De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Lundi

FullSizeRender-2photo J. Mascolo

La Ptite Sirène me raconte son week-end : elle est allée en grande banlieue et a festoyé avec la famille de son ami :

Au déjeuner, hachis parmentier pour commencer, suivi de paupiettes de veau (elle me montre la taille des paupiettes, pas des mauviettes, des vraies grosses paupiettes ... 🙂 je lui dis que ça me donne faim … 😮 😮 😮

Il y a un peu de monde dans les lignes, mais pas trop … Une fille à bonnêt jaune qui nage sans s’arrêter, en brasse principalement , un gars avec un bonnêt anglais ou américain ou australien, et quelques autres nageurs … L’un d’eux me regarde discrètement, et je me demande pourquoi … je reconnais alors quelqu’un avec qui j’ai discuté il y a plusieurs mois : c’est un jeune homme qui est infirmier dans un hopital parisien, et la dernière fois nous avions découvert que son père et moi étions dans le même lycée dans les Alpes, mais pas dans la même classe (le père est un peu plus vieux que moi, mais il a dû connaitre les gens que j’ai connu, des profs aussi … ) … 🙂 🙂

Il parait qu’il a dit mon nom à son papa, et que celui-ci, qui se souvient trés bien de moi a dit « ah oui, … c’était un sacré numéro… 🙂 et que j’étais amie avec un de ses amis … 🙂 … Moi, je ne me rappelle plus du gars du tout, mais j’ai vraiment envie de discuter avec lui … Alors j’ai donné mon zéro six au jeune homme, pour que son père m’appelle … On causera du bon vieux temps, du lycée, de la petite ville , des gens qu’on connaissait … de l’air qui était si pur … En été, il fallait toujours une petite laine le soir… Là, il parait qu’il fait 38° à l’ombre… quelle horreur !

On parlera de la neige, de la montagne, des modèles de chaussure de ski …

c’était le charme des années passées, avant l’internet (jamais on n’aurait imaginé…) …on fonctionnait avec des livres et des disques, un peu de télé, le respect des profs, (le censeur, un homme sec et musclé,  se déplaçait sur la marquise qui faisait tout le tour de la cour principale, alors qu’on était tous en rang avant l’entrée dans les classes, pour dominer son monde, sans doute,  en bottes de major , et cravache … un nostalgique des années passées… ? )

et les nouvelles mettaient un certain temps à arriver dans les montagnes … Les hommes politiques(habillés de noir et tous mariés avec des épouses inamovibles) pondaient difficilement des lois et des décrets qui mettaient des mois et des années à se transformer en choses qui régissaient la vie …

c’était le bon temps… on faisait du ski tout le temps, il y avait peu de monde, comparativement à maintenant, la saison se terminait tôt, et le jeune homme me raconte que son père, quand il a débuté, s’était fabriqué lui-même des skis en bois, parce que sa famille était pauvre … moi je me rappelle des skis en fibre de carbone, il y avait 2 ou 3 modèles, des Head pour les garçons, et je ne sais plus trop quoi pour les filles, mais je les revois encore, trés élégants et flexibles, noir et jaune …

La seule chose qui n’ait pas changée, depuis ces années, c’est le temps qu’il faut en train depuis Paris, pour rejoindre cette petite ville, la plus haute d’Europe, comme on disait fièrement … et ça risque de rester ainsi encore pas mal de temps … dans les années reculées, ils avaient changé la motrice pour une motrice électrique, grand changement,mais il n’y a toujours eu qu’une seule voie ferrée (les trains se croisent dans les gares),  et puis ça a continué comme ça , voila … Ca met un temps infini à rejoindre la ligne TGV à Valence,à travers plusieurs départements, contournements de montagnes, tunnels, précipices, lac de Serre-Ponçon,  et on a le temps de tuer le temps …

Oui, c’est incroyable que la voie de chemin de fer ait si peu changé, et que à coté le monde ait tellement changé en si peu (finalement) de temps …

L’époque a la bougeotte, de plus en plus, et même ça se transforme en danse de saint-Guy, ça devient franchement épileptique...

🙂

Pourra-t-on durer longtemps comme ça ? et d’ailleurs, le monde a-t-il vraiment changé, finalement ? il suffit d’aller dans un trou perdu pour que tout ralentisse, et que les bruits du monde parviennent trés amortis … 🙂

Quant au train, cette merveille qui s’en allait partout , il est question de supprimer plein de lignes …jusqu’à ce qu’ILS comprennent, ces andouilles, que le train est la meilleure chose qui convienne aux voyageurs … 🙂

« Ca fera comme le tramway », hasarde mon Cheval, « on l’a enlevé partout, et de nos jours on en remet dans toutes les villes … 🙂

C’est  pour retrouver une lenteur,  que je m’en vais nager chaque jour … 🙂 une lenteur intérieure … la natation est excellente pour les gens nerveux, ceux qui doutent, ceux qui ont des blèmes psychologiques, ou une faille existentielle (c’est bien dit, non ? dès qu’on insère le mot « existentielle », ça rend l’affaire classe, non ? … 🙂

« Faille existentielle », c’est bien trouvé, me dit mon Cheval, « c’est bien tourné, et puis tout le monde va se sentir concerné … » … 🙂 ... « tout le monde veut avoir sa fêlure existentielle », ajoute-t-il en grattant son tatouage …

je ne vous ai pas dit qu’il était tatoué ? c’est au cas où je le perdrais , et où il n’arriverait pas à se repérer …ou alors si on me le vole …un Cheval philosophe, et qui fait des blagues, eh ben, ça ne se trouve pas sous le pied d’un … ….

Allons, disons que j’ai passé 1/3 du temps à discuter, avec la Ptite Sirène et le jeune homme, et 2/3 du temps à nager … meilleur score qu’hier … 🙂

Hier, j’ai vu l’un des MNS passer une heure entière assis sur l’un des plots, avec exactement la posture de la petite sirène de Copenhague , et l’air de s’enquiquiner encore plus qu’elle ...

le directeur est absent , mais les MNS ont tellement été brieffés (ils ne doivent surtout pas se laisser aller, et un MNS perché sur la chaise haute est apprécié) qu’ils font du zèle maintenant, on dirait … Une « limite de courtoisie » a été installée devant la caisse … vous savez c’est la ligne qui empêche qu’on s’approche trop d’un guichet quand quelqu’un est en opération … 🙂 … je ne sais pas pourquoi, mais ça m’énerve toujours :ce sont des choses comme ça qui te font connaitre par avance de l’avenir de la douce France : la queue partout, partout … avec son guide-file et sa « limite de courtoisie » …

Je sors de cette pistoche tranquillisée pour un petit moment, puis je prends le RER pour Auber, ne me demandez pas pourquoi … La station Auber est ravissante, avec une boutique de chaussures à l’intérieur, et personne dedans, que la vendeuse,assise,  qui me regarde avec une lueur d’espoir… non, je n’achèterai rien … je ne peux pas voir tous ces commerces sans espérer qu’ils font quand même des affaires, malgré la crise, mais acheter une paire de chaussures est actuellement au dessus de mes forces car je possède des chaussures pour environ 3 vies encore …j’essaie de les user … 🙂 aujourd’hui, j’ai trouvé une paire jamais mise, des sandales brésiliennes, éditées par la top modèle la plus célèbre du monde, Gisèle Bundchen, des havaianas, je crois que ça s’appelle comme ça … elles sont trés élégantes, ne font pas mal aux pieds, pas dures du tout, et tiennent bien, et coûtaient rien du tout, il y a 3 ou 4 ans, quand je les avais achetées..elles ont des petites pierres brillantes sur les lanières … 

« Oui, c’est ça », hennit le Cheval,  » donne des détails de mode, des conseils, l’audience du blog va gonfler comme le crapaud qui se transforme en prince charmant …  » 🙂

Aujourd’hui, habillée d’un short en jean bleu … (plus commun, tu  meurs … ) et d’un haut , une sorte de chemise à manches courtes, d’un bleu trés agréable … 🙂 plus déjà vu, tu meurs… 

et les havaianas de Gisèle B… 🙂

un gros sac à dos qui cassait l’ensemble et faisait comprendre qu’on avait plutôt affaire à une randonneuse qu’à une fashionista … 🙂

Le chapeau, c’était mon Canasson qui le portait … 🙂 🙂

A bientôt … pour une autre séance de natation … bon, allez, en ce moment, c’est plutôt de la baignade ... 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation