De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Mardi fin d’après midi à la mer

Finalement je peux tout supporter si la fin de la journée se passe à la mer, à regarder la mer, à nager dans la mer, à écouter la mer, à la sentir… Du coup j’ai plus envie de partir…Oubliés les crétins que j’ai pu rencontrer aujourd’hui…Oui, hélas, il y en eut, de l’espèce qui décourage… On se demande…Je longe le port et je vois les immenses bateaux de croisière, ceux qui vont en Corse, des immeubles de grande hauteur qui flottent sur l’eau, + les bateaux de guerre dans l’arsenal, magnifiques (plastiquement, je veux dire), tout ce génie de bâtisseurs…Et comparativement, il y a quand même une (trop) grande partie de la population qui semble assez comment dire, primaire… Certains n’arrivent même pas à lire l’heure correctement sur une montre…Leur montre…D’autres n’ont aucun avis sur rien…Ne savent pas…Ah, ça…Ne se mêlent pas…Ou alors te donnent une fausse indication avec un regard matois qui te renseigne immédiatement…sans compter ceux qui…Mais je ne vais pas raconter cet épisode affligeant qui fait qu’on a envie de remonter de suite vers le grand nord…

Je suis donc allée directement devant la mer pour me calmer, et voila j’ai bullé tandis un grand sentiment de paix m’envahissait, j’ai nagé tandis que les petits poissons s’enfuyaient (pas moyen de les sentir sur ma peau, j’aimerais bien), une grande force de santé qui restera avec moi même cet hiver, comment se passer de la mer ?

Quand je suis arrivée sur la plage, un jeune garçon se faisait mettre de la biafine par les MNS (ce sont des pompiers)  le seul  qui ait été piqué aujourd’hui par une méduse Pélagie, une grosse translucide qui était encore là, près du rocher au loin, laissée derrière par la colonie qui avait envahi il y a quelques jours…Par contre, un qui s’acharne, c’est le moustique qui est dans ma chambre : J’avais réussi à l’éradiquer en lui envoyant une giclée de produit, mais je n’aime pas l’odeur, alors j’ai laissé tomber…Et il est revenu…Il se peut que ce soit le moustique TIGRE, il y avait quelqu’un qui en parlait à la radio, un moustique vicieux venu d’une  contrée lointaine, reconnaissable à la bande jaune sur son dos…Je ne crois pas que j’arriverai à m’approcher suffisamment pour voir la bande jaune car ce lache mord uniquement lorsque je dors profondément, mais je constate qu’il m’a laissé un gros bouton sur la joue, et dernièrement dans le cou…Un vrai vampire…

Encore des tentatives pour mettre la photo de l’apnéiste sur le blog…Je n’ai réussi qu’à la mettre sur mon écran d’accueil…Je vais la décrire : On voit une personne qui ressemble à Fantomas (couverte de caoutchouc noir y compris le masque, mais pas de tuba), assise à grande profondeur, sur des espaliers de rochers avec la végétation marine, entourée du même bleu profond que sur l’image de mon blog, et les petits poissons qui se baladent autour…C’est le penseur de Rodin au fond de l’eau…Les grands fonds pour les chemins non explorés de notre pensée…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation