De Paris en piscine Le blog de Papillonista

lundi

Nagé chez Suzie, où j’ai aperçu la Ptite Sirène, qui avait passé genre 3 heures dans l’eau …Elle entrecoupe des sessions de palmes et des sessions de nage frénétique (aller crawl, retour dos), et des pauses discussions.

Elle connait tout le monde. Elle tient salon à la piscine. c’est la version 2015 de Mme Du Deffand. 🙂

Tout le monde l’aime bien, à part quelques jaloux grincheux… Et elle connait tout le monde : vous lui parlez d’un gars qui est comme ci et comme ça, et qui nage avec un bonnet comme ci comme ça …Elle le connait !

Là, elle est exactement comme mon copin MNS/entraineur qui lui aussi connait tout des piscines de Paris- Banlieue ...

Avant ça, j’étais  retournée à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière , endroit qui oscille entre déprimant et plutôt gai … et je leur ai demandé, à l’accueil,  pour quelle raison je n’avais pas encore reçu la facture de la dernière consultation 3 mois avant …Ben, ils ne savaient pas, et m’ont conseillé d’aller je ne sais où pour le signaler … 😉 j’ai dit que dans ces conditions, ça ne m’étonnait pas que l’Hôpital Public soit dans un tel état de décomposition en France, et tout de suite la personne à l’accueil m’a dit qu’elle ne s’occupait de rien de tout cela …c’est bizarre de bosser dans un endroit sans s’intéresser à tous ses dysfonctionnements, quand même …

Quant aux toilettes, eh ben, celles de Berlioux ressemblent à un palace, en comparaison … Malheureux de voir dans quel état les gens les mettent...

Je suis repartie comme si j’avais le feu aux fesses, pressée d’aller me baquer… l’hopital est plein de gens en déambulateur, ou avec des airs complètement crevés au milieu du personnel hospitalier qui, lui, a l’air en pleine forme … Fasse la providence que je n’aie jamais à y passer plus d’une heure à la fois … J’ai toujours le souvenir d’une amie que j’étais venue voir avant qu’on ne l’opère , et que je n’ai jamais revue après … j’étais arrivée en passant par le jardin, (grosse concentration de parachutistes à l’entrée), qui a l’air un peu moins sinistre au printemps, avec les arbres feuillus, mais il y a toujours ces statues qui filent le bourdon au milieu , dont j’avais déjà parlé : des mains qui se tendent vers le ciel (celles d’un gars qui vient d’apprendre qu’il est condamné, ou quoi ...? ? ? ), un homme (bien gaulé) complètement prostré , on se demande pourquoi …  etc … ouh !

Moi, à la place,  j’aurais mis des trucs marrants et colorés, un peu cinglés …

Donc la petite Berlioux était un hâvre de beauté et d’impressions sympas, à coté … bien que je sois arrivée un peu tard, et bien que j’aie pris le métro super rapide, la ligne 14 qui te dépose au centre de Paris en un clin d’oeil …

🙂

Atmosphère un peu relou du coté du staff, à cause de ce dont je parlais je crois que c’était hier, ou avant-hier…Demain sera une journée décisive … 🙂 je vous raconterai, oui, mais à mots couverts ... 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation