De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Jeudi 4 juillet, les jours se suivent et se ressemblent

Les gens disent oh comme vous avez de la chance d’aller dans une maison à Toulon, mais voici comment je passe mes journées : Aujourd’hui j’ai décidé de faire une mosaique de carrelage, et j’ai commencé à tout préparer, d’abord en renforçant le plan sur lequel se situera la mosaique, et qui est le plan autour du lavabo de la salle de bain (j’avais acheté les carreaux hier). J’ai donc commencé par scier du bois de pin pour renforcer, et ensuite j’ai emprunté un coupe carreaux au voisin (il me l’amènera demain matin). 🙂

Après cela j’ai projeté, pour ne pas retourner à Hyères, d’aller nager au Pin d’Alep, qui, miracle de piscine, est ouverte entre midi et deux, sauf que c’est carrément à l’opposé de là où j’habite, et le chemin en bus pour y arriver est démentiel, avec 3 changements, etc…Etc…je voulais essayer un nouveau chemin en contournant la montagne, le Mont Faron, bus capricieux à prendre près de chez moi, vers LE REVEST, délicieuse bourgade, et puis on redescend en prenant d’autres bus, qu’il faut parfois aller chercher en marchant un peu…SOUS LE CAGNARD (le cagnard est revenu today)… Tout ça pour trouver une piscine de 4 couloirs aussi bondée que Baker… 🙂

C’est à ce moment là (la vie est passionnante) que je me suis rendu compte que eh bien un filet d’eau qui n’aurait pas dû se trouver là où il était, à savoir par terre, coulait dans la cuisine, semblant provenir de derrière l’évier…Bon Dieu, mais c’était bien sur, nous étions devant une bonne vieille fuite des familles, sur arrivée d’eau juste en dessous du mitigeur de l’évier, qui bien entendu, est inaccessible (il faut dévisser par en dessous, et en dessous, même en se transformant en nain qui se contorsionne, on ne peut y accéder car voyez-vous, il y a un placard avec des trucs qui rentrent dans les épaules et le cou, + les évacuations qu’il va falloir démonter pour plus d’aisance…Et bien sur le plombier est en vacances…J’suis bête, mais c’est moi le plombier…Ce truc-là, je sais faire, c’est juste que ça me gonfle, mais moins cependant que d’appeler un plombier qui ne pourra pas venir, que je devrai attendre, sacrifiant ma journée, et qui refusera d’être payé par chèque, ils sont comme ça ici, etc…Etc… + la somme astronomique que ça va coûter…Donc pas de problème, Papillonista Plombier qualifié s’y collera demain, je ferme l’eau ce soir, et j’irai nager demain, soit à la mer, si les méduses se sont fait la malle, soit à Hyères, na…Je le vaut bien, ahaah…Voila, ce sont les vacances ! 🙂

Hier l’une des cabinières de BERLIOUX m’a laissé un message sur répondeur…Elle dit qu’elle est maintenant au chômage, ainsi que les autres cabinières…Elles ont travaillé un temps à VALLEREY, ou à BAKER ou PONTOISE, qui sont toutes des extensions Carilis, mais elles étaient en surnombre, on les a donc mises au chômage…Elles ne savent pas si elles reviendront un jour… 🙂

3 Thoughts on “Jeudi 4 juillet, les jours se suivent et se ressemblent

  1. Je suis choqué par cette histoire de cabinières au chômage alors que la piscine est censée ouvrir en décembre !

  2. Grouchy on 6 juillet 2013 at 0 h 22 min said:

    Moi aussi

  3. deparisenpiscine on 6 juillet 2013 at 21 h 31 min said:

    Oui, et elle m’a dit aussi que absolument toutes les dames qui bossaient là-bas comme cabinières sont actuellement au chômage…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation