De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Des trains, des bus, la mer

19 et 20 août : Profiter des dernières sentinelles de l’été… J’ai laissé mon mari à Paris (avec le Cheval), et j’ai pris le TGV… On voit le paysage changer, le Morvan, un bout de Bourgogne, le lyonnais, et puis les toitures s’applatissent et déjà on est dans les confins de la drôme (je lis un livre, j’ai 4 places dans le fond du wagon, rien que pour moi, alors que c’est l’entassement en 1ère (je préfère la seconde, quand il y a peu de monde)… je pense vaguement aux nouvelles à la radio : On aurait surpris des conversations de personnes voulant attenter aux TGV dans le monde…le journaliste, benêt candide, (ou bien sont-ce les R.G. ?) nous dit que les catastrophes de trains récentes ont donné des idées aux terroristes (c’est une affirmation, il ne dit pas ça sur un mode humoristique…) Mon Cheval Rossiphale pense que si les terroristes ont attendu les catastrophes récentes pour avoir de ces idées, eh bien c’est qu’on n’a pas tellement de tracas à se faire…  🙂 🙂 🙂

La gare d’AIX EN PROVENCE, plein d’étudiants qui débarquent… Et puis Toulon… Il fait trés doux, la gare est en pleine rénovation, ils nous ont promis un escalier roulant supplémentaire…

La maison, le figuier… Parlons un peu du figuier : CON-TENT  est le mot qui me vient à l’esprit aujourd’hui que je le vois dans la lumière du crépuscule, et que je le déleste de quelques figues fugueuses (j’ai écrit fugues, au départ, alors je laisse aussi ce substantif) : Gros et content de lui, il est ce figuier, il prend de plus en plus de place, ça pousse partout… 🙂 🙂

Pas besoin de le soigner, les fruits sont délicieux, il y en a des centaines (pas encore mûrs pour la plupart)… Je fais des cadeaux au vieux voisin…

Et puis aujourd’hui, tiens, j’ai fait 900m dans la mer, avec du papillon, c’était délicieux, et puis, et puis, …je vais me coucher… Bonne nuit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation