De Paris en piscine Le blog de Papillonista

je ne sais plus quand

Je ne sais plus quand je suis allée à la grande piscine de 50m ,à 1h de bus de là où je suis , hier ou dimanche … le truc intéressant, c’est que la carte à heures a baissé …Il n’y a plus de distinction entre natives et foreigners… Il parait que c’est discriminatoire … Ce n’est pas légal… De faire payer plus les gens de l’extérieur…je pense que c’est la même chose par exemple à la piscine de Boulogne, où ils n’insistent pas vraiment pour que tu leur montres un bulletin EDF de la ville pour qu’ils te fassent le tarif réduit … 🙂

Il y avait très peu de monde. Seule dans le couloir avec,au début, une dame qui nageait assez vite, grande et forte, comme un monstre marin…Elle avançait plus vite avec un pull que sans … 🙂

Moi, j’étais comme un gros saucisson qui coule, parce que je n’avais pas nagé depuis longtemps… je n’avançais pas, au début, et puis c’est venu peu à peu (en plus je n’arrivais pas à respirer, je ne sais pas pourquoi…) …vers la fin, j’ai attrapé un pull moi aussi, et mes plaquettes, et je me suis envolée…C’est pas mal de pouvoir faire des plaquettes , parce que à Berlioux, où je nage habituellement, c’est interdit.

Excellente séance, cette piscine de 50m, qui possède un couloir à l’ombre à certaines heures, est une merveille …

Sinon, j’ai toujours la gueule de bois, avec les événements passés et à venir , sûrement, je ne pense pas que l’état d’urgence soit la réponse à ce qui se produit actuellement … je note, là où je suis actuellement, que plus il y a d’attaques des cinglés mortifères, plus on en parle, et plus les soutanes féminines fleurissent …

Puisque n’importe quel frustré débile, ou gars à problème  peut se sentir investi d’une mission divine et passer à l’acte, avec la puissante motivation d’une reconnaissance religieuse, je pense que la réponse est de détruire l’idée religieuse à la base … Il ne s’agit pas de persécuter les gens pour leurs croyances, mais de faire en sorte de sévir pour dire fermement que ces croyances doivent rester à l’intérieur des gens, et ne pas être exhibées, comme c’est le cas actuellement…Pour commencer, basta de tous ces accoutrements soit-disant religieux qui fleurissent maintenant partout, à mesure que la violence s’étale.

Le monde restera violent, certes, mais il ne sera plus question de massacrer les gens directement, avec du sang et des cadavres … On peut se faire plaisir : personnellement, j’en ai marre qu’on m’impose à la vue ses convictions sectaires, sa religion, son ordre moral (qui ne sent pas bon), etc …

Expliquons à ceux qui veulent quand même faire état de leur « religion »,mais se sentent pacifiques,  avec beaucoup de diplomatie, que pour l’instant c’est suspendu, vu ce qui se passe, et qu’ils veuillent bien , par empathie, cesser d’arborer tout signe d’appartenance… Rappelons-leur qu’ici c’est laïque, et qu’une majorité tient beaucoup à ça … et basta … Les convictions religieuses, ça reste à l’intérieur de soi.ca n’a pas à être visible de tout le monde.

Je suis certaine que si les signes « religieux » étaient bannis de l’espace public (de la rue), l’atmosphère se détendrait beaucoup…je ne pense pas que cela stoppe les attaques, mais je suis sure que ce serait le début d’une amélioration…Arborer ces signes « religieux » signifie de toutes façons l’adhésion, si peu que ce soit, à un ordre moral dont la majorité ne veut pas, ici en France…

Il y a un effet de contagion, actuellement, et il semble que pas mal d’individus passent à l’acte … N’ayant plus les signes visibles de cette stupidité devant les yeux, je suis certaine que ces attaques isolées se calmeraient … Il suffit de voir , dans la vie quotidienne, dans les transports, sur les trottoirs,(à Paris, surtout) à quel point les gens peuvent se mettre à péter les plombs, insulter (prises à parties de chauffeurs de bus par des automobilistes, par exemple, observées plusieurs fois par moi), frapper, même, pour se rendre compte de ce qui peut se passer si ces gens trouvent un alibi avec les professions « religieuses » telles qu’administrées par le bouche à oreilles, les réseaux sociaux, ou les médias … » Je suis frustré, je suis mal élevé, je suis un c..nard comme des milliers d’autres,personne ne reconnait ma grande valeur et tout le monde est pourri sauf moi,  je hais tout le monde, eh bien, j’ai un bon alibi et un soutien pour passer à l’acte et pour me mettre à tuer vraiment…tandis que le choeur des tartes encapuchonnées prie pour ma santé et m’appelle « frère » … »

Je pense que je vais retourner à la piscine aujourd’hui, la grande piscine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation