De Paris en piscine Le blog de Papillonista

vendredi

IMG_2930-2 Toutous thaïlandais  photo Jean Mascolo (pour illustrer l’article d’hier)

image4Etrange photo de M. LAVERDAC (qui va très bien avec l’article d’aujourd’hui)pour mieux voir la photo, cliquer dessus .

 

Le piwik est décidément en panne, impossible de savoir le nombre de personnes lisant mon blog … 🙁 … Je suis allée dans les quartiers nord de Paris, après un long voyage en métro …La Mère de Paris a décidé que les « vieilles » bagnoles, même bien entretenues ne devaient plus rentrer dans Paris la semaine, ce qui laisse sur le carreau des tas de petits artisans qui ne roulent pas sur l’or … C’est quand même bizarre de la part de quelqu’un qui se préoccupe d’écologie, soi-disant … des milliers de bagnoles à la casse … Aurait-elle fait un deal avec les fabricants de bagnoles, pour obliger les gens à en acheter des récentes ? une petite ristourne sous la table ? … 🙂  c’est carrément nul, comme proposition… … Je ne sais pas pourquoi, mais je suis certaine que cette mesure n’aura de toutes façons aucun impact sur la pollution automobile … Apparemment, on veut absolument nous faire rouler en vélo, cette crétinerie (hyper dangereux et dégueu pour ce qu’on respire, à moins de rouler sur les trottoirs, ce qui est en théorie interdit , mais que tout le monde fait au mépris  des piétons), ou bien nous obliger à prendre les transports en commun, cette blague, alors qu’on est en déficit de métros et de bus, et de plus en plus compressés,  même pendant les « heures creuses »  …là, je ne sais pas si c’est l’effet 1er juillet, mais les bus étaient espacés de 10 ou 12 minutes ! … de toutes façons, il y aura toujours des gens qui auront besoin de véhicules privés, ne serait-ce que pour transporter du matos , ou des enfants … 🙂 … Il y a un avis d’enquête publique placardé dans Paris actuellement, pour aménager les quais bas : le résultat, c’est que toute la circulation va se trouver sur les quais hauts, et que ça va empester …certes, c’est une bonne idée en théorie, de dégager de l’espace pour la promenade, mais dans l’état actuel de la ville, ça ne peut se faire qu’au détriment de l’air qu’on respire, malheureusement… déjà, depuis quelques années, les encombrements sont aussi le dimanche, alors que c’était plutôt « light » autrefois , je me rappelle … Là, terminé…Ca pue la bagnole encore plus le dimanche, ça pue en plein mois d’août, ça pue en pleine après-midi !

Peut-être que je me trompe, mais je n’ai pas vu d’amélioration depuis que le vélo est devenu le roi du bitume ! moi, marcheuse à pieds, j’ai de plus en plus de mal à circuler !

Je ne sais plus trop comment j’ai réussi à arriver à Marx Dormoy, à la piscine … Qui était pleine ! terminés les jours de lenteur à la piscine Hébert, avec un ou deux nageurs dans le couloir … C’était bourré de canassons lents . Ils ont installé, comme dans beaucoup de piscines municipales (bonne idée, pour une fois) des petits casiers sur le bassin, pour les affaires précieuses, argent, portable, etc … (il parait que personne ne s’en sert !) et les casiers normaux, au dessus, pour les vêtements … 🙂 … Là aussi, à l’entrée de Hébert, les tourniquets qu’on voit partout, avec des barrières d’un coté à l’autre du hall … 🙂 … C’est pour faciliter les allées et venues ( 🙂  ) , réduire l’attente, certains peuvent mettre leur ticket directement (les tickets achetés à l’avance)… Bof ! on sait ce que j’en pense… Des tourniquets, des gens qui passent, et 3 gars assis derrière la caisse à discuter … De toutes façons, faut pas se leurrer, bientôt plus besoin de caissiers … les départs en retraite ne seront pas remplacés … les gens émargeront au chomdu, et tout le monde sera content… 🙂

La vitre de l’entrée est brisée (éclats en étoile, joli dessin) ça c’est passé un soir, les cabiniers étaient en train de faire le ménage, ils ont entendu un grand bruit … 🙂 tout le monde s’en fiche … Bof ! sans doute un keum pas content !

Les lignes brise-vagues n’étaient pas tendues, ce qui rendait la nage moins agréable à cause des mouvements d’eau non contenus … Impossible de faire du pap sereinement, par exemple …Quand je papillonne, parce que je ne suis pas une nageuse extraordinaire, j’aime bien, avant de m’élancer, que la surface soit plate …Ca m’aide … S’il y a des remous, je nage moins bien … 🙂

Sortie du bassin, une envie énorme de rentrer à pieds, de marcher … Je pars du coté du trajet du bus 60 (celui qui va à Gambetta)… Rapidement je rentre dans une zone inconnue faite de bâtiments industriels (avec des numéros sur les façades !), un long mur en pierre, sans personne, mais avec plein de trucs déposés devant comme à coté d’une décharge … des meubles vraiment pas mal, un frigo congélateur de bonne taille …Plus loin un écran d’ordinateur, etc … et personne dans la rue, sauf très au loin … de plus, les arrêts du bus 60 n’indiquaient plus rien comme attente, parce que c’étaient des arrêts provisoires … J’ignorais totalement où j’étais, quelque part au large de la ZAC de l’Evangile, c’est sur, mais où ? je me rappelais vaguement que ce quartier, derrière la piscine Hébert—qui est le dernier endroit riant du coin, le dernier qui ne file pas le bourdon, tombe ensuite très vite sur des voies de chemin de fer bordées de hauts murs , etc…

Pour ne rien rater, un gros orage s’annonçait, accumulant des masses grises sur d’autres masses noires au dessus de nos têtes, et je décidai de marcher quand même jusqu’à la première goutte de pluie…Qui arriva au bout de 10 minutes, en même temps que le bus … je descendis dans le 19ème, pensant continuer à pieds …Je me retrouvai dans un endroit fantastique, dont je sus après qu’il était proche de la rue Curial ! du coté de ce lieu appelé le « 101 » ou le « 104 », et qui semble l’épicentre diabolique du quartier 🙂 … Je tombai sur un groupe de très hauts immeubles, des gratte-ciels, même, dont un , plus haut que les autres et remarquable, qui faisait penser à la Tour de Babel, comme sur les tableaux de Brueghel ou de n’importe quel flamand hanté par le biblique : C’était exactement ça, mais juste vu avec une lunette amincissante (les Tour de Babel flamandes, dans la peinture, sont très belles, mais ont un coté ventru…Eh bien là, c’était pareil, sauf qu’il y avait le coté gratte-ciel étiré en plus … Cet immeuble (on aurait dit plusieurs immeubles différents collés ensemble), avait des sortes d’échelles, qui montaient encore plus haut que lui, à partir du bas, ou bien étaient-ce des antennes ? je demandai à un gars qui était en trains e regarder lui aussi dans cette direction avec une cigarette dans la bouche, mais tout ce qu’il cherchait, c’était une flamme … Il n’a pas su me répondre …je regardai cet immeuble, cette ville dans la ville extraordinaire (il y avait peut être 30 étages, et d’autres gratte-ciels à coté , avec des immeubles un peu plus bas en construction, vraiment c’était plaisant, comme endroit …Si vraiment ils n’u-y ont pas installé de moteurs d’air conditionné qu’on doit subir jours et nuits, ça me plairait assez d’habiter là … 🙂

Juste à coté, dans cette rue curieuse rue Curial des mystères, une petite supérette, tenue par l’esclave de service, pardon, l’arabe de service … 🙂 … et juste à la sortie du magasin, le phénomène météorologique le plus étrange de la journée, du mois, de l’année, et même de toutes ces années : un mini tourbillon au ras du sol ! oui ! (aucune bouche d’air à proximité)… Ca venait du ciel, me dit l’employé de la supérette : Il y avait un tourbillon d’air (qui emmenait ce qui trainait, des feuilles séchées, des poussières, des papiers, etc …), en rond, un rond parfait, environ 70cm à 1 m de rayon … très actif et rapide , (on sentait l’air) et voilà ! c’était comme une mini tornade, mais sans gravité, au pied de l’immeuble, au pied d’un mur, et aucune cause apparente à proximité ! Je m’éloignai donc de ce lieu enchanté, pour essayer de reprendre mon chemin, tandis que les gouttes commençaient à tomber , et bifurquai vers le métro Riquet (qu’on venait de m’indiquer, mais que je ne trouvai jamais) car la pluie commença à déverser des litres d’eau sur moi—qui pestais— ça fait 4 ou 5 mois que, où que j’aille, je me retrouve sous la pluie ! marre ! j’arrivai avenue quelque chose, alors que ça pissait dru, et me mis enfin sous un abri bus (bien sur le bus était à 12 minutes !) ce fut là l’occasion de tester les nouveaux abribus : la tempête envoyait des bourrasques à travers la fameuse échancrure censée empêcher les sans-abri de se réfugier sous l’abri bus …Eh bien, ça fonctionne ! la pékin moyen, même mince, n’a qu’une étroite bande où se réfugier pour ne pas attraper les gouttes, et si on est deux, ce n’est plus pareil ! chacun a forcément un coté mouillé ! justement, là, on était 2, une dame et moi, lorsqu’arriva un pauvre gars qui trainait lui aussi sur l’avenue… Il m’a fait de la peine… Il avait un petit sac en plastique avec quelques denrées pour son diner, et de pauvres cheveux blancs clairsemés sur l’arrière du crâne … 🙂 …on lui a fait une petite place, on avait moins de gouttes dans la figure et sur les pieds que sur l’avenue qui ruisselait de partout, mais on n’était pas au sec quand même ! … 🙂 c’est les nouveaux abri-bus, messieurs, mesdames, conçus par un énarque sadique, c’est certain ! … 🙂 Les mêmes qui conçoivent les modes de calcul de la consommation EDF …(un truc ésotérique, là aussi, j’avais eu une conversation instructive sur le sujet le matin même avec une employée d’EDF qui a fini par se bidonner elle aussi  …)

See you, folks !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation