De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Jeudi

P1200539Le soleil a rendez-vous avec la lune…  Photo jean Mascolo …

La radio dit que des sites et des blogs se font pirater, (toujours par les mêmes), et qu’il faut avoir une version de … (je ne sais même pas comment ça s’appelle), postérieure à octobre 2014 … Je n’ai aucune idée de ce qu’il en est pour ce blog … Je suis allée sur le site de WordPress.fr, et je ne comprends quasiment rien à ce qui est dit, on dirait un langage inconnu … Ca me fait le même effet qu’un bouquin de philosophie maousse, je ne comprends strictement rien … Peut-être faut-il étudier ce langage … je ne sais même pas si c’est enseigné quelque part … 🙂

L’autre jour j’ai reçu un email mystérieux qui semblait venir de moi-même …Oui, difficile à croire … 🙂

Me disant que désormais c’était une certaine …. qui était responsable de mon site … J’ai répondu, et voila, l’adresse email n’était pas valide … Rien compris … Bah, ça fonctionne …

Ca fonctionne parce qu’un jour j’ai rencontré un jeune homme (trés jeune) qui m’a expliqué que lui et des copains avaient mis au point je ne sais quoi, et que je pouvais passer par eux pour un blog … mais que d’abord je devais acheter un nom de domaine … l’idée d’avoir un DOMAINE rien qu’à moi a fait tilt, mais bien sur il ne s’agissait pas du genre de domaine classique … non c’était un domaine virtuel … 🙂

Je me suis donc creusé le cigare pour trouver le nom … Et ensuite, impossible de savoir comment faire pour acheter ça, je n’avais qu’une vague idée (je suis spécialement bouchée, pour certains trucs …)

Après bien des avatars, j’ai réussi à faire en plusieurs jours ce que n’importe qui réussit en 1 heure, je me suis trouvé posséder un nom de domaine, et il fallait installer le blog dessus …

Le jeune geek (j’aime bien l’appeler comme ça) m’a envoyé des tas d’indications auxquelles, comme vous pouvez le deviner, je n’ai strictement rien compris … En fait ce garçon, assez mystérieux lui-même possédait son propre blog trés amusant, et tournant autour de l’informatique, auquel je ne comprenais mais alors rien de chez rien …

Il a donc été assez sympa, après que j’aie tourné en rond pendant pas mal de temps, pour installer tout le truc, et après c’était assez simple pour moi d’écrire des trucs …Je n’ai jamais réussi à ordonner les articles, ou à mettre des photos dans « Gallery », malgré plusieurs essais, mais bon ça tourne … Après quoi le jeune homme a disparu … J’ignore même s’il est toujours dans le coin ou pas … 🙂

Je lui ai envoyé un email, mais si ça se trouve, sa vie a pris une autre direction, et il ne s’occupe plus des blogs de cette plateforme …

Mais bon, ça marche …Pour l’instant … 🙂 tout ce que j’ai à faire, c’est renouveler le nom de domaine en temps et en heure …

Oui, ce que je voulais vous dire, c’est que si vous voyez des commentaires malencontreux, c’est que mon site aura été piraté …

Ayant vu, bd Arago, une famille de gens de l’est invraisemblable … Vrai, on se demandait où ils avaient passé les 20 dernières années … Complètement marqués par la misère, la vraie, celle qu’on ne voit plus dans nos villes (les gens qui dorment dans la rue ont quand même des vêtements corrects, en général ), mais là, c’était des haillons pratiquement …

Incroyable, car au jour d’aujourd’hui, il y a des fringues trés acceptables jetées par terre à tous les coins de rue, ou près des conteneurs spécialisés … La mère de famille était complètement émaciée et vêtue comme une pauvresse du 17ème siècle, la jeune fille de la famille (12 ans) avait un pull comme on en voyait en Sibérie en 1934, le père   n’était pas en reste, avec un pantalon retenu par des ficelles, et une 4ème personne , qui surveillait 2 chiens dont un gros sympathique affamé de caresses (oui… on va dire que je m’étais arrêtée pour les chiens … 🙂 était absolument non identifiable, homme ou femme, vêtue d’oripeaux étranges aussi, et je leur ai demandé d’où ils venaient … parlaient 3 mots de français à tout casser, je m’exprimais avec les mains, plutôt : Arrivés de Bucarest le jour même … En voiture? j’ai demandé (impossible d’imaginer qu’ils étaient arrivés en avion, ou même en train … ) non … En car …

Ben, je sais pas comment c’est Bucarest, mais ça a pas l’air jojo, pour l’épanouissement des individus …

Ils attendaient que le supermarché sorte ses poubelles , je suppose … Et ils m’ont dit « faim … Nous faim… » … Incroyable, non ? A Paris, où on trouve la nourriture jetée un peu partout , il y a des gens qui arrivent juste, et qui ont faim … Même les gens qui dorment sur les pavés ne souffrent pas tellement de la faim, il y a quand même des structures qui distribuent des repas, de la soupe … mais là, ils avaient vraiment faim..Je leur ai acheté un petit truc à la boulangerie, évidemment … je suis certaine que d’ici un jour ou deux, on leur aura indiqué les endroits où il y a de la distribution …

Je leur ai demandé où ils dormaient … réponse « rue » … ils m’ont demandé si moi aussi « rue », j’ai dit que non … 🙂

Mon Cheval s’est gratté le chou, perplexe, il se demandait si nous ne prenions pas la couleur de la rue, à force de faire des kilomètres à pieds, de piscine en piscine … Il se prend pour un beau Cheval jeune, mais , comme je l’ai dit un jour, si on regarde de près, il a des cotés mités … Sous l’encolure … derrière les oreilles… La face antérieure du jaret … Le naseau est un peu avachi… 😉  Je retrouve des touffes de poils dans sa litière… Etc … 😀 😀

Là dessus, commençait une grande émission, à la radio, toujours sur les mêmes sujets, et là était invité un garçon qu’on connait bien, et qui est plus ou moins spécialisé dans la religion dont il est beaucoup question actuellement … C’est un intellectuel, qui fait de belles phrases, avec une belle voix (et le gars a un bon physique par ailleurs) … Actuellement il est basé à Genève où il est quelque chose comme prof dans une fac, et c’est un habitué des médias … c’est aussi l’une des têtes de turc d’une intellectuelle féministe enragée, que moi j’aime bien … Si après ça vous ne voyez pas de qui il s’agit … 🙂 Mais je ne dis pas le nom du gars …

Donc il est parti sur ses trucs habituels, et sa spécialité c’est d’enrober des trucs pas trés nets (de mon avis) dans une réthorique polie (au sens du polissage) , construite, mais viciée à la base (de mon point de vue) … En apparence, il a tous les aspects d’un garçon pour les libertés, n’acceptant ni la haine ni les réglements de compte du genre qu’on voit actuellement, mais il laisse pas mal de gens sceptiques …

Les journalistes n’arrêtaient pas d’essayer de lui faire préciser sa penser, espérant lui faire cracher le morceau, mais il a l’art de l’esquive, du discours rassurant, alors que on sent bien que c’est tout le contraire dans le fond …

Une ou deux fois, il a laché une phrase (ou deux) trop vite, sans pouvoir se retenir, en répondant à la seule nana journaliste, et le mépris misogyne dans laquelle il la tenait devint clairement visible, mais de suite il fit un rétablissement cauteleux/patelin/pour noyer le poisson et embrayer sur autre chose …

Je le soupçonne de nourrir un dessein à long terme, celui de rassembler pour agir vraiment et prendre le pouvoir, mais il aura du mal, car le talon d’Achille des bandes, groupes, (comment dire ?) qu’il veut rassembler, c’est justement cette incompatibilité de s’entendre entre eux … 🙂

Un gros malin, ce garçon, ça faisait un moment qu’on ne l’avait pas entendu … il goûte probablement la douceur et l’opulence, la paix suisses …

Ensuite j’ai encore écouté des radios où quasiment tout le monde parlait des évênements, de ce qu’il fallait faire à l’école, et des gens qui étaient encore et de nouveaux choqués par la nouvelle « Une » de Charlie hebdo de par le monde …

A ce propos, j’ai discuté place d’Italie, à la bibliothèque, avec une dame qui m’a tenu le discours suivant :

« Personnellement, je trouve terriblement choquant  de voir dans les rues, quotidiennement, des demoiselles et dames avec des voiles noirs et des étoffes ou des sortes de cornettes (elle appelait ça comme ça) leur encadrant le visage et la tête   …  personnellement, ça me choque afreusement … Et je ne pense pas être la seule … de quel droit heurte-t-on ma sensibilité ainsi   » …

« Mais », lui ai-je dit, « c’est autorisé en France, on s’habille comme on veut … »

« Oui », me répond-elle, « mais pourquoi doit-on prendre en compte les gens qui sont choqués par les caricatures, et pas ceux qui sont choqués par cette façon d’accommoder les femmes ?il y a là de la discrimination, une trés grande différence de traitement …On ne parle que d’une sorte de gens choqués,  et jamais de ce que la vision dont je vous parle fait à notre sensibilité … On compte pour rien   »

« Bah », lui réponds-je, « ça ne va pas chercher loin, les nanas sont libres de faire ce qu’elles veulent ..; »

« Non », me dit-elle, « quand on envoie des symboles aussi forts, dans la rue, qui  évoquent clairement  une soumission de la femme, (les hommes sont habillés comme la terre entière, mais  les nanas devraient avoir un habillement spécial ) une marque de domination, l’emblême visible d’une batterie de mesures de contrainte en sous-main, qui s’oppose tellement  à la liberté absolue que devraient avoir les femmes, eh bien il faudrait que chacun comprenne qu’on puisse être terriblement choquée de ce spectacle… or personne ne prend notre sensibilité, notre désarroi en compte … C’est terrible pour nous  »

(j’espère arriver à retranscrire l’essentiel de son discours, j’ai pris des notes)…

« Je comprends, ça doit être terrible, en effet, je me mets à votre place »,lui dis-je,  » même si personnellement je m’en fiche… mais vous savez, les nanas parisiennes s’exhibent ainsi librement, c’est de leur choix, personne ne les force  … »

« le problème n’est pas là », conclut-elle, « à partir du moment où cette vêture de soumission est exigée par certains dans certains pays, dans certains foyers, jusqu’à obliger les personnes qui n’en veulent pas, les battre, les occire, introduire ces obligations d’habillement dans la loi des pays, je considère que c’est heurter ma sensibilité que de m’imposer la vue de ce spectacle dans les pays où règne la liberté … ça choque mes convictions, on ne devrait pas jouer avec cela … »,

Boon, … Boon … Mon Cheval a essayé de la calmer  avec une pirouette :

« Il faut en faire part au Pape », a-t-il hénni, « on a eu une déclaration de sa part aujourd’hui, comme quoi il ne fallait pas rigoler avec la sensibilité des gens, on va lui demander de produire une bulle encyclique sur le sujet  … » … 🙂

Ok…  mais la bulle, c’est le domaine des caricaturistes, plutôt, dis-je en bullant mon bubble-gum …

ainsi la bulle était bullée, pardon, la boucle était bouclée … 😉 😛 😀

Ensuite, on est partis sur le chemin de Berlioux avec l’équation suivante en tête : berlioux fermée jusqu’à 18h aujourd’hui, ça veut dire que ce jeudi sera sans doute beaucoup moins infernal que les jeudis habituels … Plutôt que d’aller à Baker, où il y a nocturne …

Eh bien on avait raison … 3 personnes au cours de palmes, 3 …(trois … ! )

Et trés peu de monde … bien nagé, presque seule dans le couloir, enfin juste avec 3 jeunes gens qui allaient vite sans nager vraiment bien … 😉 😉 😉

Quelques 50m en pap éduc, avec 3 ou 4   mouvements en nage complète pour 2 ou 3 mouvements récup brasse … le pap fonctionnait bien … je respirais bien…L’eau était un peu frisquette, mais quel bonheur d’être dans une ville où il y a quand même des piscines en état de marche, mais s’il faut le dire vite … 🙂

Séance de natation ravigorante, l’étendue de Berlioux quand il y a peu de monde me donne un sentiment de pleinitude … 😉

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation