  denrées  transformées dans son chariot  …

C’est alors que mon Cheval abandonna sa discrétion habituelle, pour stopper des 4 fers et se mettre à g… oui, g… qu’il était maintenant interdit par la loi de battre les enfants … 🙂

Stupeur de ces gens ! la mère qui regarde mon Cheval avec des yeux venimeux (ouiii, on lui voyait quand même les yeux ! ), et mon Cheval qui g… de plus belle ! ils sont partis sans dire un seul mot à mon Cheval (ni à moi, lol ), sans doute peu désireux de faire un esclandre, en trainant par un bras la gosse qui continuait à se rouler par terre en hurlant …

Vous me croirez si vous voulez, mais 2 minutes plus tard, un peu plus loin, c’est un grand gars , accompagné d’un copain, qui mettait des coups à son fils à terre … Son fils de 10 ans environ, qui gueulait lui aussi … Eh bien mon Cheval ne  s’est pas démonté, il a redit que c’était interdit par la loi de frapper les enfants, à quoi les 2 keums ont répondu je ne sais plus quoi, bon, ils ont pris ça à la rigolade, quant au gosse, il en a profité pour se relever et tout ce petit monde s’est éloigné …

Aujourd’hui, à la piscine, c’était à peu près comme jeudi : un grand calme, une eau sereine, des nageurs contents, quelques triathlètes aperçus dans l’entrée, et à la sortie un ou deux jeunes gars avec de uniformes de cyclistes …Rien que de très normal… Les MNS sont légion, dans cette piscine , quelques uns pour surveiller le bassin des gosses (une toute petite profondeur, et plein de mamans et de papas avec des tout petits enfants, des jets d’eau, etc … Et puis un autre bassin intérieur de 25m, qui est aussi ouvert au public, avec une ou deux lignes pour nager, et vraiment personne dedans …de temps en  temps, on y voit des matelas et des objets de jeux qui flottent, ou alors un MNS harassé—parce que tout seul—qui surveille … ce bassin-là est très profond, au moins 4m, et franchement, je préfère le bassin extérieur … Cette piscine = paradis … il n’y a qu’une chose qui me retiendrait de finir es jours à Hyères, comme des centaines de mamies aux cheveux colorés et frisottés, avec chacune un petit chien blanc frisé, ce sont les bruits d’avions , comme aujourd’hui … Il devait se passer quelque chose, today,parce qu’on a entendu des avions très proches, pendant très longtemps, mais impossible de voir quoi que ce soit…Il y avait un horizon à presque 180°, un ciel très clair, d’énormes bruits d’avions, et …rien …

J’en ai profité pour me mettre, une demi heure durant, dans la peau de quelqu’un qui aimerait les bruits d’avions …Un amateur, par exemple un ancien pilote ayant pris sa retraite… J’ai fini par trouver à ça une sorte de beauté … Le bruit de la civilisation…Le génie des hommes… Un coté réconfortant (c’est mieux que d’être tout seul dans le désert—moi qui adorerait être toute seule dans le désert, à condition bien sur, de pouvoir regagner l’hôtel à un moment ou un autre— 🙂

Il y avait, dans la piscine, un groupe de 3 personnes, 2 filles et un garçon, sans doute des apprentis-triathlètes, avec cette façon de nager des triathlètes, en continu, en avalant des kilomètres, mais sans souplesse , et sans chercher à flotter… 🙂 😉 😛 😀 😮

Et une dame dans mon couloir, qui n’avançait pas…Quand elle a enlevé ses palmes, elle faisait presque du sur-place…Lui ayant demandé de me prêter ses palmes, ce qu’elle a accepté, j’ ai renoncé à les enfiler, tellement elles étaient dures. Elles m’ont rappelé ces petites palmes coupées qu’on avait à l’entrainement, à une époque où les palmes courtes n’existaient pas encore…Un calvaire !

On a entendu une interview de S. Rushdie sur France Infos ce matin… Il vient de sortir un livre qui fait la part belle au fantastique…Rushdie a toujours un air rêveur…Ca doit être ses paupières lourdes…

Il disait que ce dont on parle maintenant tout le temps, (et que je ne veux pas nommer) n’a pas toujours eu cette figure sinistre …dans le temps, (il y a très longtemps), ces villes où règne maintenant la guerre et la misère étaient des villes où personne ne se vêtait des défroques sinistres qu’on voit maintenant, bien sur, mais où il y avait de l’intelligence brillante qui circulait, du débat d’idées, de la VIVACITE (ça , c’est moi qui le dit)… Il a dit aussi qu’il entend tout le temps aussi des gens dire que s’il y a des assassinats et des exactions (excusez-moi, je n’ai pas noté ses mots, mais ça doit pouvoir être retrouvé sur France Infos.fr), c’est de la faute des victimes, en quelque sorte, parce que c’étaient de méchants colonisateurs, etc … le discours qu’on entend maintenant …Non, Rushdie nous dit que c’est bien celui qui fait le mal qui le fait … Point barre (ça c’est de moi)… On est responsable de ses actions. Si quelqu’un te tue, c’est lui le responsable, et non pas toi …

Enfin, c’était dit beaucoup mieux que ce que j’écris …

En rentrant de la piscine, j’ai arraché un petit morceau de quelque chose d’un arbre bizarre … Ca ressemblait à un « chaton », vous savez, ces bouts de végétaux oblongs, qui viennent avant les fleurs et les feuilles, au printemps, sur les arbres. là, c’était à peu près de cette forme-là,mais contrairement aux chatons dont on a l’habitude, qui s’effritent sous les doigts, celui-là était très dur, avec des milliers de petites saillies . On pouvait les passer sur la peau, comme un gant de crin, c’était très agréable. (10cm de long environ).

Depuis 3 jours, ici, il y a une étape de la Coupe de l’América : Beaucoup d’étrangers, et des voiliers partout en mer. Les bus sont presque gratuits et il y en a tout le temps, ce qui change d’un week end normal. Je suis allée à la plage, et il y avait toutes sortes de bateaux pas très loin, dont un élégant voilier. Plus tard, on a aperçu à environ 100m de la plage, un bateau hybride entre un yatch et un hors- bord, tout blanc, vraiment beau lui aussi, et très puissant … Le bateau a fait 2 tours rapides sur lui-même, en envoyant de forts  signaux sonores modulés comme des musiques, et est reparti vers l’ouest vraiment vite … (il y en avait sous le capot… 🙂 …) Ah, la vie des riches !  🙂

Il fait encore très très chaud …A la plage, j’ai lu un article sur le journal du coin, à propos de la nouvelle centenaire la plus vieille de France : 113 ou 116 ans, et justement, elle est de la région…Ils racontaient , sur le journal, que c’était la douceur du climat qui la conservait …Elle était photographiée dans sa maison de retraite, au milieu d’une foule de gens avec 90 ans de moins … 🙂 et sa fille à ses cotés (dans les 89 ans)… 🙂 …Eh bien sa fille avait l’air de vouloir toute la lumière sur elle … 🙂 maquillée comme une voiture volée … 🙂 faisant de l(‘oeil au photographe … 🙂 … Quel est le secret de cette longévité , dites-nous, dites-nous …demandaient-ils tous … 🙂 la lecture ! la dame lit le journal tous les jours pour se tenir au courant de l’actualité … 🙂 Le malheur, c’est que chaque fois qu’on demande au doyen du monde (ou à la doyenne) son secret de longévité …Ce n’est jamais le même..; 🙂 par exemple, le doyen du monde est en ce moment, je crois, au Japon … Je ne me souviens plus de son secret, mais je me rappelle que ça n’avait rien à voir avec la lecture … 🙂 …Et la doyenne de France avant la dame que je viens de citer, son secret, c’était un petit verre de bon alcool de ci de là … 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation