De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Lundi, j’ai nagé 3400m à la piscine des halles

ATT000081( Chatte et hérissons)

Le jardin des Halles a ouvert, et maintenant la plus grande partie de ce qui était ouvert est fermée, ne reste qu’un passage : les pelouses sont clôturées et on a placé des écritaux : (me rappelle plus les termes exacts)  

« Ici pelouse en jachère (ou pelouse en repos) du 15/10/13  au 15/04/14  » …. Oui … Sera-ce tous les ans comme ça ? Ils ont placé des barrières autour de  toutes les verrières, sans doute suite aux bris de l’une d’elles, elles sont trop accessibles… Mais c’est pas encore la solution : D’abord parce que ça fait moche, et ensuite parce que ça ne servira à rien… Pour l’instant les verrières sont hors de portée car la pelouse est clôturée (herbe en jachère !…), mais quand ce sera accessible … Les mecs ne se gêneront pas pour caillasser tout ça … 🙁 Non, c’est pas comme ça qu’il aurait fallu faire … On voit les transformations, suite à ce caillassage, et on a un peu de pitié parce qu’on voit comment ILS essaient de remédier … Ou plutôt, on pourrait avoir un peu de pitié, compatir, mais en fait l’origine de ces erreurs est tellement le fruit d’une certaine morgue , d’une certaine méconnaissance, qui ne me va pas du tout, qu’on ne compatis pas du tout… )

Devant la Sainte Moustache, cette magnifique église, le nouveau dénivelé en béton (des petites marches qui feront le bonheur des cyclistes de terrain et autres amateurs de planches à roulettes ), et un grand banc en béton avec un dossier, je veux dire le banc fait plusieurs mètres, peut-être 20m (de mémoire), c’est comme une barre, là, avec un dossier aussi long que le banc … des grands bancs comme ça, il y en a partout, comme des barres … Scusez-moi, mais c’est pas terrible… C’est carrément du banc de gare revisité tout ça… Si j’avais un peu la pêche, je leur proposerais de revêtir ces bancs de plusieurs mètres, de mosaiques … Histoire de sauver tout ça … On parie que les bancs vont rapidement être tagués de couleurs ?

C’est un jardin trés sobre, que nous aurons là : ( on sent qu’ils ont voulu un truc épuré, et même minimaliste , jusqu’aux réverbères )  du gazon et du béton … … On a juste pas envie de les regarder, les réverbères, ça ne fait pas plaisir à l’oeil , on s’en détourne trés vite … et des bancs à dossiers, de plusieurs mètres de long … Tout le monde va s’asseoir là, aligné en rang d’oignons … Soit regardant la sainte Moustache, soit lui tournant le dos … Et pis les verrières à  25  ou 30cms du sol, avec maintenant des garde-fous devant (moches, les garde-fous, ce sont des urgences !)… Voila le jardin, pardon, la partie ouest du jardin … Espérons que les massifs sauveront le tout … Sinon y a de quoi  se tirer une balle , si on a une tendance dépressive … … 🙂

Entendons-nous bien : On fera avec … mais je ne sais pas trop pourquoi, je suis déçue, pour le moment … On avait ce grand espace, et des millions d’euros à engloutir dedans, et voila , ça accouche de ça … Il y a des jardins de cités en banlieue qui sont plus réussis … Enfin, on verra … 🙁 Bientôt… Au printemps…

« Tu critiques toujours tout, ce n’est pas constructif », me lance le Cheval.  On ne peut plus le tenir, car il  y  a  quelques jours , il a aperçu un âne (avec un bonnêt à pompon ) sortir d’un immeuble du quartier orné de la tête de Molière au fronton, et depuis  il   n’arrête pas de tourner  autour du pâté de maisons pour le revoir,  pendant que je nage à  Berlioux …( il parait que l’âne a des dents extraordinaires, mon Cheval a vu ça lors d’un sourire que l’animal lui a fait en tournant vers la rue de Rivoli … Il venait juste d’entendre une brève à la radio comme quoi les dents des diplodocus, il y a 150 millions d’années, repoussaient tous les mois  ! ! ! chaque dent tombait au bout de 35 jours, aussitôt remplacée par une autre … 🙂

 » Ce qui leur permettait de croquer toutes sortes de végétaux trés abrasifs », me dit le Cheval en machouillant une tendre pousse d’entre pavé, qui croyait venu  le printemps  … 🙂 

« Trés bien », je lui  fais, « je ne vais parler que de ce qui est bien aujourd’hui, je vais être résolument optimiste et envoyer des fleurs … »… 🙂 🙂 😉 😉 

Et pour commencer, un article que j’ai bien aimé, dans le Monde de dimanche 12/lundi 13 janvier, d’EriK Orsenna, intitulé « NOUS AVONS  BESOIN  D’AFRIQUE » … Orsenna met le projo sur la croissance de l’Afrique, qui lui semble réelle, à quelques exemples qu’il donne, et ce que j’ai bien aimé, c’est que c’est directement issu d’observations sur le terrain… 🙂 Trés encourageant, même si l’article évoque aussi les problèmes en Centrafrique … Au fait, ça y est, la Centrafrique s’est doté d’une dame à la tête du pays, et la première chose qu’elle a demandé aux factions  engluées dans ces guerres de religion d’un autre age, c’est de déposer les armes … Dans son article, Orsenna évoque la  nécessité  pour les filles africaines d’avoir une meilleure éducation, un accès à la contraception … 

Oui, c’est un bon article, clair, synthétique et avec des exemples  décrits, (Orsenna connait l’Afrique sur le terrain), on saisit le cheminement, pas de charabia, de locution savantes, ou de morceaux de bravoure abscons à propos de l’économie, c’est optimiste, c’est vraiment bien, même un illettré comprendrait si on le lui lisait … ca tient 1 page du MONDE, avec un dessin (le dessin d’un lion de profil qui épouse le profil du continent)… Je ne vais pas résumer plus que ça, mais faut le lire … Un bon article est chose précieuse …

Orsenna, c’est le gars qui a écrit  des ouvrages sur le coton, l’eau, le papier, et bientôt la mer… Je crois qu’il est né en Bretagne, et qu’il retourne autant qu’il peut  dans une de ces merveilleuses iles bretonnes que j’aimerais bien connaitre …… 🙂

Et puis, j’ai fini par échouer à Berlioux, où force est de constater que je nage de plus en plus mal, ce qui va de pair avec la concentration de populo de plus en plus chargée dans cette piscine, et encore j’évite à peu près les heures chaudes … Je ne saurais dire à quel point je préfère nager dans des lignes avec maximum 4 à 5 personnes … Après une certaine attente à piétiner dans les couloirs crawl et palmes, un poil encombrés – le problème c’est que les gens doublent, il vaudrait mieux qu’ils restent les uns derrière les autres -, la récompense est arrivée sous forme d’une OUANE  quasi déserte, que 2 autres personnes et moi-même avons envahie avec bonheur … toujours les mêmes : Le mr coréen en papillon, un autre bon nageur (on se demande ce que les gens peuvent faire dans la vie, à part nager … L’autre jour, j’ai vu un mec que je n’avais encore vu qu’en maillot, tout habillé, et foi de moi et de mon Cheval, et par la tête de tous les brigands du Grenoblois, il était beaucoup plus sexy habillé … … 😉 😮 )

Quand même : Pyramide à la fin (petite) : 450m de planche, décomposés comme suit : 25 … 25 … 50 … 75 … 100… 75… 50… 25… 25…  Ca fait marrant, en bassin de 50 : Il faut s’arrêter au milieu pour la pause … Ca met bien en forme, ces pyramides, surtout quand c’est en phase de décroissance … Mais à part ça, je nage techniquement plutôt mal, en ce moment … de plus je ressens le chlore qui est en quantité à berlioux, et je n’arrête pas de me racler la gorge …

2 Thoughts on “Lundi, j’ai nagé 3400m à la piscine des halles

  1. Quoi !!! Qu’apprends-je ??? Mon âne me pique mon bonnet pendant que je suis en Belgique ???
    Ô Papillonista, please… De quelle couleur le pompon ? Rouge ? Ask your horse, please…

  2. deparisenpiscine on 22 janvier 2014 at 14 h 19 min said:

    Pompon bleu, Grouchy, l’ Âne voyage autant qu’un marin, il n’a pratiquement jamais le sabot sur la terre ferme !

    Il s’agit, tu le sais bien, du fameux bonnêt d’Âne, que quand on touche le pompon, on a de la chance pour 7 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation