De Paris en piscine Le blog de Papillonista

J’ai nagé à la piscine NAKACHE A PARIS

Parfois je relis ce que j’ai écrit, un jour je corrigerai tout, les redondances, les redites, les coquilles et je remettrai des majuscules là où ça manque, de manière à faire sortir un texte tirant vers la perfection.. 🙂 …. Pour les majuscules, c’est pas toujours ma faute, je mets la majuscule, mais je lache le clavier un peu trop tôt, elle ne s’imprime pas…

Et puis… J’ai pour projet de mettre des photos aussi…Je me baladerai dans Paris avec mon appareil, dès que je saurai comment les faire passer sur internet : J’ai réussi une fois… 🙂

Aujourd’hui, ayant à faire dans une administration rue Louis Blanc, je décide d’y aller par la Gare du Nord, comme d’hab c’est trés rapide jusqu’à la gare, c’est après que ça se complique: La Gare du Nord est un endroit infernal… Il semble que aucun riche, jamais, ne transite par la Gare du Nord… 🙂 Par contre des hordes de gens pressés dans tous les sens avec des poussettes, oui… La gare est immense…Je dois reprendre le métro pour aller rue Louis Blanc, et malgré ma grande expérience des rues de Paris, je n’y vais pas à pieds car je suis pressée…Galère pour trouver la bouche de métro… Je prends la 5, puis la 7 … (j’aurais mieux fait de prendre directement la 7 depuis chez moi…)…Bien sur le métro est gorgé jusqu’à la gueule de gens qui ne semblent rien faire de leur journée que voyager… La 7 me dépose à Louis Blanc, heureuse surprise, je n’arrivais pas à voir, sur le plan, si elle s’arrêtait dans les parages à cause d’une malencontreuse pastille RATP collée au mauvais endroit…

L’administration en question (énorme bâtiment tout de verre  neuf qui inspire confiance )a un distributeur automatique de café avec aussi des soupes, et au même prix qu’à Gagarine la piscine… Le distributeur hélas ne délivre qu’un fond de soupe… j’envoie aussitôt un sms à la société privée qui gère cet équipement pour demander le remboursement…A cette heure, encore aucune réponse… Dois-je les signaler au ministère de tutelle de cette administration, de sorte que leur contrat ne soit pas renouvelé ?

Je décide que si je veux nager today, (je ne sais pas où mais c’est mercredi, il y aura bien une ligne d’eau surchargée quelque part), il faut que je me magne le train…Quelle est la piscine la plus proche ? Je peux arriver à NAKACHE avant la fermeture…Je reprends donc le métro à LOUIS-BLANC, pour récupérer la ligne 2 à Stalingrad… Métro immonde, gens serrés tels les sardines en plein après-midi…

Dire un mot de la signalétique actuelle : Mes parents m’avaient dit, autrefois, avec émerveillement, que la signalétique du métro était bien pensée, qu’à chaque croisement l’oeil tombait de lui-même sur un panneau judicieusement placé, pour savoir où aller…Et c’etait vrai, je le constatais à chaque fois… Ce n’est plus le cas, ILS ont tout refait, et les exemples sont nombreux, maintenant, d’une signalétique déficiente… Tu rates la correspondance de couloir…Objectivement dit…

Me voila à Stalingrad, en train de parcourir de longs couloirs (je viens de taper « copuloirs », avec la faute de frappe…Non, je ne peux pas laisser, bien que quelque part… 🙂 …  Je monte vers le métro aérien…Horreur, malheur… ben, voila, l’escalier large pour se taper la montée est fermé…(ils pourraient mettre des escaliers roulants comme dan le 13ème), et il faut faire des méandres avec un escalier étroit, et moi j’ai le vertige…Je ne peux pas… 🙂  Obligée de faire demi-tour, je jure grossièrement tandis que personne ne fait attention à moi, les gens qui perdent la boule passagèrement ou pas sont légion dans cette ville… Donc je redescend vers les profondeurs de la ligne 5, (je ne suis pas claustrophobe, heureusement… Et je descend à JAURES… Pour reprendre la 2 vers BELLEVILLE…

Toujours le même b… dans le métro…On étouffe…Il est presque 16h15… M… Normalement les gens devraient être au boulot, non ? Ceux de la ligne 2, constamment surchargée, sont tous chômeurs on dirait…de plus, bien que (souvenirs souvenirs des voyages vers HERMANT) …ILS  nous aient fermé la station JAURES durant un bon moment pour réfection, je constate qu’il n’y a pas un escalier roulant en plus, rien…Mais au moins les escaliers pour monter au dessus du vide sont plus larges…(il y a aussi un ascenseur, mais je ne sais plus où il est)…OUF …  BELLEVILLE, sa foule, la rue DESNOYEZ, une jolie rue avec des grands pots décorés tout le long vers la piscine, lierre et plantes dedans…Mais la culture du quartier veut absolument que ce soit le règne du détritus répandu, du papier jeté à terre, de la canette vide faisant une bosse sur le macadam, et ces charmants pots, oeuvres d’artistes, sont remplis de m… à ras bord au point qu’on ne distingue plus les plantes… Quelques crachats tout frais émaillant les pavés au sol… Ambiance Bellevilloise…(« C’est la mode, c’est tout, et c’est assez répandu ailleurs dans Paris », me essaimesse le Cheval à qui je demande son avis par texto…)

Pas moins de 5 personnes à l’accueil et derrière la caisse, je les ai comptées pour les mettre dans ce blog…2 nanas qui plaisantent en tripotant leur portable et ne te jettent pas un regard tout en jetant le ticket que tu vas docilement passer devant le lecteur du tourniquet, + un mec qui leur donne la réplique avec lui aussi le portable en action dans la main… A coté, enfin, avant, à l’entrée, 2 employés apathiques, affalés derrière un comptoir… Je les ai vus, depuis le bassin, tendre de temps en temps un prospectus à des entrants ou des sortants… Si…je les ai vus… 1 prospectus par demi-heure… Par contre, les escaliers qui mènent au bassin sont gluants et assez sales. Un coup de séchage/lavage ne ferait pas de mal… Toujours la musique new age, les cabines par milliers (non, là j’exagère…) et les douches au compte-goutte, et encore plus, car certaines sont cassées…

Pas de patères dans les douches, tu poses ton sac où tu peux, par terre, depuis le temps, ils auraient pu en ajouter…NON… Je demande au MNS pourquoi aucune patère…Il me répond que c’est parce que l’architecte n’en a pas prévues et que comme d’hab, pour la construction de cette piscine, on n’a rien demandé aux professionnels…

Je retrouve dans l’eau une nana, une acharnée de natation, une allemande anorexique qui fréquentait à Berlioux…je ne cesse de la rencontrer ça et là…J’essaie de la convertir à Youri Gagarine…Elle n’écoute que d’une oreille et repart en papillon… Bonne séance quand même, et pas trop trop de monde dans la ligne rapide, je m’attendais à pire..;

Ecouté les échanges vocaux des gosses au rhabillage dans les cabines… On se demande s’ils vont à l’école…Papillonista qui fait sa  rabat-joie…On croirait des hordes de Vandales avec des hurlements, des portes claquées, des passages de têtes au dessus des cabines (ou en dessous), ils se fichent des peignées les uns aux autres, en se traitant de tous les noms…A un moment il y en avait un qui disait … Non, je ne peux pas répéter ça… la plupart du temps, on ne comprends rien à ce qu’ils racontent, seuls surgissent des vocables (grosse patate m… fut le plus charmant que j’entendis)… En fait, j’essaie de me rappeler comment j’étais à leur age, j’avoue que ce n’était pas brillant non plus, je passais mon temps à hurler et à me battre avec mon frère, pleine d’énergie, et j’étais totalement c… J’avais juste un peu  de culture, à cause de l’environnement familial  porté sur les livres, mais bon, j’étais une sauvage, aussi…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation