De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Mardi 27

Connexion un poil difficile, les billets doux seront plus limités …

Renard’Yo, j’écrirai un sonnet en l’honneur de la côte, de Toulon à Hyères, et en l’honneur des chauffeurs de bus , mais seulement des chauffeurs de bus étrangers,  (car il y a une différence entre les chauffeurs de bus de souche et les extra territoriaux … dès que j’aurai une minute à moi … … 🙂 🙂

Chers amis … Après avoir beaucoup marché (il fait froid, le Mistral est violent, et il a chassé les nuages et la pluie), je suis allée au nocturne de la PISCINE LEO LAGRANGE, à TOULON … celle qui est près de chez moi …

Le nocturne dure jusqu’à 20h45, et rien à voir avec Paris … 2 ou 3 personnes par couloir … C’est une piscine de 25m, avec 4 couloirs, mais les couloirs aux extrêmités sont plus larges que normal… On peut dépasser et redépasser même ceux qui nagent au milieu …

Eau chaude … Je rentre dedans, et je crois défaillir de bien-être tellement ça faisait du bien d’être enveloppée par cette grosse masse d’eau qui remue un peu … En fait, j’ai nagé tout doucement, et j’ai failli m’endormir … je baillais je baillais au T, je sentais mes yeux qui se fermaient …

J’ai découvert un truc super relaxant : l’eau sortait assez fort d’un endroit, au T, et j’ai mis mes plantes de pied (enfin l’une après l’autre), sur le jet, et c’était absolument délicieux, je n’avais plus envie de bouger…

Super massage … Après j’ai essayé avec le dos, et puis avec le cou, et le creux des reins, et puis il était l’heure de partir …

J’ai fait quelques petits mètres en m’énervant un peu, crawl, pap (ça marche toujours), dos, mais la presque totalité de la séance fut trés plan-plan …

De la piscine on voit un ou deux rectangles avec des fenêtres alignées (c’est comme ça qu’ils bâtissent les maisons en France, maintenant), un ou deux balcons auxquels on a adjoint des vérandas fermées à cause de l’autoroute bruyante, pas loin … Un palmier énorme, dans la cour , un ou deux bosquets, des antennes de toit, et quand on sort, on voit le nouveau stade dans lequel il n’y a jamais  personne … parfois un mec ou une dame en short, qui court sur la piste cendrée …

Un tour dans la ville, avant, et j’ai aperçu la mer, pleine de vagues à cause du Mistral, brrr, brrr, ce n’est vraiment pas le moment de se baigner … t pourtant, j’en ai envie … On verra … … … 🙂 🙂 😉

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation