De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Samedi, lendemain …

Impossible de nager aujourd’hui … Mon Cheval me fait remarquer que c’est peut être pas mal… On a un peu peur … On pense que Berlioux serait l’endroit type que les TDC aimeraient frapper … Un lieu bobo, avec une majorité de gays …   Qu’il faudrait punir ! De quoi gagner un double paradis !

Alors nous partîmes faire une marche, dans le 13ème arrondissement … J’ai eu l’impression que les gens se regardaient furtivement les uns les autres, tout le monde pensant à la même chose, un poil abattus et l’oeil triste, mais personne ne les empêchera de marcher et de faire ce qu’ils veulent, ça c’est sur … 🙂

Nous remontions l’avenue de Gobelins, lorsque vint sur nous un gars assez grand, descendant l’avenue avec des patins à roulettes, assez vite … Et nous reconnûmes (100% sur)  un célèbre humoriste, trés doué il y a des années, en duo avec un autre, mais qui devint complètement obsédé à propos d’une catégorie confessionnelle de la population,  délivrant des messages assez haineux dans ses spectacles, et s’étant récemment fait éjecter de son théâtre(du nom d’un appendice corporel étincelant situé dans le quartier même des attentats de cette nuit),  par la voie judiciaire …Cet humoriste est par ailleurs l’objet d’une vendetta de la part du gouvernement(le gouvernement exagère, c’est rien de le dire, bien que je n’apprécie pas, par ailleurs, la boue que déverse cet humoriste–En gros, cet humoriste est un salaud , trés doué quand il n’est pas envahi par la haine, et le gouvernement outrepasse ses droits  dans cette histoire–) et fait figure, aux yeux d’une catégorie de la population (la catégorie « antagoniste »de celle dont j’ai parlé il y a une minute, de héros … de héros anti-Charlie, pour tout dire …

Bon, est-ce que vous avez reconnu le gars ? non, je ne peux pas dire explicitement qui c’est … 🙂

Eh bien ce gars-là descendait(vers 15H) l’avenue des Gobelins (trottoir de droite en descendant, moi je montais et j’étais donc trottoir de gauche) à toute vibrure, habillé tout en noir, pantalon, blouson,  élégant, fringues chères, et mon Cheval a eu l’impression que le gars parcourait ainsi la ville en se prenant pour un Ange Noir de l’annonciation, droit d’orgueil sur ses patins…Hola, Hola, hennit mon Cheval, ce gars-là se réjouit des derniers évènements, et les porte par la ville, en forme de Héraut, me semble … genre, les temps arrivent où vous serez tous occis, et je serai vengé … Et sans doute pense-t-il quelque part que nous allons, nous la population molle et terne, payer pour l’offense à lui faite …

« Est-ce qu’il ne s’était pas fichu de « Charlie » à un moment ? essaie de se rappeler le Cheval « Est-ce qu’il n’a pas été  l’objet d’une plainte, une de plus, pour ses propos ? « 

La mémoire me revient …C’est vrai …Et puis après on lui a saisi pas mal d’argent , et il a été fichu à la porte de son théâtre, mais il a fait appel je crois … Nous avions suivi ça de loin, et on ne se donnera pas la peine de regarder sur Internet …

C’est un gros parano, ce gars, et un mégalo, et c’est vraiment quelqu’un avec une personnalité complexe…Intelligent, trés drôle, quand il faisait des duos avec son compère (plus fluet que lui… Sympa… 🙂 et soudain, tout ce talent qui butte contre quelque chose qu’on ne peut qualifier, quelque chose d’inattendu chez quelqu’un de si doué …Une haine plus forte que lui… On se demande… Mais moi, j’aurais fait le pari de le laisser dire… Bof… (Là, il est pris pour un martyr et un mec persécuté par certains) Même si les paroles de haine trouvent toujours un écho dans les cerveaux les plus fragiles  …

On se demande…

Mais laissons-le là où il est … Mon Cheval me fait un clin d’oeil … Il y a plus mégalo que lui, de toutes façons,n’est-ce pas, hennit-il, alors que nous arrivons place d’Italie …

Demain les piscines ouvriront-elles ?

Je compte demander fermement à la direction de Berlioux qu’un vigile soit placé à la porte et regarde dans les sacs …Après tout, chaque fois que je vais à la bibliothèque du 1er arrondissement, à la mairie, on regarde mon sac en large et en travers … Pourquoi pas à la piscine ?

Nous avons écouté la radio la journée durant, presqu’en boucle… Nous avons entendu que nous étions « en guerre »…je repense toujours aux paroles de ce monsieur qui a écrit « 2084 », que je n’ai pas lu, mais j’ai entendu tout ce qu’il disait dans ses interviews … Si guerre il y a, elle doit se faire avec des mots … je vous en conjure, utilisez les MOTS et les IDÉES … Façon sniper ! Contre les kalashs …

Mon Cheval m’explique (mais je ne comprends pas tout), qu’il suffirait de DÉPLACER une ou deux idées, pas plus, pour changer toute la donne … 🙂

Alors … Nous essaierons demain … C’est sur, il faut arrêter ça … On s’y mettra tous …

À demain … J’espère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation