De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Mercredi 18 décembre 2013

OLYMPUS DIGITAL CAMERA (Photo Jean Mascolo)
Il y a 2 dames qui viennent tous les jours à Berlioux, soeurs ou cousines, elles se ressemblent, 65 ou 70 ans, ou alors elles sont plus jeunes mais ça ne se voit pas : Je les vois uniquement sous les douches ou dans le vestiaire, il est évident qu’on ne nage pas au même endroit … 🙂 Elles ont le même maillot bleu roi, sans bretelles, juste bustier, je me demande comment elles ne le perdent pas dans l’eau, c’est sur elles ne doivent presque pas bouger, elles sont trés bronzées, cheveux gris et courts, et ressemblent à 2 taureaux camarguais.

Personne dans la ouane, 🙂 enfin une ou deux personnes à part bibi, dont la jeune étudiante myopathe, qui dérive avec des chaussures lestées de semelles de plomb, pour s’obliger à lutter contre cette maladie qui lui fait perdre ses muscles.On la descend dans l’eau à l’aide de la chaise spéciale.

Comme on se connait maintenant,(on s’est rencontrées il y a 1 an à la piscine de LA GARDE où sa famille possède une maison), je l’ai saluée en lui demandant si elle était toujours étudiante (on lui a installé un appareil spécial pour qu’elle puisse étudier, un peu comme Stephen Hawking, il parait que c’est une étudiante trés brillante. Comme Stephen Hawking, elle a un cerveau agile et délié dans un corps qui n’est pas d’accord… Stephen Hawking est tellement intelligent qu’il a réussi à dépasser de plusieurs décennies l’age auquel on meurt lorsqu’on est atteint de myopathie, et les médecins font des communications fièvreuses à propos de son cas jamais vu … 🙂 Il est toujours vivant et il se bat contre sa maladie, avec quelques succès…

La jeune fille a esquissé un sourire et m’a dit (elle parle difficilement)qu’elle était encore étudiante, jusqu’en septembre … Je vois qu’elle a repris ses sessions à Berlioux, elle m’a dit un jour (ou alors c’est son accompagnatrice qui me l’a dit) qu’elle adorait ces moments dans l’eau, c’était les seuls moments où elle était autonome, où elle pouvait mouvoir son corps sans aide … Elle est comme nous, elle ne peut pas se passer de nager, de nager…:-) 🙂 😉 😉 😮 😮

Dans le couloir il y avait aussi un jeune mec séduisant à bonnêt bleu, qui n’avait pas compris que la jeune fille était myopathe, il pensait qu’elle faisait des exercices spéciaux, il se demandait … Il débarquait de Lausanne, pour 4 jours à Paris, il avait pris son maillot et s’était enquis si par hasard il y avait une piscine dans le coin … On lui indique Berlioux … Déserte ou presque … Voila, il a dû croire que c’était tout le temps et partout comme ça à Paris … Une piscine vide dans un forum bourré … 🙂 🙂 🙂

Après ça, je me mets en quête d’une bibliothèque car un copain m’avait recommandé de lire « Anti-manuel d’économie » de Michel Onfray, pour me rencarder un peu sur l’ECONOMIE (j’ai de grosses lacunes), et comme j’aime bien ce que raconte Michel Onfray, je me suis précipitée dans une bibliothèque avant l’heure de fermeture.

Je serais bien allée à la FNAC, mais en un éclair de lucidité, j’ai vu la foule d’avant Noël (celle qui n’est pas à la piscine car elle achète les cadeaux)
🙂 ,la queue monstrueuse aux caisses, non, mieux valait une bibliothèque … 🙂

J’ai une dent contre les bibliothécaires, et spécialement contre les directrices de bibliothèques, depuis quelques déboires que j’ai eus, dont l’un alors qu’une folle s’était jetée sur moi pour me rouer de coup, il y a quelques années, m’avait jetée à terre , puis était partie sans demander son reste alors que je hurlais … La Directrice d’une estimable médiathèque de la rive gauche avait déclaré à la Police que « personne n’avait rien vu »,(elle avait briefé le vigile) et que donc il ne s’était rien passé … (elle ne voulait pas de « pet » dans son établissement, et peu lui importait que les gens se fassent frapper … Du moment qu’on n’en était pas mort … Et puis si les gens frappaient, c’est qu’ils étaient mal dans leur peau, hein… Rien pour la victime … Elle n’avait qu’à ne pas être là … Et d’autres démêlés aussi avec une autre directrice de bibliothèque,un parangon de vertus intellectuelles dures comme le cuir bouilli dont étaient faits sa figure et son large estomac (trop de produits sucrés sans doute et pas une minute de marche à pieds dans la journée, elle prenait sans doute l’ascenseur pour aller de son bureau jusqu’au rez de chaussée de la bibliothèque)…

Dans les bibliothèques de la Ville, il y a une proportion assez importante de bibliothécaires de sexe féminin qui ressemblent à des chouettes déprimées( à cause des lunettes sans doute, déprimées, mais trés à cheval sur leurs droits, elles ne sont jamais assez déprimées pour les oublier 🙂 ), … Je pose donc la question directement à la dame à chevelure de méduse assise derrière une petite table et devant son écran, pensant gagner du temps, car on était près de l’heure de la fermeture :

L’anti manuel d’économie de Michel Onfray, madame, l’avez-vous s’il vous plait ?

Elle me fait un petit laius sur Michel onfray, elle ne l’a pas lu, mais elle le connait, je dis que c’est intéressant , elle me dit « il y a tellement de choses intéressantes »… l’air de ne pas vouloir me contrarier, mais que elle, elle savait des choses que moi je ne savais pas (ce que je lui accordais volontiers, mais en même temps, elle ne peut pas être aussi maligne que moi, pas en ce 18 décembre, ce n’ést pas possible … 🙂 Et elle me demande ce qu’il a de particulier,Michel Onfray, je me dis que c’est le moment de me montrer brillante, et tout ce que je trouve à lui sortir c’est une longue phrase à rallonge (dont je ne me rappelle pas un traitre mot), d’où il ressortait que Michel Onfray était le roi pour transformer les vieilles lunes, les décapiter,les passer au mixeur, et présenter des choses que tout le monde tenait pour acquises comme des choses à abattre de manière à faire naitre des idées neuves … 🙂
🙂 🙂 Et spécialement en ce qui concernait l’économie, parce que je ne comprenais pas une traitre idée à propos de l’économie …
Mon Cheval se tenait les côtes, en sortant les dents et en étouffant des hennissements intempestifs,(mais de la fumée lui sortait malgré lui des naseaux…), de sorte que j’ai dû lui faire signe de la boucler … 🙂

Là dessus, elle regarde son écran, et Bon Dieu, c’était bien sur, je m’en rappelais maintenant, il y avait bien un « Antimanuel de philosophie », mais rien sur l’économie, de Michel Onfray, enfin rien qui soit clairement estampillé vulgarisation de l’économie …(il est l’auteur d’une abondante littérature, cela dit, et je décidai d’examiner ça de plus près chez moi, car il y avait des titres de livres dont on ne comprenait pas de prime abord de quoi ça pouvait causer …

Je lui demande alors si elle avait des livres de Pierre Larrouturou, n’importe quoi, mais que je ne savais pas où se trouvaient les 2 « R », si c’était au début ou à la fin, « Larrouturrou », ou « Larouturrou », ou même pourquoi pas « Larrouturrou »,ou alors Larroutourrou, 🙂 mais il y avait 2 R quelque part dans le nom, ça c’était sur … 🙂

C’est là que ça commença à se gâter,et que je vis qu’en fait elle était superstressée, 🙁 comme la plupart des bibliothécaires de la Ville (des heures dans des espaces surchauffés,assises sans bouger,avec une ventilation déficiente car air conditionné… Essayez simplement d’ouvrir une fenêtre dans une bibliothèque … Je ferais bien une digression sur l’opportunité de revenir à des visions plus saines des choses – Oui, c’est ça aussi l’écologie – dans les bâtiments publics : Circulations d’air normales, fenêtres qu’on ouvre et ferme, retour à une certaine simplicité, etc… , mais on verra une autre fois 🙂 ), donc son superstress apparut soudain, car sa voix, de (presque) normale, devint chevrotante et tremblota à l’aigu, et on ne l’entendait plus, et il apparut qu’il lui était impossible d’essayer toutes les versions de « Larrouturou Pierre » sur son écran, et d’ailleurs une dame, là, arrivait, pour une inscription, me dit-elle … 🙁 (depuis j’ai vérifié l’orthographe de LARROUTUROU)… 🙂

Nous reprîmes donc la route, mon Canasson Rossiphale et moi, jusqu’à la piscine Roger-Le-gall, où nous allâmes saluer quelques amis … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation